Canal+ : les 51 TV Samsung 2016 compatibles, nouvelles offres et partenariat Free/Orange

Plus que quelques semaines de patience 30
En bref
image dediée
Télévision
David Legrand

Les choses bougent du côté du groupe Canal+. En effet, la refonte des abonnements du groupe arrivera d'ici la fin de l'année alors qu'Orange pourrait dévoiler l'intégration d'un bouquet CanalSat à certains de ses offres fibre le 7 octobre prochain. 

La semaine dernière, nous annoncions que l'application MyCanal du groupe Canal+ était disponible sur un nombre croissant de télévisions Samsung, en s'ouvrant à la gamme 2016 (série K). Nous n'avions néanmoins pas la liste des modèles concernés.

Canal+/CanalSat sur TV Samsung : une migration d'abonnement sera possible

Depuis, nous avons pu nous la procurer. Et ce sont ainsi pas moins de 51 modèles qui peuvent disposer de cette application depuis le 7 septembre dernier, en complément de ceux de la gamme 2015 (série J) :

Concernant le second point que nous soulevions, à savoir la possibilité pour les clients d'utiliser une TV Samsung comme un décodeur pour une offre existante, nous avons pu obtenir une réponse officielle de Canal+.

En effet, il nous a été confirmé que c'était un point « identifié » et qu'il était l'objet de l'attention des équipes du groupe : « nous prévoyons de faire les ajustements nécessaires pour permettre aux abonnés actuels d'en bénéficier » nous indique-t-on, sans pouvoir nous fournir de date précise pour une éventuelle mise en œuvre, pour le moment.

La refonte des offres d'ici la fin de l'année

Il faut dire que le groupe est actuellement en train de boucler son autre chantier de la rentrée : la refonte des offres. Si nous étions sans nouvelles depuis le début du mois de septembre, il nous a été confirmé que cela était bien prévu pour la fin de l'année. Là aussi, sans plus de précisions.

On espère bien entendu que les trois points qui posent le plus de problèmes actuellement seront traités : le tarif des offres, leur modularité, mais aussi l'engagement et la gestion de la fameuse « date anniversaire ». Sur ce point, rien ne semble filtrer pour le moment puisque nos confrères des Échos et du Figaro, qui bataillaient sur les annonces ce week-end, restent encore assez flous.

Le premier indique que « le groupe réfléchirait à la possibilité de proposer des offres d'abonnement sans engagement dans le temps, alors qu'il ne l'a jamais fait. Et surtout, il s'apprêterait à proposer un accès à la chaîne cryptée, et à ses contenus différenciants, à des prix moins chers que les 40 euros mensuels actuels », alors que le second croit savoir que « le groupe va revoir de fond en comble sa politique commerciale. [...] Il va considérablement élargir sa gamme d'offres et de prix allant d'une mini-offre à bas prix jusqu'à un bouquet très haut de gamme ». Le diable étant dans les détails, il faudra donc attendre les annonces complètes et officielles pour analyser la pertinence des changements à venir.

Mais c'est bien à travers ses partenariats que Canal+ compte aussi se développer et rendre son offre à nouveau attractive. C'est le sens de l'ouverture du nouveau concept store du groupe dans le centre commercial Vélizy2 afin d'exposer ses différentes solutions techniques et de mettre en avant les marques avec lesquelles il s'associe désormais de manière plus active. Et il n'est pas là question que de constructeurs de TV et autres solutions Hi-Fi, mais aussi d'opérateurs.

CanalSat : le partenariat avec Orange lancé le 7 octobre

Pour rappel, Orange indiquait en juillet dernier préparer « une offre Fibre, à un prix exceptionnel, incluant des chaines du bouquet Canalsat Panorama qui sera proposée aux abonnés d’Orange, d’ici à la fin de l’année ». Le public visé était alors très clairement identifié puisque le communiqué précisait que « ce bouquet proposera de très nombreuses chaînes particulièrement adaptées à toute la famille : les plus grandes marques jeunesse qui permettront aux enfants, comme aux adolescents, de retrouver leurs héros préférés ; de très nombreuses séries ; de la découverte pour les assoiffés de sciences, d’histoire ou de documentaires ; de l’humour ; de l’actu people ou de la musique dont beaucoup sont aujourd’hui disponibles exclusivement dans les offres Canal ».

Selon nos confrères, l'idée est surtout d'arrêter de gérer le client entièrement du côté du groupe Canal+, mais de permettre aux distributeurs de garder la main sur la relation avec l'abonné, comme cela se fait pour les autres chaînes et bouquet. Orange serait le premier à lever le voile sur une telle intégration, le 7 octobre prochain. Pour Free, cela arriverait dans un second temps (avec l'annonce de la nouvelle Freebox ?).

Nos confrères du Figaro indiquent que ce mini-bouquet sera « composé d'une trentaine de chaînes exclusives pour un prix inférieur à 10 euros par mois ». Si Stéphane Richard a confirmé qu'il sera « inclus dans l'offre fibre d'Orange », on ne sait pas encore quels seront les forfaits concernés.

Mais comme le fait déjà SFR sur le fixe, on devrait ne le voir ajouté gratuitement qu'au sein des offres les plus chères comme Jet Fibre, afin de rendre plus acceptable sont tarif déjà élevé qui ne mise que sur les services (450 Go pour l'enregistrement, 1 To de stockage, Airbox Confort avec 2 Go par mois, etc.) : 55,99 euros par mois hors promotions et 87,99 euros par mois en version Open quad-play. Espérons néanmoins que Play sera aussi concerné.

Plus de contenu dans les offres des FAI : un bienfait ou un moyen de plumer l'abonné ?

Mais une chose est sûre, il ne va plus seulement falloir comparer les offres d'accès à l'internet fixe uniquement sur des questions de prix, de débits ou de services, mais aussi sur des intégrations de contenus, avec des forfaits qui pourront allègrement se rapprocher des 100 euros par mois.

Reste maintenant à découvrir si l'internaute sera réellement gagnant, et s'il aura toujours la possibilité de faire jouer la concurrence, en fibre ou en xDSL, et de s'abonner à des offres ne proposant qu'un accès internet à tarif raisonnable... ou si ces nouvelles stratégies servent à masquer diverses augmentations afin de faire remonter le revenu par abonné (ARPU).

Gageons que les consommateurs, associations et le régulateur seront vigilants sur la question. Bien entendu, nous ne manquerons pas de décortiquer tout cela de manière détaillée une fois l'ensemble de ces nouvelles offres officialisé.


chargement
Chargement des commentaires...