OpenShot 2.2 : hausse générale des performances et courbes de Bézier

Une campagne Patreon pour les frais divers 18
image dediée
Applications

L’éditeur vidéo OpenShot revient dans une mouture 2.2 assez riche en nouveautés. Le logiciel reçoit ainsi de sérieuses hausses de performances dans plusieurs domaines, une meilleure stabilité générale, une gestion plus fine des trames et plusieurs nouveaux outils.

Le projet open source OpenShot avait en 2013 passé avec brio l’épreuve de la campagne de financement participatif sur Kickstarter en récoltant les 20 000 dollars demandés. Pendant un temps, son développeur (Jonathan Thomas) n’avait plus vraiment donné de signes de vie, jusqu’à revenir en janvier 2016 avec une bêta. La liste des nouveautés était très longue, le logiciel ayant été complètement réécrit. La version finale d’OpenShot 2.0 était sortie en août dernier, sous la forme d’une mouture 2.1.

OpenShot 2.2 se veut beaucoup plus véloce

Surprise, la version 2.2 vient de paraître. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le développeur ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Comparé à la version précédente, OpenShot 2.2 peut réaliser certaines opérations jusqu’à dix fois plus vite, notamment l’ouverture des gros projets qui contiennent des centaines de fichiers. L’ajout d’images lourdes dans la timeline ne ralentit plus l’interface, et l’édition sur les résolutions 5K, 4K, 2,5K et 1080p est décrite comme largement améliorée. Un tout nouveau système de cache vient compléter l’ensemble, pour la mémoire vive et l’unité de stockage.

Par ailleurs, cette version devrait être nettement plus stable, de nombreux bugs décrits comme « critiques » ayant été corrigés. Il ne s’agit pas de failles de sécurité mais de problèmes qui provoquaient des plantages, des chutes conséquentes de performances, voire une disparition de certaines trames vidéo durant l’analyse. Le logiciel sera notamment plus réactif sur les anciennes configurations.

Gestion des courbes de Bézier pour les images-clés

Le système des keyframes (des images-clés) dans OpenShot, à la base de ses fonctions d’animation, reçoit aussi quelques évolutions majeures. Il prend ainsi en charge les courbes de Bézier et permet donc une approche par un pourcentage de courbe, plutôt que des valeurs fixes. 28 préréglages ont cependant été intégrés pour faciliter la vie des utilisateurs sur des opérations courantes comme une entrée/sortie du champ visuel, le rebond, etc.

La version 2.2 ajoute également une liste de modèles de titres préconçus. Ces informations étaient selon le développeurs très demandées par les utilisateurs sur Kickstarter. On retrouve donc des éléments qui peuvent être souvent utilisées sur un film, comme la classification, cinéma ou TV.

1 000 dollars par mois pour le fonctionnement

Notez que même si la campagne de financement sur KickStarter avait été un grand succès, OpenShot en a ouvert une nouvelle sur Patreon. L’objectif est cette fois différent : réussir à collecter 1 000 dollars par mois, pour couvrir l’intégralité des frais de gestion du projet, qui devient plus exigeant en ressources serveur avec le temps, notamment à cause de la hausse des téléchargements. La gestion des erreurs ayant été améliorée, il reçoit également des rapports anonymes de plantage pour l’aider à identifier les causes des problèmes.

Publiée le 22/12/2016 à 08:30
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...