Tourisme spatial : Virgin Galactic obtient le feu vert du régulateur pour SpaceShipTwo

Commencez à mettre des sous de côté 29
En bref
image dediée
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

SpaceShipTwo de Virgin Galactic est un avion un peu particulier qui a pour but d'emmener de riches touristes dans l'espace. Il vient de franchir une nouvelle étape avec l'obtention d'une licence commerciale auprès de la Federal Aviation Administration.

Dans le domaine du tourisme spatial, Blue Origin occupe régulièrement le devant de la scène avec sa fusée New Shepard qui a déjà réalisé plusieurs allers/retours dans l'espace sans encombre, mais toujours sans emporter de passager pour le moment. Cette société n'est pas la seule sur ce créneau et Virgin Galactic a franchi un nouveau cap : elle vient d'obtenir le feu vert du régulateur américain pour son avion suborbital SpaceShipTwo.

SpaceShipTwo : après des années d'enquête, le régulateur américain donne son feu vert

Via un billet de blog, l'entreprise de Richard Branson explique que la licence accordée par la FAA-AST (Federal Aviation Administration Office of Commercial Space Transportation) « permettra au final une exploitation commerciale du véhicule » et que cela « a été l'aboutissement de plusieurs années d'échanges ». L'étude menée par le régulateur comprend notamment une analyse de la conception de l'avion, de ses systèmes de sécurité ainsi que de sa trajectoire de vol.

On se souviendra que les débuts de SpaceShipTwo ont été compliqués avec un accident mortel le 31 octobre 2014 qui avait tué le co-pilote et grièvement blessé le pilote, qui avait pu s'éjecter. L'enquête du National Transportation Safety Board (NTSB) avait conclu qu'une erreur humaine serait à l'origine de l'accident : le système de freinage aurait été actionné trop tôt alors que le moteur était toujours en pleine poussée.

Il reste encore du travail et Virgin Galactic doit encore remplir certaines conditions

Quoi qu'il en soit, Mike Moses, vice-président des opérations chez Virgin Galactic, explique que « l'octroi de cette licence d'opérateur est une étape importante pour Virgin Galactic [...] mais il reste encore beaucoup de travail avant de tester pleinement ce vaisseau spatial en vol ». Nos confrères du Wall Street Journal, qui citent un porte-parole de la FAA, ajoutent que cette licence « contient certains termes et conditions » (sans plus de détails) que Virgin Galactic doit satisfaire avant de proposer des vols commerciaux.

Pour rappel, le prix du ticket pour se payer un voyage de quelques minutes dans l'espace (au-dessus de la ligne imaginaire de Kármán, comme Blue Origin) est de 250 000 dollars. Chaque avion SpaceShipTwo dispose d'un maximum de six places pour de riches touristes, en plus des deux pilotes.

Pour rappel, l'avion est d'abord attaché sous le porteur WhiteKnightTwo qui le fait décoller avant de le larguer à environ 15 000 mètres d'altitude. SpaceShipTwo met alors en marche son moteur afin d'aller faire un petit tour dans l'espace. Il déploie ensuite ses ailes et revient se poser sur une piste d'atterrissage :


chargement
Chargement des commentaires...