L’État propose une carte interactive des zones interdites aux drones

Sponsorisée par M6 ? 41
En bref
image dediée
Crédits : Gregory_DUBUS/iStock
Web
Par
le mercredi 21 décembre 2016 à 10:30
Xavier Berne

Le gouvernement vient d’annoncer la mise en ligne d’une carte interactive permettant de connaître les zones dans lesquelles les drones de loisir sont interdits ou restreints. L’objectif est bien entendu d’améliorer l’information du public, d’autant que de nombreux multi-rotors devraient se trouver d’ici quelques jours sous les sapins de Noël.

Alors que deux pilotes de drones ont récemment été condamnés – mais dispensés de peine – pour avoir effectué un survol aux abords d’une centrale nucléaire, voilà un outil qui pourrait aider les individus novices en aéromodélisme mais soucieux de respecter la réglementation. La Direction générale de l’aviation civile et l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) ont élaboré « une carte des zones de restrictions et d’interdictions pour un usage de loisir des drones en France métropolitaine ».

Depuis le Géoportail de l’IGN, il est ainsi possible de parcourir cette carte interactive et/ou d’effectuer une recherche (pour une ville, un lieu en particulier...). En rose foncé, le vol est prohibé, quelle que soit l’altitude. S’applique ensuite un système de dégradé : plus ça vire au jaune, plus la hauteur maximale autorisée est importante – sachant que les vols au-delà de 150m sont en principe interdits.

montcuq drone carte ign

Pas facile de survoler Montcuq...

« Il est désormais facile et rapide pour un télépilote de vérifier où son drone peut voler et jusqu’à quelle hauteur. Cet outil d’information évite notamment les vols imprudents et dangereux dans des zones sensibles ou aux abords des aérodromes », se félicite le secrétariat d’État aux Transports. En pratique, il faudra toutefois se méfier, l’outil ne prenant pas en considération toutes les règles applicables (notamment le fait qu’il est interdit de survoler l’espace public).

L’exécutif envisage d’ailleurs d’ores et déjà des améliorations, puisqu’il promet que cet outil sera complété « au cours des prochains mois » par les cartes des outre-mer. « L’intégration des zones restreintes créées de manière temporaire est également à l’étude » précise le gouvernement. Ce dernier ne donne toutefois aucune information concernant les décrets à venir en application de la récente loi encadrant plus strictement l’usage de drones civils...


chargement
Chargement des commentaires...