Fragmentation : Android 7.0 présent sur 0,3 % des terminaux, Android 6.0 sur 24 %

Et toujours 0,1 % sur Froyo, alias Android 2.2 28
En bref
image dediée
Crédits : Google
OS
Sébastien Gavois

Au mois de novembre, soit plus de deux mois après son lancement, Android 7.0 (Nougat) est présent sur 0,3 % des terminaux. Android 5.1 et les versions plus récentes gagnent du terrain, et est Marshmallow signe la plus forte hausse avec 5,3 points de plus.

Régulièrement, Google publie les chiffres de la fragmentation d'Android. Si des publications ont généralement lieu tous les mois, ce n'est pas toujours le cas. En octobre par exemple, le géant du web a décidé de ne pas mettre son site à jour et il a fallu attendre début novembre pour que ce soit le cas.

Android 7.0 fait son entrée, avec 0,3 % de part de marché

Voici sans plus tarder la fragmentation d'Android comparé à celle de début septembre :

  • Android 2.2 (Froyo) : 0,1 % (stable)
  • Android 2.3 (Gingerbread) : 1,3 % (- 0,2 point)
  • Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) : 1,3 % (- 0,1 point)
  • Android 4.1 (Jelly Bean) : 4,9 % (- 0,7 point)
  • Android 4.2 (Jelly Bean) : 6,8 % (- 0,9 point)
  • Android 4.3 (Jelly Bean) : 2 % (- 0,3 point)
  • Android 4.4 (KitKat) : 25,2 % (- 2,5 points)
  • Android 5.0 (Lollipop) : 11,3 % (- 1,8 point)
  • Android 5.1 (Lollipop) : 22,8 % (+ 0,9 point)
  • Android 6.0 (Marshmallow) : 24 % (+ 5,3 points)
  • Android 7.0 (Nougat) : 0,3 % (+ 0,3 point)

Pour la première fois, Android 7.0 alias Nougat est de la partie, avec 0,3 % de part de marché. Un démarrage en douceur, comme toujours avec les nouvelles versions du système d'exploitation mobile de Google (voir notre analyse). Pour rappel, Nougat a été annoncé fin août, mais cette mouture n'est disponible que sur une poignée de smartphones, hors terminaux Google (Pixel et Nexus).

Trois versions d'Android représentent 72 % des terminaux : 6.0, 5.1 et 4.4 

Pour le reste, Android 6.0 gagne 5,3 points et représente désormais quasiment un quart du parc, juste derrière Android 4.4 qui reste toujours la version majoritaire avec 25,2 % de part de marché. En troisième position, on retrouve Android 5.1 sur 22,8 % des terminaux. Ces trois moutures sont présentes sur quasiment trois smartphones sur quatre.

Dans tous les cas, Google traine toujours 1,4 % des terminaux sous Android 2.2 et 2.3, contre 16,4 % sous Android 4.3 (Jelly Bean) ou plus anciens. C'est un vrai problème pour les propriétaires de smartphones et de tablettes qui doivent rester sur d'anciennes versions d'Android faute de mise à jour disponible, et qui ne peuvent donc pas profiter des patchs de sécurité, pourtant nombreux chaque mois.

Android Fragmentation


chargement
Chargement des commentaires...