À la rentrée, Captain Train devient Trainline

Vivement Trainline Go dans six mois... 42
En bref
image dediée
Services
Par
le lundi 22 août 2016 à 11:20
Guénaël Pépin

Le site de réservation de train Captain Train deviendra bientôt Trainline, du nom de la société britannique qui l'a racheté en mars. Selon l'équipe, il s'agit d'unifier la marque partout, sans modification au niveau du service offert.

Les changements de noms s'enchainent pour Captain Train. Lancé en 2009 en tant que Capitaine Train, le service de réservation de billet de train est devenu Captain Train en octobre dernier. Moins d'un an plus tard, il doit bientôt devenir Trainline. Il s'agit du nom de la société britannique qui a racheté la jeune pousse française en mars dernier, pour 160 millions d'euros.

Unifier les marques en Europe

Dans un billet de blog publié ce matin, l'équipe explique que « pour n’avoir qu’une seule et même marque partout en Europe, nous avons décidé d’adopter le nom de Trainline ». L'identité graphique du site et des applications sera également adapté à la rentrée, même si elles ne bougeront pas fonctionnellement. Dans l'absolu, l'équipe décrit sa collaboration avec Trainline fructueuse pour le moment, les ventes continuant de monter au fil des mois, même si rien n'est dit sur sa rentabilité.

À chaque billet sur le sujet de son rachat, Captain Train se veut très rassurant, estimant que la greffe a bien pris avec Trainline. Pourtant, comme nous le notions à son rachat en mars, Captain Train est surtout entré dans le giron du fonds d'investissement américain KKR, qui avait acquis le Trainline britannique pour 670 millions de dollars. Le fonds est coutumier des LBO (le financement d'un rachat par les bénéfices à venir), ce qui peut amener à une pression sur les résultats, comme l'illustre actuellement la stratégie d'Altice.

Des synergies pour les développements

Si Captain Train gagne le nom de Trainline, ce dernier doit profiter des développements de la jeune pousse française. Le rachat était notamment motivé par le circuit d'achat de billet conçu par la société, considéré comme bien plus simple que celui du service britannique. L'acquisition était aussi un bon moyen de disposer tout de suite des contrats avec les compagnies ferroviaires avec lesquelles Captain Train avait signé.

Depuis octobre, les Français proposent aussi des services pour professionnels, qui pourraient également intéresser leurs homologues d'outre-Manche. Il permet notamment aux employés de commander un billet, avec une validation et un paiement gérés par la hiérarchie, avec un abonnement mensuel pour chaque employé inscrit, en plus de celui des voyages achetés. Il reste tout de même à voir si ce modèle est transposable chez nos voisins, le nouvel ensemble ambitionnant de « conquérir l'Europe ». Rien de moins.


chargement
Chargement des commentaires...