Edge intègre à son tour l'algorithme Brotli pour accélérer le chargement des pages

La boucle est boulée 67
image dediée
Navigateurs
Par
le mercredi 21 décembre 2016 à 11:40
Vincent Hermann

Microsoft a annoncé son intention d’intégrer l’algorithme de compression Brotli dans Edge. Développé par Google et open source, il permet d’accélérer encore le chargement des pages. Un algorithme devenant peu à peu un standard de facto pour l’industrie.

Brotli est pour rappel l’algorithme de compression qui a remplacé l’ancien Zopfli par défaut dans Chrome, et plus globalement dans tous les navigateurs qui utilisent Blink (donc Opera également). Selon l’éditeur, la compression des données était de 20 à 26 % supérieure, permettant un chargement plus rapide des pages, puisque le flux de données était récupéré plus vite par le navigateur.

En peu de temps, Brotli s’est retrouvé dans un nombre croissant de navigateurs. Firefox l’intègre ainsi depuis la version 44. Safari l’utilise également, mais uniquement dans le cadre de son développement originel : la compression des données dans le format de polices WOFF 2.0.

Après Chrome, Firefox et Safari, Edge entre dans la ronde

Désormais, c’est Microsoft qui rejoint la petite troupe. À compter de la Creators Update de Windows 10, Edge intègrera lui aussi Brotli, de la même manière que Chrome et Firefox. Edge utilisera donc également l’algorithme pour le chargement des pages, et pas seulement pour les polices WOFF 2.0. Avec quel gain ? Microsoft ne se risque pas à donner de chiffre.

L’éditeur reprend cependant celui donné précédemment par Google : la compression est meilleure d’environ 20 %, provoquant une réduction « significative » du temps de chargement des pages. Point important, cette compression supplémentaire est réalisée sans différence notable dans les vitesses de compression et décompression vis-à-vis de l’ancien Zopfli. Microsoft assure également que l’impact sur le CPU côté client sera minimal.

Déjà disponible dans le canal rapide de Windows 10

Les testeurs membres du programme Windows Insider n’auront cependant pas à attendre la Creators Update, qui devrait arriver en mars prochain. La dernière préversion disponible dans le canal rapide, estampillée 14986, dispose déjà de Brotli. L’algorithme y est disponible pour les connexions HTTP classiques et HTTPS. Les développeurs web peuvent donc tester le fonctionnement de leurs sites avec Edge.

Les renseignements liés à Brotli dans Edge sont disponibles dans les outils pour développeurs, accessibles pour rappel depuis F12. Attention cependant, car un bug empêche ces outils d’afficher correctement l’en-tête de réponse pour l’acceptation de l’encodage de la page. Le problème est connu et sera corrigé dans une prochaine préversion (rien avant le début de l’année prochaine, l’équipe Insider étant en pause durant les fêtes de fin d’année).

Un standard qui s'est rapidement installé

Quoi qu’il en soit, Brotli a tout pour devenir un standard. Il dispose de son propre RFC (7932) et est désormais présent dans tous les navigateurs majeurs. Chez Microsoft, on note évidemment que l’ajout ne se fait que dans Edge, aucune nouveauté n’étant plus ajoutée dans Internet Explorer depuis bien longtemps. L’éditeur n’hésite pas à parler d’interopérabilité avec Chrome et Firefox, un discours assez régulier depuis l’avènement d’Edge, qui a encore bien du mal à trouver son public.

La Creators Update est cependant une mise à jour majeure pour le navigateur. Nous pourrons donc refaire le point dans quelques mois sur les performances et les fonctionnalités.


chargement
Chargement des commentaires...