Messagerie : le projet open source CaliOpen s'agrandit, grâce à un financement de Bpifrance

Still alive 21
En bref
image dediée
Crédits : Gajus/iStock/ThinkStock
Web
Par
le jeudi 20 octobre 2016 à 17:35
Guénaël Pépin

Le projet de messagerie open source CaliOpen vient d'annoncer plusieurs embauches, avec l'arrivée notamment d'un concepteur de Mailden. Elles sont permises par un financement de Bpifrance à un groupe d'acteurs qui contribuent au logiciel, dont Gandi et Qwant.

Le projet CaliOpen, relancé en août 2013, est toujours vivant et voit son avenir proche sécurisé. La messagerie open source, porté par Laurent Chemla, l'un des cofondateurs de Gandi, vient d'annoncer plusieurs embauches qui doivent contribuer à son développement. Elles suivent l'attribution d'une subvention par Bpifrance, le 13 septembre, suite à un appel à projets en début d'année sur la protection des données personnelles.

Le logiciel promet d'auto-héberger ses communications, avec une interface qui regroupe plusieurs canaux, dont l'email, les SMS ou les messages privés de réseaux sociaux. Il doit aussi évaluer le niveau de confidentialité de chaque élément présenté.

Quelques centaines de milliers d'euros de subvention

Le projet récompensé (nom de code « CONCEP ») a reçu une subvention de « plusieurs centaines de milliers d'euros », distribués entre les entités qui contribuent à CaliOpen, via plusieurs modes de financement, nous explique Gandi. CONCEP comprend donc l'hébergeur Gandi, le moteur de recherche Qwant et l'université Pierre et Marie Curie de Jussieu. Pour le projet, cette subvention permet « d’envisager sereinement les développements pendant les deux prochaines années ».

Concrètement, un ingénieur de développement a été embauché en CDD à l'université, située à Jussieu. Gandi a ouvert, pour sa part, deux postes de développeur front-end et de designer. L'entreprise indique en prévoir d'autres à l'avenir. Le projet a aussi embauché en CDI Stanislas Sabatier, derrière le projet de service email sécurisé et open source Mailden, fondé début 2014. Un service qui a tout de même peu évolué depuis ses débuts. Le but de toutes ces embauches est, bien entendu, d'arriver à un produit libre commercialisable.

Un soutien aux projets open source

Gandi nous indique que plusieurs employés de sa section recherche et développement travaillent déjà sur CaliOpen, « même si ce n'est pas forcément sur leur fiche de poste ». D'autres personnes s'impliquent aussi dans le projet, notamment pour la communication. De son côté, Qwant doit fournir un moteur de recherche sémantique libre, qui sera intégré au projet.

Pour mémoire, Gandi et Qwant soutiennent également le projet d'auto-hébergement de données Cozy Cloud, qui a récemment vu partir l'un de ses cofondateurs. Qwant s'est notamment engagé à fournir un module de recherche pour le logiciel open source, quand Gandi a reçu une subvention commune avec Cozy (toujours de la Bpifrance) pour arriver à une solution d'hébergement commercialisable fondée sur le logiciel.

En attendant les futurs développements, un prototype de CaliOpen est essayable sur le site officiel, pour au moins avoir une idée de l'interface que prépare l'équipe.


chargement
Chargement des commentaires...