Facebook lance Gameroom, un client de jeu sur PC encore très superficiel

Ça manque encore un peu de substance 9
En bref
image dediée
Applications
Kevin Hottot

Facebook vient enfin de lancer la version finale de son client de jeu. Jadis baptisé Facebook Games Arcade, il porte aujourd'hui le nom de Gameroom, mais sa finalité reste la même : offrir une application centralisant les jeux disponibles sur le réseau social.

S'il y a encore quelques années, les jeux publiés sur Facebook ont fait les beaux jours du réseau social et d'entreprises comme Zynga, aujourd'hui cette activité perd du terrain au profit d'autres plateformes, notamment Android et iOS.

La société fondée par Mark Zuckerberg compte bien reprendre du poil de la bête sur ce secteur, et cela passe notamment par le lancement officiel de Gameroom, un client de jeu sous Windows qui ambitionne de concurrencer des solutions comme Steam, Origin ou Uplay. Rien que cela.

Le paradis du free-to-play

Mais sur Gameroom, n'espérez pas trouver le dernier Call of Duty ni même un Civilization V. Ici le free-to-play est roi, et pour cause, la plupart des titres disponibles sont jouables en passant par un simple navigateur web et ont déjà entamé leur carrière sur mobile (Best FiendsEmpires & Alliés...), ou directement sur Facebook (Bejeweled Blitz, Criminal Case...). Au total, plus d'une centaine de titres semblent disponibles.

Le client est quant à lui à la fois très simple d'utilisation, mais aussi assez incomplet. Aucune fonction sociale n'est par exemple de la partie, pas même une petite intégration de Messenger ni d'outil spécifique pour partager un titre à ses amis. Un comble pour Facebook. Néanmoins, pour ce qui est des fonctions de partage, la plupart des jeux en intègrent directement.

Facebook Gameroom Facebook Gameroom

Quelques filtres et puis s'en va

Pour parcourir le catalogue, là encore peu d'options sont disponibles. Un tri par catégorie est proposé, un onglet permet de retrouver rapidement les titres auxquels on a déjà joué... Et c'est à peu près tout. Une catégorie « Jeux recommandés » tente également d'établir une sorte de curation, mais celle-ci semble être à côté de la plaque. Sur un profil ne jouant qu'a Bejeweled ou au poker, on nous suggère des jeux de tir plutôt que des cartes ou des puzzles, ce qui est assez inattendu.

Les fiches produit des titres sont quant à elles réduites à leur plus simple expression, avec souvent un à trois paragraphes (en anglais uniquement, ce qui rebutera une partie de la population) et autant de captures d'écran pour montrer quelques morceaux de gameplay, accompagnés d'une indication approximative du nombre de joueurs.

On aurait aussi apprécié de voir des avis d'utilisateurs, ou encore que l'on nous signale si tel ou tel ami joue à ce jeu. Des oublis qui n'ont rien d'insurmontable et pourront rapidement être corrigés. Mais sur la première version finale d'un client qui a vocation à être distribué chez des millions de gens, cela fait quand même désordre.


chargement
Chargement des commentaires...