Altice veut 100 % du capital de SFR et des royalties pour son modèle

Prochaine étape, la filiale en Irlande ? 69
En bref
image dediée
Société
Kevin Hottot

Altice va tenir aujourd'hui une conférence afin de présenter à ses actionnaires une nouvelle réorganisation du groupe. Celle-ci passe par le rachat de la totalité du capital de SFR par échange d'actions et par la mise en place d'un autre modèle économique, devant faire remonter des fonds vers la maison-mère.

Lors du dernier trimestre, les résultats obtenus par SFR n'étaient guère glorieux. Entre d'importantes pertes de clients (288 000 sur le mobile et 58 000 sur le fixe au dernier trimestre) et un recul continu du chiffre d'affaires, il n'y avait que la hausse de l'EBITDA et de l'ARPU pour essayer de redonner le sourire aux investisseurs d'un opérateur qui a perdu 45% de sa valorisation en un an.

SFR pourrait sortir de bourse

Dans un communiqué, Altice fait savoir qu'elle a l'intention de racheter l'ensemble des actions SFR Group encore en circulation, représentant 22,25 % de son capital, les 77,75 % restants étant déjà en sa possession. Pas question cette fois-ci de dépenser des milliards ou de souscrire à de nouvelles dettes, le deal prévoit plutôt un échange d'actions. Pour 5 actions SFR Group, Altice propose d'émettre 8 nouvelles actions Altice NV. Une offre qui offre une légère plus-value, de l'ordre de 2,6 % selon le cours de clôture des deux sociétés de vendredi dernier.

La firme de Patrick Drahi assure que les conseils d'administration d'Altice et de SFR Group approuvent unanimement la transaction (le contraire eût été étonnant). Parmi les arguments avancés pour convaincre les investisseurs, on notera la « participation au potentiel significatif d’amélioration d’Altice USA dont la transformation n’est encore qu’à ses prémices », ou encore « la diversification sur des marchés en plus forte croissance, structurellement porteurs et où Altice bénéficie d’un fort positionnement, notamment sur le marché américain ».

L'offre d'échange, encore soumise à l'approbation réglementaire de l'AMF et de l'AFM (son équivalent néerlandais) devrait, selon son calendrier indicatif, s'ouvrir à partir du 22 septembre prochain et s'étendre jusqu'au 20 octobre. Les résultats seront annoncés le 26 octobre. En cas de succès, et s'il reste moins de 5 % de capital flottant à SFR Groupe, Altice procédera à un retrait obligatoire. Un cas de figure que l'on a pu observer dernièrement lors de l'offensive de Vivendi sur Gameloft.

Le modèle Altice en action

Les intentions déclarées d'Altice dans le cadre de cette opération sont riches d'enseignement. Le groupe néerlandais affirme dans la documentation fournie à l'AMF que « SFR Group bénéficie du savoir-faire, des méthodes, des processus et des services uniques fournis par les équipes dirigeantes d’Altice », un ensemble d'atouts qui forment le « modèle Altice » ou « Altice Way ».

Ce modèle comprend les points suivants selon le communiqué :

En l'échange de ces savoir-faire, « Altice et SFR Group envisagent d’instituer une rémunération spécifique du modèle Altice, qui devrait être formalisé et soumis à l’approbation de leur conseil d’administration à la fin de l’année 2016 ». En d'autres termes, une fois complètement intégré à Altice, SFR versera des royalties à sa maison mère néerlandaise. Principal avantage pour la firme de Patrick Drahi : l'impôt sur les sociétés est moins élevé aux Pays-Bas (25,5 %) que dans l'Hexagone (33,33 %), ce qui devrait être source d'économies.

Ce modèle, Altice veut ensuite le décliner avec « ses principales filiales opérationnelles ». Meo (Portugal), Cablevision-Optimum et Suddenlink (États-Unis) devraient donc normalement suivre le mouvement dans les mois à venir.

En bourse, les réactions des investisseurs semblent mitigées en début de séance. D'un côté SFR Group voit son action remonter de 1,9 % tandis qu'Altice NV est en recul d'un peu moins de 0,5 % au moment où nous rédigeons cette actualité. Deux conférences de présentation de l'offre sont prévues aujourd'hui, l'une à 11h et l'autre à 14h, nous reviendrons donc probablement sur le sujet si de nouvelles précisions sont apportées à cette occasion.


chargement
Chargement des commentaires...