Soundiiz : le convertisseur de playlists vise le Premium

Pensez aux favoris d'un navigateur 10
image dediée
Crédits : studiogstock/iStock/Thinkstock
Services

Le service Soundiiz, qui permettait déjà de convertir des listes de lecture d’un service de streaming à un autre, a révisé récemment son interface et propose des fonctions supplémentaires. Il se veut désormais un gestionnaire complet pour les comptes. Nous avons pu nous entretenir avec Thomas Magnano, cofondateur du service.

Soundiiz est un produit existant depuis janvier 2013. L’idée de base était simple : permettre de connecter des comptes de services de streaming, pour leur permettre de convertir et échanger des listes. Soundiiz est compatible aujourd’hui avec Dailymotion, Deezer, Groove, Jamendo, Napster, Qobuz, SoundCloud, Spotify, Tidal et YouTube.

Convertir des listes de lecture peut se révéler très utile pour de multiples raisons. La plus évidente serait dans le cas d’une transition d’un service à un autre, par exemple si on veut passer de Spotify à Deezer. Mais on peut tout aussi récupérer une liste dans Qobuz ou Groove et la convertir vers YouTube pour obtenir l’ensemble des clips équivalents.

Avec la version 3.0 récemment lancée, le service a cependant évolué de manière profonde. L’interface a fortement changé et Soundiiz s’oriente désormais vers un gestionnaire complet de comptes de services de streaming, avec de nombreux outils associés. Nous nous sommes entretenus avec Thomas Magnano, cofondateur du service (avec Benoit Herbreteau), pour faire le tour des capacités et aborder les prochaines évolutions, dont une version Premium en préparation.

soundiiz

Un service pour centraliser les comptes multiples

Soundiiz ne conviendra évidemment pas à tout le monde. Un utilisateur sur Deezer ou Spotify et ne souhaitant pas aller voir ailleurs n’y verra sans doute aucun intérêt. Cependant, beaucoup peuvent lui trouver une utilité, ne serait-ce que ponctuellement : « Il y a souvent des offres d’essai, comme en ce moment où pour 99 centimes on peut tester pendant trois mois des services comme Spotify ou Deezer. Refaire ses playlists peut couper ce genre d’élan » nous indique ainsi Thomas Magnano.

Avec le temps cependant, les demandes des utilisateurs ont évolué, précise le fondateur. L’interface précédente consistait en une grille de couleurs où il fallait systématiquement se reconnecter avec le ou les comptes visés. Désormais, on dispose d’une colonne à gauche regroupant tous les services et une option permet de maintenir la connexion. Dès que l’un est activé, on obtient l'inventaire complet des listes. On peut alors les convertir vers un autre service, les découper en plusieurs parties, les fusionner, etc.

Les prochaines semaines verront également arriver des fonctionnalités supplémentaires. Comme on peut le voir dans la capture d’écran, il sera ainsi possible de trier les listes par artistes, albums ou titres, comme dans la plupart des services de streaming. En janvier ou en février, des outils plus avancés arriveront également dans une formule Premium, dont le nom et les tarifs ne sont pas encore fixés.

soundiiz

L’évolution commerciale d’un service avant tout ponctuel

Nous avons posé la question à Thomas Magnano car la situation semble complexe : comment demander un abonnement à des utilisateurs qui dépensent déjà une dizaine d’euros par mois pour un service de streaming. Le fondateur nous explique : « Je pense qu’on pourra viser les professionnels et les curateurs qui peuvent avoir besoin d’outils plus avancés et de capacités plus importantes. Par exemple avec le support de playlists dépassant les 1 000 titres ».

Actuellement, Thomas Magnano et Benoit Herbreteau travaillent sur Soundiiz à temps plein, ayant quitté leur emploi pour se consacrer à leur création. Le besoin d’un financement se fait évidemment sentir, même si pour l’instant la publicité (via Google) suffit à payer les serveurs. Il faut donc pouvoir attirer certains types de clients qui accepteront de payer pour obtenir davantage.

Mais quel genre de fonctionnalité ? Sans tout dévoiler, Magnano nous donne un exemple : la synchronisation automatique. Selon un délai indiqué par l’utilisateur, Soundiiz pourrait ainsi procéder automatiquement à la synchronisation des changements dans une ou plusieurs listes. Ce travail aurait lieu en arrière-plan, sans intervention de l’utilisateur, puisque les listes sont sauvegardées sur les serveurs de Soundiiz quand elles sont importées.

L’arrivée de l’offre payante devrait se faire dans le courant du premier trimestre 2017.

Globalement, les entreprises laissent faire, voire participent

Nous avons également interrogé Thomas Magnano sur l’attitude des entreprises concernées face à cette solution. « On nous laisse faire » répond le cofondateur, « en tout cas dans la plupart des cas ». Mais laisser faire n’est pas nécessairement aider : « Certains participent activement, mais les autres se contentent de ne pas bloquer le travail ».

Les développeurs sont évidemment tributaires des API fournies par les services de streaming. En fonction des cas, certaines actions sont autorisées et d’autres pas. Par exemple, quitte à parler de synchronisation automatique, pourquoi ne pas imaginer que les modifications puissent être répercutées dynamiquement, en push ? « Parce que les API ne le permettent pas » nous explique Magnano.

Les rapports sont bons parce que Soundiiz ne va pas plus loin que ce que permettent les API. Même explication pour les conversions de listes de lecture : « On ne propose pas de convertir 50 listes d’un coup. Il y aurait trop de requêtes d’un coup via l’API, ce qui pourrait créer des problèmes par la suite ».

On note en outre plusieurs absents dans la liste, comme Apple Music, Google Play Musique et l’offre plus récente d’Amazon. Dans le premier cas, il existe bien une API, mais uniquement pour les applications iOS. La conversion est donc possible, mais il faudrait passer par une application native dans l’App Store. Par ailleurs, malgré plusieurs demandes de renseignements envoyées à Apple et Google, les sociétés n’ont pas encore répondu. À l’inverse, Amazon trouve l’initiative intéressante et répond, un ajout du service étant prévu pour janvier ou février.

Soundiiz Fonctionnalités

Un service qui devrait rendre bon nombre de services

Soundiiz, surtout depuis sa nouvelle version, devrait rendre des services à ceux qui cherchent le moyen de passer d’une solution à une autre. Après tout, les offres de streaming se sont largement multipliées en quelques années. Or, on n’imaginerait plus aujourd’hui partir à la découverte d’un nouveau navigateur sans la possibilité d’y importer ses favoris et ses données. Pourquoi le cas des services de streaming serait-il différent ?

Thomas Magnano se dit conscient du temps investi par les utilisateurs dans la construction des listes de lecture et l’organisation de leurs titres et albums. Il estime que ces efforts ne devraient pas être perdus. Pour autant, il est dommage que les entreprises concernées, même si elles ne bloquent pas l’initiative, ne proposent pas directement au moins une simple fonction d’import/export.

En attendant, Soundiiz peut déjà gérer et convertir les listes de bon nombre de services, et le début de l’année prochaine sera consacré à de nouveaux ajouts de fonctionnalités. Par exemple, il sera davantage compatible avec les listes générées automatiquement, comme certains classements publiés régulièrement.

Publiée le 20/12/2016 à 16:50
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...