Windows Update : un site unique pour faciliter la correction des problèmes

Autant l'intégrer à Windows 85
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Windows 10 a beau vouloir simplifier le traitement des mises à jour, il peut survenir encore des problèmes. Microsoft ne proposait pas vraiment jusqu’ici d’outil pour s’en occuper, mais l’éditeur a fini par réagir, en proposant à la fois un site et un assistant à télécharger.

Avec Windows 10, Microsoft a un objectif très clair : les mêmes mises à jour, pour tout le monde et en même temps, même si les entreprises peuvent les différer. Un processus qui se fait à marche forcée car non seulement le grand public ne peut pas les refuser (à moins de bloquer complètement Windows Update), mais elles se téléchargent en priorité, aspirant toute la bande passante disponible jusqu’à leur installation.

Rien d’étrange pour un éditeur qui souhaite avant tout n’avoir qu’une fragmentation minimale pour sa plateforme. Cela étant, pour imposer un tel mécanisme, le nombre d’erreur doit être minimal, et il faut posséder les bons outils pour réparer rapidement celles qui passent. Si globalement l’installation se passe bien (il y a toujours des ratés), Microsoft péchait cependant sur la résolution des problèmes. Presque un an et demi après l’arrivée de Windows 10, des solutions sont donc proposées. Dans la foulée, Windows 7 et 8.1 sont pris en charge.

Inspecter la configuration et corriger les problèmes

Elles se présentent sous la forme d’un site posant des questions. Après avoir défini le système que l’on utilise, on récupère un petit assistant qui va analyser la machine. Notez d’ailleurs que même si les soucis de Windows Update sont la fonction principale, ceux liés à la configuration réseau ou au transfert intelligent en fond peuvent également être inspectés. Attention, le but n’est pas le même que pour l’assistant classique du réseau, puisque Windows va vérifier ici ce qui pourrait coincer dans la configuration interne, notamment dans la base de registre.

L’intérêt principal de cet outil est qu’il corrige bon nombre de soucis qui peuvent se déclarer dans la base de registre et empêcher plus tard l’installation d’une ou plusieurs mises à jour. Il est d’autant plus important que Microsoft ne fournissait jusque-là que des codes d’erreurs, tels que 0x80073712, 0x800705B4 ou 0x80004005. Des informations que le grand public est peu enclin à fouiller, d’autant que les solutions aboutissaient le plus souvent à un « traficotage » de la base.

windows update problèmes outil

Pourquoi passer encore par un outil externe ?

L’outil ne pourra cependant corriger tous les problèmes. Dans la plupart des cas, il débloquera la situation et permettra à Windows Update de se relancer normalement. Il peut aussi récupérer et installer manuellement la dernière mise à jour, avant d’examiner des solutions plus complexes. Enfin, il peut échouer, le conseil étant alors de réinitialiser, voire réinstaller Windows s’il estime que la situation est au-delà de toute réparation. 

Bien que la page et l’outil soient clairement des étapes dans la bonne direction, on émettra quelques regrets. D’une part, le temps qu’il a fallu à l’éditeur pour les proposer. D’autre part, et surtout, l’absence d’intégration dans Windows, au moins pour la version 10.

Les assistants sont en effet des éléments pratiques qui résolvent facilement de nombreuses catégories de soucis. L’avantage de l’intégration est qu’on les trouve facilement. Pour le réseau par exemple, il suffit de faire un clic droit sur l’icône de connexion en bas à droite de la barre des tâches. Dans le cas présent, le grand public a peu de chances de connaître son existence, à moins d’en avoir entendu parler… ou de choisir les bons mots dans le moteur de recherche.


chargement
Chargement des commentaires...