Orange va intégrer des chaînes de Canalsat, Canal+ prépare sa révolution tarifaire

Bref, la rentrée va être chargée 41
En bref
image dediée
FAI
David Legrand

Alors que certains se dorent la pillule au soleil, opérateurs et chaînes de TV préparent une rentrée qui s'annonce mouvementée. Ainsi, Orange et Canal+ viennent d'annoncer un partenariat, alors que la chaîne cryptée travaille sur une refonte de sa distribution et de ses offres.

Dans un communiqué, Orange vient d'annoncer un partenariat avec Canal+. Les deux groupes, déjà associés au sein d'OCS, travaillent ainsi sur « une offre Fibre, à un prix exceptionnel, incluant des chaines du bouquet Canalsat Panorama qui sera proposée aux abonnés d’Orange, d’ici à la fin de l’année ». Attention, cette phrase est à lire avec attention puisqu'il ne s'agit pas de proposer l'ensemble de Canalsat Panorama au sein d'un forfait Orange, mais seulement certaines chaînes.

Pour rappel, Canalsat dispose actuellement de deux bouquets : Séries Cinéma et Panorama, qui sont proposés de manière conjointe dans l'offre Grand Panorama. Dans celui concerné par le futur forfait d'Orange, on retrouve des chaînes de la TNT, mais aussi plusieurs thématiques : Divertissement, Sport, Découverte, Jeunesse, Style de vie / Info et Musique. Plusieurs sont en exclusivité sur Canalsat, ce qui ne sera plus le cas.

Canalsat Panorama

Orange veut séduire la famille par le contenu en se distinguant de SFR

Car le FAI semble viser un public particulier, la famille, et vise sans doute un panier moyen assez élevé. Dans son communiqué, il indique que « ce bouquet proposera de très nombreuses chaînes particulièrement adaptées à toute la famille : les plus grandes marques jeunesse qui permettront aux enfants, comme aux adolescents, de retrouver leurs héros préférés ; de très nombreuses séries ; de la découverte pour les assoiffés de sciences, d’histoire ou de documentaires ; de l’humour ; de l’actu people ou de la musique dont beaucoup sont aujourd’hui disponibles exclusivement dans les offres Canal ».

Si Orange et le groupe Canal+ « se félicitent de cette nouvelle étape dans leur collaboration », cela ne devrait pas être la dernière. D'autres annonces d'initiatives communes sont en effet attendues pour la rentrée « pour le plus grand bénéfice des abonnés ». Une manière de miser sur le contenu et les services pour attirer les clients, tout en se distinguant de SFR qui a surtout misé sur des acquisitions à grands frais plutôt que des partenariats pour développer ses nouvelles offres.

Canal+ retravaille le contenu de ses chaînes et sa distribution

Quoi qu'il en soit, cette période sera cruciale pour Canal+ qui, après une première année compliquée suite à la reprise en main musclée de Vincent Bolloré, va devoir convaincre avec son Nouveau Canal. Et ce, malgré le départ de nombreux animateurs, de nouvelles identités pour certaines chaînes, de nouvelles grilles et une politique commerciale qui ne semble plus adaptée à l'ère actuelle.

Cela passera par une réduction drastique des plages en clair. Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes de Canal+, annonçait le 5 juillet dernier chez Europe 1 (26') que « la chaîne doit se recentrer sur ses abonnés. Un exemple : le samedi nous avions 6 à 7 heures de clair, alors que nos abonnés qui paient entre 30 et 40 euros doivent avoir des programmes en exclusivité. Donc nous allons redonner de la valeur à Canal+ en réduisant à 2 heures maximum de clair par jour. Cela veut dire que sur un mois, on va redonner 150 heures de programmes en exclusivité pour nos abonnés ».

Mais cela se fera aussi sur les offres, ce qui était le véritable changement attendu sur le fond, puisqu'il s'agit du point le plus critiqué, notamment lorsque l'on compare l'offre de Canal+ à des concurrents tels que BeIN Sports ou Netflix qui sont plutôt proposés aux alentours des 10 euros par mois avec une thématique précise (Sport pour l'un, Séries et cinéma pour l'autre). Une approche que l'on retrouve chez le bouquet de chaînes OCS, mais pas Canal+, qui continue de proposer uniquement en bloc et avec engagement ses offres cinéma, séries, famille et sport.

« On prévoit une nouvelle manière de s'abonner à Canal+. Franck Cadoret expliquera ça à la rentrée mais on pourra ne s'abonner que sur un appareil ou par thématique » prévient néanmoins Viret. Rappelons que le groupe a déjà annoncé un partenariat avec Samsung et nous avait précisé dès le mois de mai vouloir « faire évoluer la structure d’offres et les plateformes sur lesquelles les offres seront distribuées. Notre ambition est de proposer le meilleur des programmes et du divertissement pour tous sur tous les terminaux ».

La difficile question de l'évolution des offres

Reste à connaître les plans exacts, notamment du côté du prix qui reste le vrai point de friction puisqu'il nécessite un changement en profondeur, mais ne doit pas mettre en péril les revenus du groupe qui dépend du montant payé par ses 8,28 millions d'abonnés, en baisse de près de plus de 400 000 sur un an.

Ce tarif semble néanmoins considéré comme « justifié par rapport aux offres concurrentes » aux yeux du groupe, notamment parce qu'il propose « du contenu Cinéma beaucoup plus récent, une offre de création originale qui est aussi très importante, vous avez aussi du sport de dingue [...] et puis il y a aussi des émissions » selon le directeur général des antennes. Mais la baisse du prix et la fin de l'engagement sont bien à l'étude, puisqu'il indique que l'équipe « travaille sur une nouvelle approche de prix en fonction de ce que souhaitent nos abonnés, et notamment dans l'engagement ».

Nos confrères d'Electron Libre pensent en savoir un peu plus, puisqu'ils indiquent que les nouvelles offres pourraient commencer à pas moins de 25 euros par mois : « la première offre est donc celle d'un abonnement à Canal Plus dans sa version OTT mais limité à un seul appareil et révocable à tout moment » avec une intégration de MyCanal à Android TV et tvOS (Apple), à la manière d'un Molotov.

À l'inverse, des « intégrales » seraient en préparation aux alentours de 50 euros par mois, sur le sport ou l'offre cinéma, proposant des bouquets complémentaires comme BeIN, SFR Sports ou encore Ciné+ selon les cas. Un élément que l'on retrouve déjà en partie à travers certaines offres « combinées » :

Offres combinées Canal+

Autant dire que si ces informations se confirment, et bien qu'elles constituent un changement de paradigme pour le groupe, certains auront de quoi être déçu. Mais il faudra sans doute attendre encore quelques semaines pour en avoir le cœur net et juger les annonces définitives sur pièce.


chargement
Chargement des commentaires...