Vivaldi va réduire le poids de ses mises à jour

40 Mo à chaque fois, c'était un peu lourd 30
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Vivaldi se prépare à assouplir radicalement son système de mise à jour, curieusement resté sur un mode assez ancien jusqu’à présent : un téléchargement complet pour chaque nouvelle version. Sous Windows, la dernière préversion ne récupère plus désormais que la partie concernée.

Dans un billet de blog paru vendredi soir, Vivaldi indique avoir activé ses mises à jour « delta » pour la version Windows de son navigateur, pour rappel créé par des anciens d’Opera. Par delta, on entend simplement que la mise à jour est incrémentielle : elle ne contient que les données qui ont réellement changé. Le terme parlera notamment aux utilisateurs de macOS, pour lesquels Apple proposait des versions Combo et Delta de ses mises à jour.

Ne télécharger que ce qui change

La différence de poids est importante. Vivaldi pour Windows réclame un téléchargement de presque 40 Mo, ce qui n’a rien non plus d’incroyable pour un navigateur sur ce système. Mais que se passe-t-il s’il faut par exemple distribuer une mise à jour qui n’est censée corriger qu’une faille de sécurité ? Pour éviter d’avoir à télécharger à nouveau les 40 Mo, on ne diffuse donc que le delta, dont Vivaldi indique qu’il aurait pu tenir sur une simple disquette.

Ce travail ne concerne pour l’instant que la version Windows, pour deux raisons selon l’éditeur : ce serait « le plus simple pour commencer », et le changement toucherait évidemment la plus grande part des utilisateurs. Une fois ce premier travail accompli, il sera répercuté dans un deuxième temps sur macOS puis Linux, chaque système ayant ses spécificités. Notez que Vivaldi indique que le test concerne pour l’instant les versions 32 bits de Windows uniquement.

Les autres navigateurs appliquent déjà ce modèle

Ce type de mise à jour n’a bien sûr que des avantages : moins de charge pour les serveurs, un temps de téléchargement réduit, une installation plus courte, sans parler de la différence pour ceux qui, d’une manière générale, n’ont pas une connexion illimitée (avec par exemple un plafond mensuel). On signalera que Chrome et Firefox utilisent ce type de mise à jour depuis longtemps, et sur toutes les plateformes. Il s'agit donc surtout pour Vivaldi de rattraper la concurrence sur ce point.

Du coup, la dernière préversion – estampillée 1.5.627.3 – n’a pas de lien de téléchargement. Il faut récupérer l’avant-dernière et installer la mise à jour ensuite, puisque c’est justement l’intérêt.


chargement
Chargement des commentaires...