Le plan de bataille de Chrome pour se débarrasser de Flash

La lente agonie 62
En bref
image dediée
Navigateurs
Sébastien Gavois

La mise à mort de Flash par Google se fera progressivement dans Chrome. Les hostilités débuteront en janvier prochain pour se terminer en octobre 2017, avec une montée en puissance au fils des mois.

L'annonce avait déjà été faite cet été : Google souhaite se débarrasser de Flash sur son navigateur Chrome. La version 55 mise en ligne il y a quelques jours est l'occasion de commencer ce travail, mais de manière très limitée pour le moment.

1 % des utilisateurs en janvier, 100 % en février

En effet, le géant du Net explique qu'avec cette mouture, seuls 1 % des utilisateurs auront HTML5 activé par défaut à la place de Flash début janvier. Dans le même temps, 50 % des utilisateurs de Chrome 56 en bêta sont concernés et le nombre passera à 100 % lorsque la version stable sera mise en ligne, en février selon le planning actuel.

En outre, si tous les utilisateurs de Flash seront touchés d'ici quelques semaines, il n'en sera pas de même pour l'ensemble des sites qu'ils visitent.

Montée en puissance pour les sites

La société de Mountain View se base ainsi sur un indice permettant de savoir si une personne visite un site de manière régulière ou pour la première fois : le Site Engagement Index (SEI). Il varie entre 0 et 100, le premier signifiant que l'engagement est nul ou presque, tandis que le plus élevé indique au contraire que le lien est très fort.

En janvier 2017, 1 % des utilisateurs recevront donc des messages pour leur demander s'ils souhaitent activer Flash pour les sites avec un engagement de 1 maximum, c'est-à-dire une page sur laquelle ils arrivent pour la première fois ou presque. Le nombre grimpera ensuite progressivement jusqu'à 100 % en octobre 2017.

À cette date, l'ensemble des utilisateurs et des sites seront donc concernés. Dans tous les cas, l'utilisateur ne recevra qu'une seule fois le message lui demandant s'il souhaite activer Flash.

Flash Google


chargement
Chargement des commentaires...