Android : Google lance une protection contre les appels indésirables

Pas de Nexus, pas de protection 26
En bref
image dediée
Crédits : nandyphotos/iStock/ThinkStock
Smartphones
Sébastien Gavois

Sur Android 6.0 minimum, les terminaux Nexus de Google ainsi que les smartphones Android One commencent à intégrer une protection contre les appels indésirables (spam). 

Google est en train de déployer une mise à jour qui devrait intéresser certains utilisateurs : une « protection antispam » pour les appels téléphoniques. Un service qui n'est pas sans rappeler l'antispam voix de Free, qui est activé par défaut pour ses clients fixes et mobiles.

Un message d'alerte en cas de suspicion de spam

Le géant du Net explique que lorsque cette fonctionnalité et l'affichage du numéro de l'appelant sont activés, « si vous passez ou recevez un appel, et si le numéro de téléphone en question n'est pas enregistré dans vos contacts, vous pouvez afficher des informations utiles sur votre interlocuteur ou sur l'entreprise d'où provient l'appel. Vous pouvez également recevoir un avertissement en cas de suspicion d'appel indésirable ».

Ainsi, lors d'un appel entrant, en plus du numéro de téléphone, un petit message peut donc s'afficher afin de signaler qu'il s'agit potentiellement d'un spam téléphonique :

spam Android Google

Signaler l'existence du spammeur, mais aussi les erreurs d'identification

De votre côté, vous pouvez également marquer certains appels comme indésirables afin de « ne plus en recevoir et pour signaler l'existence du spammeur ». Pour cela, il faudra ouvrir l'application Téléphone, accéder aux Appels récents, appuyer sur la communication que vous voulez signaler et sélectionner Bloquer/Signaler comme spam.

À l'inverse, il est également possible de signaler une erreur d'identification de la protection antispam. Si un de vos contacts est signalé comme spam, il suffit de se rendre de nouveau dans les appels récents, puis de cliquer sur l'appel correspondant et d'indiquer qu'il s'agit d'un Numéro fiable. Les prochaines communications ne seront plus signalées comme étant indésirables.

Cette fonctionnalité est en cours de déploiement sur les smartphones Nexus et Android One de Google pour commencer. Il faut également disposer d'Android 6.0 minimum pour en profiter.

Pour rappel, depuis début juin en France, il est possible de s'inscrire sur la liste Bloctel afin de s'opposer au démarchage téléphonique.


chargement
Chargement des commentaires...