OneDrive : un stockage limité à 1 To dès le 1er mars pour les abonnés Office 365

La fin de l'éternité 31
En bref
image dediée
Securité
Vincent Hermann

Microsoft avait indiqué il y a un an que les comptes OneDrive attachés à des abonnements Office 365 ne seraient plus illimités dans le futur. Depuis deux jours, des utilisateurs reçoivent des avertissements pour les prévenir : à compter du 1er mars, la limite sera bel et bien de 1 To.

C’est l’histoire d’un stockage illimité qui ne souhaitait pas vraiment être illimité. Initialement, un tel stockage sans limite avait été annoncé en 2014 par Microsoft. Il n’était bien entendu pas question de généraliser une telle largesse : seuls les abonnés Office 365 pouvaient ainsi en profiter, quelle que soit la formule pour particuliers. Un peu plus tard, des comptes s’étaient vus ainsi passer à 10 To, et d’autres en illimité.

Une opération table rase plutôt qu'une adaptation

Il y a un an, changement de ton. Microsoft se met à reprocher aux utilisateurs des comptes illimités d’en faire un usage illimité. Plus spécifiquement, la firme explique alors qu’une telle solution n’a jamais été conçue pour stocker par exemple l’intégration d’une vidéothèque, l’éditeur abordant des cas extrêmes d’utilisateurs synchronisant plus de 50 To de vidéos.

Microsoft aurait pu fixer à ce moment des règles plus strictes, mais l’entreprise a préféré prendre des mesures radicales. L’illimité a ainsi disparu, avec la volonté de ramener l’ensemble des abonnés Office 365 à une limite d’un seul To. Même les comptes gratuits en prenaient pour leur grade : les nouveaux ne contenaient plus que 5 Go au lieu de 15, et les différents bonus étaient annulés. Une période de grâce avait cependant permis à bon nombre de demander le maintien de ce qu’ils avaient déjà.

onedrive

Trois mois pour agir

Beaucoup avaient probablement oublié depuis que cette bascule interviendrait pour les abonnés. Elle est fixée au 1er mars prochain, et puisque la date se rapproche inexorablement, Microsoft expédie des emails pour avertir de l’échéance. Les utilisateurs ont donc trois mois pour agir si leur OneDrive contient plus de 1 To.

Que se passera-t-il si le stockage reste surchargé au-delà de cette date ? Les fichiers ne seront pas supprimés, évidemment. La synchronisation sera par contre désactivée, coupant toute fonctionnalité de sauvegarde automatique sur OneDrive, ce qui pourrait être rapidement ennuyeux pour l’utilisateur. Dès qu’il aura supprimé ou déplacé suffisamment de fichiers, la synchronisation se remettra automatiquement en route.

Un soupçon de souplesse serait bienvenu

Comme le font remarquer nos confrères de Neowin, il est étrange que Microsoft ne laisse pas davantage de latitude dans la gestion des espaces de stockage pour Office 365. Chaque abonnement Famille permet en effet de déclarer quatre autres comptes comme participant à la licence, chacun pouvait dès lors installer Office et avoir son To sous OneDrive. Pourquoi dès lors ne pas autoriser une répartition personnalisée, en ne laissant par exemple que 500 Mo par compte secondaire pour gonfler le compte principal à 3 To ?

En attendant, les utilisateurs n’ont pas le choix, et il faut espérer que les emails d’avertissements seront bien lus à temps, au risque d’avoir quelques mauvaises surprises dans trois mois.


chargement
Chargement des commentaires...