BitTorrent confirme le départ d'un de ses co-PDG et la fermeture de son studio de contenus

Ce n'est qu'un Nowrevoir 4
En bref
image dediée
Société MàJ
Kevin Hottot

Mise à jour : Dans un entretien avec Engadget, BitTorrent a apporté quelques précisions sur sa situation actuelle. Un seul de ses co-PDG, Robert Delamar, a quitté l'entreprise, et la société confirme bien avoir fermé son studio de Los Angeles. 

Y a-t-il un pilote chez BitTorrent ? La question se pose après les révélations de Variety. Les deux co-PDG nommés en avril dernier auraient été mis à la porte avec une partie du personnel de l'entreprise. Les travaux autour de BitTorrent Now, eux, auraient été stoppés net.

Ces derniers mois BitTorrent a subi de profonds remaniements. En avril dernier, Robert Delamar et Jeremy Johnson étaient nommés co-PDG de l'entreprise, afin de préparer le départ d'Eric Kinker. Celui-ci était prévu deux mois plus tard au moment de la division de l'entreprise en deux entités avec les activités liées au logiciel BitTorrent Sync sous la houlette de Resilio, présidée par Kinker, et BitTorrent Inc, regroupant le reste sous le pilotage des deux autres codirigeants.

Changement de direction

D'importants changements auraient très récemment pris place au sein de BitTorrent Inc, si l'on se fie aux multiples sources citées par nos confrères de Variety. Le règne de Robert Delamar et de Jeremy Johnson au sein de la société n'aurait duré que six mois, les deux hommes ayant été mis à la porte au début du mois et même renvoyés du conseil d'administration de BitTorrent Inc. Un départ annoncé fracassant, qui ne serait pas le seul fait notable des derniers jours pour la société.

L'entreprise aurait également décidé de fermer son studio de production basé à Los Angeles, symbole du virage vers les médias engagé par les deux codirigeants, se séparant au passage de l'ensemble de son personnel. Malheureusement, aucun chiffre précis n'est disponible pour juger de l'étendue des dégâts. 

Les médias ne réussiraient pas à BitTorrent Inc

Le service de streaming musical et vidéo BitTorrent Now, fondé sur les bases de son offre de bundles, ferait également les frais de cette restructuration, la nouvelle direction ayant décidé de réduire drastiquement les investissements, selon Variety. Plusieurs sources du magazine ont en effet affirmé que les dépenses de cette branche étaient « hors de contrôle », plusieurs millions de dollars y ayant été injecté, sans que le retour sur investissement soit évident.

On se souviendra par exemple qu'en mai 2016, le groupe avait lancé BitTorrent Live et dépensé sans compter pour s'offrir des contenus premium tels que des combats de boxe ou de MMA, ainsi que des films. Des chaînes payantes étaient également annoncées pour une date ultérieure, mais avec la fermeture annoncée du studio maison et la réduction des dépenses, le robinet des contenus risque de se tarir rapidement. Pour le moment, BitTorrent Inc s'est refusé à tout commentaire.

Dernière mise à jour le 14/10/2016 10:27:44

chargement
Chargement des commentaires...