HyperX : deux claviers, une souris et un casque pour joueurs prévus en 2017

Las Vegas, ville de lumières 9
En bref
image dediée
Péripheriques CES
Kevin Hottot

Le CES est l'occasion pour de nombreux fabricants de périphériques pour joueurs de montrer de quoi leur gamme de demain sera faite. HyperX, une filiale de Kingston, ne fait pas exception à la règle et a fait le déplacement à Las Vegas avec les bras chargés.

Le constructeur américain a en effet débarqué dans le désert du Nevada avec cinq nouveaux produits qui s'ajouteront à sa gamme entre mi-mars et septembre 2017. Au programme, deux claviers, une souris et un casque destinés aux joueurs, ainsi que des modules de DDR 4... équipés de LED multicolores.

Alloy RGB et Alloy FPS, deux claviers plutôt classiques

Démarrons avec les deux claviers, baptisés Alloy FPS et Alloy RGB. Le premier se destine, comme son nom l'indique, aux amateurs de jeux de tir à la première personne. Il dispose d'interrupteurs mécaniques et deux variantes sont prévues, l'une avec des Cherry MX Red, l'autre en Cherry MX Brown. Comme souvent sur ce type de produit, les touchez Z, Q, S et D sont texturées afin de les repérer plus facilement au toucher. Il est également équipé d'un câble amovible pour en faciliter le transport, et propose un rétroéclairage rouge, à l'intensité réglable.

Le Alloy RGB partage le même châssis en alliage métallique que son grand frère, mais il faudra se contenter cette fois-ci de touches à membrane et d'un câble USB fixe. En contrepartie, un système de rétroéclairage à 16 millions de couleurs fait son apparition. Aucun élément distinctif ne vient donc différencier ce modèle de la foule d'équivalents disponibles sur le marché. 

Côté disponibilité, le Alloy FPS est attendu pour le mois d'avril prochain, tandis qu'il faudra attendre le troisième trimestre pour voir son petit frère débarquer sur le marché. Aucun tarif n'a par contre été annoncé. 

Pulsefire, Une souris optique sans fioritures

Côté souris, c'est la Pulsefire qui a été dévoilée par le fabricant. Là encore, il ne faut pas s'attendre à la moindre révolution, HyperX ayant choisi de jouer la carte de la simplicité. On est donc en présence d'une souris très classique, avec un capteur optique 3 200 dpi (ce qui est suffisant pour une majorité de joueurs). 

Côté fonctionnalités, on retrouvera cinq boutons au total et une surface anti dérapante sous le pouce. Le réglage de la sensibilité du capteur se fait selon seulement quatre niveaux, 400, 800, 1 600 et 3 200 dpi, mais ne nécessite pas d'installer un pilote pour en profiter, ce qui est appréciable.

Hyper X CES 2017

Le lancement de la Pulsefire est prévu pour le mois d'avril à un tarif qui n'a pas été dévoilé, mais que la marque promet comme étant « abordable ».

Cloud Revolver S : un casque stéréo avec émulation 7.1 à 169,99 euros

Du côté des micro-casque pour joueurs, HyperX a officialisé le lancement de son Cloud Revolver S, qui apparaîtra dans les boutiques à partir du 14 mars prochain, au tarif conseillé de 169,99 euros. Avec pareille étiquette, on comprend que la stratégie de la marque sur ce segment est à contrepied de celle qu'elle entreprend avec sa souris et vise donc le haut de gamme. 

Pour ce prix, on aura le droit à un casque stéréo fermé, équipé de deux transducteurs de 50 mm de diamètre avec une réponse qui s'étend entre 12 et 28 000 Hz, et une distorsion harmonique inférieure à 2 %. La connexion au PC s'effectue grâce à deux bonnes vieilles prises jack de 3,5 mm et à un câble long d'un mètre, pouvant être associé à une rallonge de deux mètres.

Hyper X CES 2017

Un boîtier de commande sur USB permet quant à lui de profiter d'une émulation 7.1 si le casque y est relié. Selon la marque, cela permettrait « d'offrir aux joueurs confort et un son clair et cristallin de qualité supérieure », tandis que « Son vaste spectre acoustique est un atout majeur pour les jeux FPS et 3D ». Des arguments brumeux qui mériteraient d'être mis à l'épreuve dans le cadre de tests indépendants.

Une dernière pour la route ?

Enfin, HyperX a également levé le voile sur une nouvelle gamme de modules de mémoire DDR4. Elle répond au doux nom de « Predator ». Signe particulier : ses modules sont équipés d'une foule de diodes lumineuses dont la couleur peut être paramétrée à la demande, si l'on dispose d'une carte mère compatible.

Du côté de chez ASUS, il faudra donc se tourner vers des modèles équipés d'Aura Sync, estampillés RGB Fusion chez Gigabyte ou bien Mystic Light Sync chez MSI. Le tarif de la bête n'a pas été annoncé pour le moment, mais son lancement ne surviendra de toute façon pas avant septembre, le prix de la RAM aura donc largement le temps de fluctuer d'ici là.


chargement
Chargement des commentaires...