Réalité mixte : Microsoft s'associe à Intel pour le Project EVO

Socle technologique 7
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Hier soir se tenait la conférence d’ouverture de la WinHEC de Microsoft. L’éditeur y a dévoilé des plans pour la réalité mixte, notamment un important partenariat avec Intel. On en sait également davantage sur le type de configuration qui sera réclamé pour faire fonctionner la prochaine flopée de casques compatibles Holographic.

Microsoft et Intel étaient ensemble hier soir la scène de la conférence WinHEC pour présenter un rapprochement visant à rendre plus accessible la réalité mixte. Ils ont donc annoncé le Project EVO, qui n’est pas une technologie, mais plutôt une certification couvrant un ensemble de technologies, à la manière de Centrino chez Intel il y a des années.

EVO, une certification assurant une base technologique

Un ordinateur estampillé EVO se devra donc de posséder obligatoirement certaines caractéristiques.  À commencer par un micro à champ large, capable d’entendre une commande vocale lancée depuis la pièce où se tient la machine. Un dispositif d’authentification biométrique compatible Windows Hello devra également être présent.

Côté puissance graphique, le GPU devra être assez puissant pour faire fonctionner les HMD (head-mounted displays), autrement dit les casques de réalité mixte. Ils devront en outre supporter la vidéo en 4K, le HDR et les écrans à gamut étendu. Le son spatial sera lui aussi obligatoirement de la partie, tout comme le support des contrôleurs Xbox.

Les machines EVO auront donc l’assurance d’avoir tout ce qu’il faut sous le capot pour autoriser certains types d’expériences utilisateur, notamment tout ce qui touche à la manipulation 3D, les commandes vocales et la réalité mixte. Bien entendu, il n’y aucune obligation d’avoir un tel ordinateur pour arriver à ce résultat : tant que les prérequis sont respectés, ces fonctionnalités pourront être exploitées

Des prérequis plus précis pour Holographic

On en sait d’ailleurs plus sur la puissance minimale qui sera réclamée pour faire fonctionner les casques dans de bonnes conditions. Comme nous l’avions déjà indiqué, il s’agit somme toute de configurations assez modestes, avec cependant une quantité de RAM plus importante :

  • Processeur : Core i5 (deux cœurs physiques, quatre cœurs logiques)
  • GPU : Intel HD Graphics 620
  • Mémoire vive : 8 Go en double canal
  • Connectique vidéo : HDMI 1.4 pour du 2880 × 1440 en 60 Hz, ou HDMI 2.0/DisplayPort 1.3 pour du 2880 × 1440 en 90 Hz
  • Stockage : un disque dur ou un SSD d’au moins 100 Go
  • USB 3.1 en Type-A ou Type-C
  • Bluetooth 4.0

Notez que même si des noms précis de composants sont listés, ils ne sont là qu’à titre indicatif, Microsoft parlant d’équivalence. On a toutefois la réponse au sujet du processeur, puisque l’éditeur parlait jusqu’à présent de quatre cœurs : des unités logiques suffisent.

windows holographic

Préparer le terrain pour les casques compatibles Holographic

Ces caractéristiques sont pour rappel liées à la plateforme Holographic. Cette dernière représente la couche de gestion de la réalité mixte dans HoloLens, mais sera directement intégrée dans Windows 10 via la Creators Update. Celle-ci sera accompagnée d’un lot de nouveaux casques compatibles Holographic conçus par des partenaires comme Asus, Acer, Dell, HP et Lenovo. On ne sait pas grand-chose de ces modèles, sinon que le tarif de départ sera de 299 dollars.

Notez enfin que le HoloLens est actuellement en cours de certification en Chine et qu’il y sera vendu dans le courant de l’année prochaine.


chargement
Chargement des commentaires...