Edward Snowden et Andrew Huang travaillent sur une coque contre les iPhone trop bavards

Sinon on enlève la batterie... #OhWait 41
En bref
image dediée
Crédits : Lorado/iStock
Smartphones
Sébastien Gavois

Un smartphone peut diffuser plus d'information qu'il n'y parait. Edward Snowden et Andrew Huang s'attaquent à ce problème et veulent construire une coque pour iPhone 6 capable de placer les antennes sur écoute pour éviter tout débordement. Un prototype devrait arriver d'ici l'année prochaine.

Edward Snowden, toujours réfugié en Russie, revient sur le devant de la scène. Il n'est pas question cette fois-ci de la publication de documents relatifs à la NSA (ou à ses partenaires), mais d'un projet réalisé avec le hacker Andrew “Bunnie” Huang : un boîtier pour analyser et sécuriser les connexions d'un iPhone 6, comme l'explique Wired qui a pu s'entretenir avec les deux hommes.

Les smartphones parfois trop bavards, une coque pour les placer sur écoute

Tous les deux n'ont pas spécialement confiance dans les smartphones, et les actualités récentes sur les écoutes et les piratages à grande échelle ne peuvent que leur donner raison. Pour les deux hommes, le mode avion d'un smartphone n'est pas suffisant pour garantir que toutes les communications sont coupées, tandis qu'un malware intelligent pourrait très bien faire croire qu'un iPhone est éteint alors que ce n'est pas le cas.

Ils ont donc décidé d'attaquer le problème par un autre versant, en surveillant les signaux électriques envoyés aux antennes internes du smartphone. Pour cela, ils ont eu l'idée d'une coque pour iPhone 6 qui ressemble à une batterie externe avec un petit écran monochrome sur l'arrière. Elle est bardée d'électroniques et se connecte au smartphone via l'emplacement de la carte SIM. Cette dernière prend d'ailleurs place dans la coque, et non plus dans l'iPhone.

Des connexions sont établies avec les antennes internes du smartphone afin d'analyser les ondes radio (modem cellulaire, GPS, Wi-Fi, Bluetooth, etc.). Le but de la manvœure est ensuite d'alerter l'utilisateur en cas de transmission non autorisée. Pour Andrew Huang, cité par Wired, « les signaux liés au matériel sont extrêmement difficiles à falsifier. Nous voulons donner une assurance que votre téléphone a bien coupé ses communications lorsqu'il annonce qu'il l'a fait ». La possibilité d'ajouter un bouton pour couper à coup sûr toutes les communications a également été évoquée.

Un prototype d'ici l'année prochaine

Le but est donc de proposer une solution clé en main à des journalistes, des avocats ou des hommes d'affaires qui souhaitent utiliser leur smartphone pour de la prise de note, des photos ou des vidéos, mais en étant certains de ne pas être espionnés sur le moment. Encore faut-il être sûr qu'une fois les transmissions réactivées le smartphone ne balance pas toutes les infos à différents services...

Dans tous les cas, il ne s'agit que d'une étude théorique (disponible en intégralité par ici) pour le moment et aucun prototype n'est disponible. Les deux protagonistes espèrent bien en développer un d'ici l'année prochaine selon Wired, et ensuite proposer des iPhone modifiés. Concernant le choix d'un iPhone 6, c'est qu'il s'agirait pour le moment d'un modèle largement utilisé par les journalistes selon Edward Snowden, mais la porte n'est évidemment pas fermée et d'autres modèles pourraient suivre.

Andrew Hang ajoute que l'ensemble du projet sera open source afin que chacun puisse vérifier de quoi il en retourne exactement, et apporter sa pierre à l'édifice si besoin.

Edward Snowden Andrew Huang  iPhone 6 coqueEdward Snowden Andrew Huang  iPhone 6 coque


chargement
Chargement des commentaires...