Adobe signe un bénéfice record, toujours grâce aux abonnements

Moins de flash, plus de cash 57
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

C'était attendu, mais Adobe termine l'année 2016 de la plus belle des manières, en explosant ses records de chiffre d'affaires et de bénéfices. L'entreprise à l'origine de Photoshop compte d'ailleurs faire encore mieux l'an prochain.

Ces derniers trimestres, Adobe accumule les très bons bulletins de note. En croissance continue depuis deux ans, le groupe enchaîne les records, et le dernier quart de son exercice 2016 contribue à cette bonne série. 

Une marge en pleine explosion

Avec un chiffre d'affaires de 1,608 milliard de dollars, en progression de 23 % sur un an, Adobe signe en effet un trimestre historique de ce point de vue-là, mais aussi à bien d'autres égards. Le bénéfice net s'établit quant à lui à 399,6 millions de dollars, dépassant toutes les prévisions de l'éditeur et de 79 % celui enregistré un an plus tôt. Mais cela signifie surtout que sur les trois derniers mois, l'entreprise a réalisé une marge nette de 24,8 % en très nette hausse par rapport au trimestre précédent où elle n'était « que » de 18,5 %. Chapeau.

Sur l'ensemble de l'année, Adobe signe un chiffre d'affaires de 5,85 milliards de dollars, dans la fourchette haute de ses prévisions précédentes, ainsi qu'un bénéfice de 1,168 milliard de dollars, soit 100 millions de mieux qu'espéré. L'entreprise n'explique toutefois pas quels éléments lui ont permis de faire un si bon score.

Adobe Q4 16

Pour l'an prochain, les prévisions sont encore plus audacieuses. Adobe estime être en mesure d'accumuler 6,95 milliards de dollars de revenus, soit 19 % de mieux que cette année. Côté bénéfice, l'éditeur parle d'environ 2,85 dollars par action, ce qui correspondrait à 1,427 milliard de dollars si la structure de son capital ne varie pas. Par conséquent, la marge nette attendue par l'entreprise se situe autour de 20,5 % sur l'année. La très bonne performance de ce trimestre pourrait donc n'être qu'un heureux accident.

Cloud toujours

Comme lors du trimestre précédent, ce sont les produits proposés avec une formule d'abonnement qui tirent les revenus de l'éditeur vers le haut. Sur les trois derniers mois, ils ont enregistré un chiffre d'affaires de 1,26 milliards de dollars, contre 907 millions un an plus tôt. Pendant ce temps, les ventes de licences reculent de 22 % à 221,9 millions de dollars. Les revenus issus du support sont quant à eux en légère progression à 124,4 millions de dollars. 

Sur l'ensemble de l'année, la tendance se confirme. Les ventes d'abonnements atteignent 4,58 milliards de dollars, soit 42 % de mieux qu'en 2015. Les ventes de licences ont quant à elles péniblement atteint les 800 millions de dollars, en recul de 29 % sur un an.

Ces bonnes performances du côté des abonnements, Adobe les attribue à sa gamme de produits « Cloud », notamment à Creative Cloud, Document Cloud et Marketing Cloud. Comme lors du trimestre précédent, il est question de « plus de 4 milliards de dollars de revenus récurrents annualisés » sans plus de précisions. De quoi déjà poser de très bonnes bases pour l'année à venir.


chargement
Chargement des commentaires...