GitLab : une importante version 8.15, les Pages débarquent dans la Community Edition

Merry Christmas ! 11
En bref
image dediée
Développeurs
Vincent Hermann

En cette période de fin d’année, GitLab a décidé de faire un cadeau à ses utilisateurs. L’éditeur inclut désormais ses Pages dans la Community Edition de son produit, gratuite. Dans la foulée, le service devient même open source.

GitLab est l’un des concurrents de GitHub qui, en dépit d’un statut propriétaire, reste la référence pour la gestion de nombreux projets. La Community Edition, gratuite, est open source et sous licence MIT. Initialement d’ailleurs, il n’y avait qu’un seul produit, GitLab. Mais en 2013, il est séparé en deux éditions, Community et Enterprise. La seconde est sous licence propriétaire et propose bien sûr des fonctionnalités supplémentaires.

Les Pages en open source comme cadeau de Noël

L’une de ces fonctionnalités était justement les GitLab Pages. Il s’agit d’un module en général très apprécié et qu’on trouve également chez GitHub, sous la même appellation d’ailleurs. Le principe est simple : laisser l’utilisateur utiliser son dépôt pour y placer un site web statique. Ce dernier est créé par un générateur de type Jekyll, Middleman, Hexo, Hugo ou Pelican, et peut servir soit à mettre en place une page de présentation du projet, soit un site complet.

Or, pour fêter dignement Noël, GitLab a annoncé que ses Pages étaient maintenant intégrés à la Community Edition. La fonctionnalité devient donc du même coup gratuite et open source, les Pages basculant sous la même licence MIT que le reste. Les utilisateurs classiques peuvent donc s’en servir dès maintenant.

Une idée poussée par Framasoft

Il est à noter que ce changement s’est fait à l’initiative… de Framasoft, qui faisait récemment son bilan. Par l’intermédiaire de Luc, qui raconte cette histoire sur Linuxfr.org, l’association a ouvert un ticket sur GitLab il y a environ neuf mois pour demander l’intégration des GitLab Pages dans la Community Edition. Il indiquait alors qu’une telle bascule aurait particulièrement du sens pour une association à but non lucratif.

Au départ, l’éditeur n’a pas accepté. Pour qu’une fonctionnalité soit ajoutée à GitLab CE, elle ne doit pas être utilisée dans des installations de plus de 100 personnes. Il a d’ailleurs proposé à Framasoft de lui fournir une licence Enterprise à prix cassé, ce que l’association a refusé. La véritable raison semblait cependant plus simple : une perte d’attrait pour l’édition Enterprise si on lui retirait l’une de ses fonctionnalités phares.

La problématique de la solution propriétaire

Une autre problématique se posait cependant pour Framasoft : l’obligation d’utiliser des produits open source uniquement, puisqu’il s’agit de la philosophie véhiculée par l’association. De fait, une édition Enterprise n’aurait « guère plus de sens que d’utiliser GitHub », selon les mots de Framasoft. La discussion était finalement restée au point mort jusqu’à ce qu’un nouveau message relance le débat, en passant par le – dangereux – argument de la notoriété : un plus grand nombre de développeurs viendraient, augmentant les chances qu’ils souscrivent à une offre Enterprise par la suite.

Finalement, après quelques appuis supplémentaires de la communauté et avec une certaine surprise, GitLab a accepté de basculer ses Pages dans la Community Edition. La fonctionnalité sera officiellement disponible avec la version 8.16, qui doit arriver le 22 janvier. À cette date, les utilisateurs classiques pourront donc créer et « pousser » leurs pages vers le service.

GitLab 8.15 introduit AutoDeploy et Review Apps

En attendant, GitLab a publié récemment la version 8.15 de sa solution. Plusieurs nouveautés importantes y sont disponibles. GiLab Auto Deploy peut, comme son nom l’indique, déployer automatiquement une application dans un conteneur via une solution Docker, comme Docker Swarm, Google Kubernetes et Apache Mesos. La fonctionnalité est fournie avec différents modèles afin de pouvoir s’adapter aux infrastructures du fournisseur.

Cette fonctionnalité s’accompagne d’une autre : Review Apps. Les développeurs peuvent ainsi créer des environnements éphémères pour les applications, avec des cycles de vie liés à des branches particulières. Traduction, il est possible de tester une branche de développement spécifique sans avoir à mettre en place un serveur dédié.

Autre ajout, le Web Terminal. Il permet de se connecter directement à un environnement applicatif, y compris ceux mis en place par les deux précédentes fonctionnalités. La connexion se fait en SSH et permet au développeur de savoir ce qui se passe dans l’environnement et la manière dont le système peut en être affecté.

Il s’agit des principaux changements, mais la liste complète est nettement plus vaste. On peut la consulter depuis l’annonce sur le site officiel.


chargement
Chargement des commentaires...