Windows Server 2016 disponible en version finale pour les entreprises

Je vous en mets pour combien de cœurs ? 50
En bref
image dediée
Crédits : iStock/ThinkStock
OS
Vincent Hermann

Comme prévu, Windows Server 2016 est désormais disponible. Il est réservé aux entreprises, qui en paieront la licence selon l’édition et le nombre de cœurs dans les machines. Les nouveautés se concentrent sur les conteneurs et la gestion des environnements hybrides de cloud.

Microsoft avait indiqué il y a trois semaines environ que son nouveau système pour serveurs serait diffusé en octobre. Il est maintenant proposé à la vente aux entreprises, qui peuvent l’obtenir via le VLSC (Volume Licensing Service Center). Le système est également présent (dans toutes ses variantes) sur MSDN pour ceux qui sont abonnés.

Du cloud et des conteneurs

Server 2016 se veut avant tout le système du cloud hybride. Il est conçu pour gérer aussi bien des solutions sur site (on premise) que des clouds distants, mais surtout un mélange des deux.  Une société peut par exemple avoir ses données hébergées en local mais les faire analyser et traiter par un service distant, par exemple sur Azure.

Le produit propose également les Windows Containers, une fonctionnalité en préparation depuis longtemps et attendue de pied ferme. Il s’agit bien sûr de gérer et créer des conteneurs logiciels. Dans ce domaine, signalons également que Server 2016 intègre le Commercially Supported Docker Engine et peut donc faire fonctionner en théorie n’importe quel conteneur compatible Docker, devenu un standard de facto. D’autres nouveautés sont à signaler, notamment PowerShell 5.0, des améliorations pour Active Directory (Certificate, Domain et Federation Services), Credential Guard et Device Guard (intégrité du noyau).

Une facturation au cœur ou au processeur selon l'édition

En ce qui concerne la licence et le tarif, la situation peut changer radicalement selon ce qui intéresse l’entreprise. Les deux principales éditions, Standard et Datacenter, sont facturées par cœur dans la machine. La première se destine surtout aux environnements physiques ou faiblement virtualisés, à l’inverse de la seconde. Datacenter peut faire tourner un nombre illimité de machines virtuelles ou de conteneurs (via Hyper-V) et possède des fonctionnalités propres, notamment Storage Replica, Storages Spaces ou encore la « Guarded fabric » et les VM « shielded ».

En plus de ces deux éditions, plusieurs autres sont disponibles, en fonction des besoins. Server 2016 Essentials se destine aux petites structures ne dépassant pas les 25 utilisateurs et les 50 appareils. Multipoint Premium Server s’adresse au monde scolaire, via le Volume Licensing. Quant à Storage Server, le nom parle de lui-même, la licence étant réservée au marché OEM. Ces trois éditions ont une facturation basée sur le nombre de processeurs dans la machine.

Ceux qui souhaitent en savoir davantage pourront consulter le site dédié à Server 2016. Notez que la Technical Preview 5 reste pour l’instant disponible au téléchargement.


chargement
Chargement des commentaires...