Les Windows de 7 à Server 2012 passent aux mises à jour cumulatives

Vista à la trappe 73
En bref
image dediée
Crédits : Marc Rees (Licence CC-BY-SA 3.0)
OS
Vincent Hermann

Microsoft a publié ses bulletins de sécurité pour le mois d’octobre, dont cinq sont critiques. Cette fois, Windows 10 ne sera pas le seul à recevoir une mise à jour cumulative : Windows 7, 8, Server 2008 et Server 2012 seront concernés pour la première fois.

Comme chaque deuxième mardi de chaque mois, les Windows et Office toujours supportés ont reçu des correctifs de sécurité. Cinq sont critiques et il est recommandé aux utilisateurs de les installer sans attendre. Mais cette diffusion mensuelle marque aujourd'hui une importante bascule dans la manière dont sont distribués les correctifs.

Un seul téléchargement, une seule installation

En temps normal, Windows 10 reçoit son habituelle mise à jour cumulative, contenant l’ensemble des correctifs adaptés à la machine et tous ceux que l’utilisateur aurait ratés précédemment. Les autres plateformes recevaient jusqu’ici un correctif séparé par faille, ce qui provoque pour certains PC « en retard » une très longue liste de téléchargements et d’installations, avec la perte de temps que l’on connait.

Mais, comme annoncé en août, Windows 7, 8, Server 2008 et Server 2012 (et leurs déclinaisons R2) appliquent désormais le même modèle que Windows 10. Les nouveaux correctifs vont donc se présenter sous la forme d’une mise à jour unique, dans laquelle ils sont tous agglutinés. Il n’y aura qu’un seul téléchargement à valider, et l’installation se fera nettement plus rapidement. Vista n'est pas compris dans le lot, sans doute parce que son support s'arrête le 11 avril 2017.

Les anciens correctifs seront ajoutés petit à petit

Notez que cette mise à jour ne concerne pour l’instant que les nouveaux correctifs. À compter du mois prochain, la nouvelle contiendra les bulletins de novembre et ceux d’octobre, et ainsi de suite. Si une machine n’est pas connectée à Internet pendant plusieurs mois, le téléchargement se fera sur un pack comprenant les correctifs ratés, toujours en un seul fichier.

Autre point important : cette première mise à jour cumulative ne contient pas les correctifs passés. Le cycle ne démarre réellement qu’à compter de ce mois-ci. À partir de février prochain cependant, Microsoft ajoutera petit à petit les vieux bulletins jusqu’à ce qu’ils soient tous inclus. L’idée est d’intégrer tous les correctifs sortis depuis la dernière évolution majeure, par exemple le Service Pack 1 pour Windows 7.

Un gain de temps, mais quid d'un souci sur un correctif précis ?

L’avantage se devine aisément. Si l’utilisateur réinstalle justement Windows 7 SP1 après formatage, Windows Update ne lui proposera qu’une unique mise à jour, dont le téléchargement et l’installation seront bien plus rapides. Actuellement, il doit passer par la récupération de presque une centaine de correctifs séparés, chacun étant analysé, validé et installé. Si la machine utilise un vieux disque, l’opération peut être très longue.

Pour Windows 7, 8, Server 2008 et Server 2012 et bien sûr Windows 10, il faudra donc se rendre dans Windows Update dans la soirée et lancer le téléchargement proposé. Signalons cependant que cette méthode, pourtant pratique, comporte un défaut potentiellement pénible : si l’un des correctifs inclus dans le « pack » pose problème, c’est toute la mise à jour cumulative qu’il faudra désinstaller.


chargement
Chargement des commentaires...