« La première route solaire du monde » inaugurée en France, le début d'une nouvelle ère ?

Pour le moment, c'est un 1 km de départementale 108
image dediée
Nouvelle Techno

Après cinq ans de développement, Wattway vient de finir de mettre en place le premier kilomètre de route solaire en France. Si les élus et la filiale de Bouygues se réjouissent, ce projet a de nombreux détracteurs. Ce premier test grandeur nature permettra certainement de répondre à de nombreuses questions qui restent en suspens.

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe et les expérimentations se multiplient. Google veut y passer à 100 % l'année prochaine et certaines villes n'hésitent pas en sauter le pas, comme Las Vegas il y a quelques jours (une annonce qui intervient juste avant l'ouverture du CES). En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées et, en présence de Ségolène Royal, Wattway (filiale de Colas, du groupe Bouygues) vient d'inaugurer « la première route solaire au monde ».

Derrière les effets d'annonces, un premier test sur 1 km de départementale

C'est du moins ce qu'annoncent sur Twitter la ministre de l'Environnement et de l’Énergie et le compte officiel de WattwayDans son communiqué, la société est plus mesurée et annonce seulement qu'il s'agit du « premier chantier d’envergure de la route solaire ».

Dans les faits, il ne s'agit que d'un premier kilomètre sur une portion de route qui n'est certainement pas la plus utilisée de France. Plus qu'un lancement, il s'agit donc d'une première expérimentation et cela ne suffit pas à faire taire les détracteurs pour qui faire rouler des voitures et des camions sur des panneaux solaires est une hérésie.

Ce n'est pas la première expérimentation du genre

Par Sébastien Gavois Publiée le 24/12/2016 à 12:01

chargement
Chargement des commentaires...