Blizzard signe un trimestre record grâce à Overwatch et WoW

Et Candy Crush crève l'écran 22
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Après une Blizzcon riche en évènements, il est temps de nous pencher sur les résultats publiés quelques jours plus tôt par Activision Blizzard pour le troisième trimestre 2016. L'éditeur affiche une solide croissance, principalement portée par son rachat de King l'an passé, mais aussi par le succès d'Overwatch et de l'inoxydable World of Warcraft.

Une fois encore, Activision Blizzard a réalisé de meilleurs scores que prévu lors du dernier trimestre. L'éditeur s'attendait à générer un chiffre de d'affaires de 1,49 milliard de dollars, mais ce sont finalement 1,568 milliard de dollars de revenus qui ont été enregistrés. Le bénéfice net s'établit, quant à lui, à 199 millions de dollars sur trois mois et à 713 millions de dollars depuis le début de l'année.

L'entreprise se vante d'une hausse de 58 % de ses revenus en un an, en mettant en avant des chiffres 2015 ne tenant pas compte des revenus de King, dont le rachat venait alors tout juste d'être finalisé. Néanmoins, si l'on exclut les activités du spécialiste des jeux sur mobile, les labels Activision et Blizzard cumulent 1,10 milliard de dollars de revenus au dernier trimestre, ce qui représente une hausse de 15 % sur un an. 

Blizzard en grande forme

Ce trimestre, les bonnes surprises se trouvent du côté de Blizzard. Legion, la dernière extension de World of Warcraft, s'est par exemple vendue à 3,3 millions d'exemplaires lors de son premier jour de commercialisation. Un score qui lui a permis d'égaliser les records atteints par d'autres extensions par le passé.

Activision Blizzard Q3 16

L'éditeur se vante également d'avoir enregistré une hausse de 30 % du nombre de joueurs actifs à World of Warcraft en l'espace de trois mois. Mais comme d'habitude, aucune donnée précise n'est communiquée concernant le nombre d'abonnés au titre. Dernier détail sur le MMORPG, le lancement de l'extension aurait fait exploser les revenus du côté des « services à valeur ajoutée », tels que les migrations de personnages ou les changements de faction.

Overwatch a également fait le beurre de l'éditeur. Le FPS compétitif est le premier titre de Blizzard à franchir la barre des 20 millions de ventes en moins de quatre mois. À titre de comparaison, il aura fallu plus de deux ans à Diablo III avant de parvenir à un tel score. Blizzard note également que l'audience de Hearthstone continue de grimper, avec un nombre d'utilisateurs qui connait une croissance à deux chiffres.

Des micro-transactions au top, même à la télévision

Justement, Activision Blizzard a lâché une donnée intéressante concernant les revenus générés par les micro-transactions. Sur ce trimestre, elles représentent « près d'un milliard de dollars », un record absolu pour l'éditeur. Outre Hearthstone, et World of Warcraft, ce sont les jeux de King et Overwatch qui ont permis d'établir ce score.

Candy Crush continue d'ailleurs de faire les beaux jours de l'éditeur, puisque la chaîne américaine CBS a commandé une saison d'un jeu télévisé, basé sur la célèbre franchise. Produit par Lionsgate (Nurse Jackie, Mad Men, The Hunger Games...), il opposera deux équipes de joueurs qui devront réussir des épreuves réclamant « toute leur esprit et leur agilité » ainsi qu'un écran géant interactif. On en est là. 

Des prévisions en deçà des attentes

Pour le prochain trimestre, Activision Blizzard s'attend à un chiffre d'affaires de 1,865 milliard de dollars, ce qui serait un record absolu pour l'entreprise. Sur l'ensemble de l'année, l'objectif est fixé à 6,45 milliard de dollars, avec un bénéfice net de l'ordre de 750 millions de dollars. Un niveau de rentabilité qui permettrait à l'éditeur d'éponger assez rapidement ses dettes, qui s'élèvent à 4,94 milliards de dollars, depuis son rééchelonnement finalisé fin septembre.

Ces objectifs ne sont malheureusement pas aussi ambitieux que les investisseurs l'espéraient. Cela s'est traduit par une chute de près de 4 % de l'action de l'éditeur lors de la dernière séance à Wall Street, pendant que le NASDAQ ne reculait que de 0,2 %. Activision Blizzard reste néanmoins valorisé à hauteur de 31 milliards de dollars, contre 24,3 milliards pour Electronic Arts, 4,1 milliards pour Take Two ou 4 milliards pour Square-Enix.


chargement
Chargement des commentaires...