35 520 euros pour la refonte du site Internet de l'Élysée

Le juste prix 68
En bref
image dediée
Crédits : Thomas Faivre-Duboz (CC BY-SA 2.0)
Loi
Xavier Berne

D’après un récent rapport parlementaire, la dernière refonte du site Internet de l’Élysée, survenue fin 2015, a coûté un peu plus de 35 000 euros au contribuable. Un chiffre plutôt faible, notamment au regard des dépenses en informatique de la présidence de la République.

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2017, le sénateur Jean-Pierre Sueur (PS) s’est penché sur la dotation de la présidence de la République, qui avoisine ces dernières années les 100 millions d’euros par an. Son rapport revient ainsi sur la refonte du site Internet de l’Élysée, qui, après avoir connu une première réfection fin 2012, a bénéficié d’un léger lifting en septembre 2015.

« Grâce aux compétences des personnels en interne, le coût de la nouvelle interface a été limité à 35 520 euros, répartis entre la conception graphique (8 400 euros), l'intégration HTML (18 960 euros) et un audit d'accessibilité (8 160 euros) », nous apprend le parlementaire. Cela semble sous-entendre que ce chiffre ne prend pas en compte le « prix » des fonctionnaires mobilisés pour ce projet – mais déjà rémunérés par ailleurs sur deniers publics.

Un coût « limité », grâce aux « compétences des personnels en interne »

La refonte de 2012 avait déjà été présentée comme « low-cost », car développée en grande partie par la « cellule Web » de l’Élysée. Le coût évoqué à l’époque était d’environ 50 000 euros, même si le gouvernement a toujours refusé de répondre à la question écrite transmise par un député de l’opposition à ce sujet (voir cette question datant de janvier 2013, renouvelée cinq fois, et restée depuis sans réponse, alors que l’exécutif dispose en théorie d’un délai de deux mois).

La nouvelle version de « www.elysee.fr » aurait entraîné selon Jean-Pierre Sueur « une hausse de sa fréquentation » (voir tableau ci-dessous). L’élu souligne au passage que le site permet dorénavant, via la rubrique « réseaux sociaux », « de suivre l'actualité du chef de l'État à travers Facebook, Twitter, Instagram ou encore Vine ».

site elysee.fr chiffres
Crédits : Rapport parlementaire de Jean-Pierre Sueur

Dépenses en hausse sur la sécurisation des systèmes d’information

Le rapport du sénateur insiste enfin sur le fait que la présidence de la République doit actuellement faire face à une hausse des dépenses de « sécurisation des systèmes d'information, rendue absolument indispensable en raison des « cyberattaques » contre le site Internet et les réseaux informatiques [de l’Élysée] ».

L’année prochaine, le service chargé des télécommunications et de l'informatique disposera ainsi de 700 000 euros « pour le renouvellement des matériels », est-il vaguement expliqué. Une « part importante » des infrastructures informatiques de la présidence devrait au passage être complètement transférée dans un « Data Centre public hautement sécurisé » dès le début 2017. « A également été mis en œuvre cette année un nouveau système de téléphonie fixe, tout comme un usage étendu de la solution de mobilité sécurisée qui permet de sécuriser les outils du quotidien », poursuit Jean-Pierre Sueur, encore une fois sans plus de précisions.

On apprend enfin que le budget alloué à la formation des ingénieurs et techniciens de l’Élysée devait atteindre 60 000 euros en 2016. 


chargement
Chargement des commentaires...