Nextcloud 10 facilite son administration et le partage de fichiers

Hosting Wars 29
En bref
image dediée
Web
Guénaël Pépin

L'équipe de Nextcloud vient de mettre en ligne une nouvelle version majeure de son outil d'auto-hébergement. Elle apporte de meilleurs outils pour la gestion des serveurs, le partage de fichiers et la sécurité du contenu. L'authentification à deux facteurs fait par ailleurs une entrée timide.

En fin de semaine dernière, Nextcloud 10 a fait ses débuts en ligne, avec des améliorations dans l'administration des serveurs et le partage de fichiers. Ce fork « hostile » d'ownCloud, met ainsi en avant un meilleur contrôle des données avec cette dernière mouture. Pour mémoire, Nextcloud a été fondé en juin par Frank Karlitschek, un cofondateur d'ownCloud qui critiquait publiquement le manque d'écoute de la communauté par l'entreprise.

De l'automatisation pour administrateurs

Cette version 10 du fork permet notamment de taguer automatiquement les fichiers selon des règles personnalisées, et de déclencher des actions en fonction de ces marquages. Des actions qui peuvent aussi être activées selon l'emplacement physique ou le groupe des utilisateurs, les propriétés d'un fichier ou un type de requête particulier.

De quoi largement automatiser certaines tâches d'administration rébarbatives, comme supprimer, convertir ou gérer les accès à ces contenus. La « rétention » de fichiers pour une durée déterminée peut notamment les aider à respecter certaines obligations légales, explique Nextcloud. Les développeurs vantent aussi des améliorations de performance pour le partage via Samba, Dropbox et Google Drive.

L'outil fournit également une application web et une API pour surveiller en temps réel la santé du serveur, par exemple sa charge, la consommation mémoire ou la taille des bases de données. Il est d'ores et déjà compatible avec la plateforme open source de supervision OpenNMS.

Nextcloud 10 server monitoring

Authentification à deux facteurs et applications

Autre nouveauté importante : la possibilité d'activer l'authentification à deux facteurs via des plugins, en fait introduite dans ownCloud 9.1 sorti en juillet. La fonction permet donc à des tiers de rendre compatible leur propre système. Les utilisateurs, eux, peuvent désormais couper manuellement une session ouverte dans un autre navigateur ou dans une application.

L'interface a aussi été retouchée, avec l'application des couleurs des thèmes à plus d'éléments. Le gestionnaire de fichiers, lui, a été légèrement remodelé avec des indications plus claires et une mémoire du tri par dossier. Il propose aussi un partage de fichiers plus pratique. Il permet ainsi de créer des liens permanents vers n'importe quel fichier, même après un déplacement dans un autre dossier.

De nouvelles applications sont aussi prévues, pour Windows et macOS. Elles doivent être rendues disponibles dans la semaine. En attendant, l'équipe a fait une démonstration de la gestion de photos via l'application iOS Nextcloud, qui propose l'envoi de photos pour gagner de l'espace, à la manière d'un iCloud ou d'un serveur Plex. Par ailleurs, l'équipe fournit des instructions pour mettre à jour Nextcloud de la version 9.53 à la 10.


chargement
Chargement des commentaires...