Visual Studio : une révision des extensions, une version Mac en approche

Et une préversion en prime 15
En bref
image dediée
Développeurs MàJ
Vincent Hermann

Mise à jour : Il semble que Microsoft se soit en fait précipité dans son annonce de Visual Studio pour Mac. Elle a en effet été retirée du site MSDN et le lien de téléchargement n'est plus disponible. Elle devrait revenir prochainement, surtout maintenant que le « secret » a été éventé.

Microsoft a présenté plusieurs améliorations pour le prochain Visual Studio 15, qui n’a toujours pas de nom définitif. L’éditeur en a profité pour annoncer, avec une certaine surprise, une édition macOS de son environnement de développement.

C’est une annonce que l’on n’attendait pas, mais qui fait suite au rachat de la société Xamarin. Visual Studio pour Mac, disponible dans une première préversion, sera donc une version spécifique de l’IDE pour macOS. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une réécriture de la version Windows, mais bien d’une nouvelle solution bâtie en grande partie sur les solutions de Xamarin.

Essentiellement basé sur Xamarin Studio

Dans les grandes lignes, ce Visual Studio est surtout basé sur Xamarin Studio, mais l’interface a été largement adaptée pour se rapprocher de l’IDE pour Windows et ainsi mieux servir le rôle que Microsoft lui attribue. La version Mac se destine en effet à ceux qui ont déjà l’habitude du Visual Studio classique et qui souhaitent garder la même expérience en cas de développement pour iOS par exemple. Sans parler de ceux qui pourraient aussi changer de crèmerie par la suite et venir sur Windows.

On retrouve toutes les principales fonctionnalités de Visual Studio, notamment IntelliSense et la plateforme de compilation Roslyn. Les moteurs de débogage sont les mêmes que dans Xamarin et .NET Core. Centré sur le développement d’applications mobiles, Visual Studio pour Mac intègre les mêmes interfaces de conception que Xamarin.iOS et Xamarin.Android, mais permet également des développements des applications Mac et pour serveur, via .NET Core. C# et F# sont bien sûr de la partie.

visual studio macvisual studio mac

Dans son annonce, Microsoft indique que même si l’interface est largement alignée sur celle de Visual Studio pour Windows, la barre d’outils principale comporte un certain nombre de différences. On y trouve dans l’ordre le bouton pour démarrer le programme, des listes déroulantes pour sélectionner la configuration active et l’appareil visé (réel ou émulé), une zone de notifications pour avertir des évènements, ainsi qu’un champ de recherche.

La première préversion de l’IDE pour Mac est disponible depuis le site officiel de Visual Studio. Notez qu’on parle ici d’un environnement complet, et non allégé comme la version Code. On ne sait pas quand la version finale sera disponible, ni d’ailleurs quel modèle commercial Microsoft appliquera au nouveau venu. Sous Windows, la première édition débute à 639 euros, mais l’éditeur propose une version Community, gratuite, pour les particuliers et les petites entreprises.

Visual Studio 15 : un accent mis sur les extensions

Visual Studio 15, de son côté, fera la part belle aux extensions. Durant la conférence, Microsoft a particulièrement insisté sur ces modules, qui ajoutent ou améliorent des fonctionnalités. Par exemple, un outil vérifiera en permanence leur fonctionnement pour signaler d’éventuels problèmes de performances, au lancement ou pendant l’utilisation, y compris pour la vitesse de frappe. L’extension fautive sera pointée du doigt et le développeur pourra la supprimer directement s’il le souhaite.

La gestion des modules est également améliorée. Microsoft donne ici une fonctionnalité réclamée depuis longtemps par les développeurs : la possibilité d’installer, modifier ou supprimer des extensions par lots. Ces dernières reçoivent également de nouvelles capacités, via des améliorations sur le standard VSIX. Par exemple, elles peuvent être compilées nativement (via NGEN) à l’installation pour de meilleures performances, ou encore installer des fichiers ailleurs que dans le dossier spécifique aux extensions.

Pour le reste, Microsoft a surtout fait un rappel des différentes améliorations qui avaient été présentées jusqu’ici. Par exemple, le module d’installation est entièrement refait. L’ensemble de Visual Studio pèse toujours environ 30 Go, mais le lot a été fractionné pour une plus grande granularité lors du choix des éléments. L’installation minimale fait un peu moins de 500 Mo et permet de développer en C#, mais sans les API de Windows.

Dernière mise à jour le 16/11/2016 15:31:23

chargement
Chargement des commentaires...