Skype revient sur Linux avec une première version alpha

En trichant un peu quand même 102
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Microsoft vient de présenter une nouvelle version de Skype pour Linux. Bien que s’agissant d’une alpha, les fonctions principales sont présentes. L’éditeur en profite pour confirmer que la version Web est officiellement reconnue par les Chromebooks et Chrome sous Linux.

Microsoft avait indiqué que les utilisateurs de Skype sous Linux auraient une surprise le 13 juillet. Effectivement, une version alpha vient d’apparaître pour réaligner la plateforme sur ce que l’on trouve sur les autres depuis un bon moment. Sur Linux, Skype en était en effet resté à la version 4.3 et pouvait essentiellement passer des appels audio avec les clients pour Windows, macOS, Android, et autres.

Le principal est là, mais pas les appels vidéo

Le nouveau client est incomplet, mais propose une base remise à niveau. L’architecture de communication est cette fois la même, de même que la plupart des fonctionnalités. Les appels vidéo ne sont pas encore de la partie, mais les appels audio peuvent être passés avec tous les clients, fixes ou mobiles, que ce soit en tête à tête ou en groupe. Messages, emojis et transferts de fichiers (documents, photos et vidéos) sont également de la partie.

Le changement d’infrastructure est tel que cette alpha est en fait incapable de communiquer avec l’ancien client Skype 4.3. Cependant, il est possible d’installer cette préversion sans remplacer l’ancienne – heureusement d’ailleurs. Notez par ailleurs que les appels vers les lignes téléphoniques classiques ne sont pas non plus supportés.

L’essentiel est tout de même présent, mais les caractéristiques rappellent étrangement une autre version : celle pour le web. Cette nouvelle mouture a manifestement de nombreux éléments en commun, et il est possible que Microsoft ait procédé comme WhatsApp avec son client pour ordinateur : une version web encapsulée dans un wrapper. Cela étant, la déclinaison web est plutôt rapide et indépendante, certains utilisateurs pouvant même l’utiliser sans plugins.

skype linux

La version Web sans plugin dans Chrome sous Linux

Seul Edge pouvait le faire, Microsoft ayant fait le choix de tabler sur ORTC et non WebRTC. Jusqu’à ce que des utilisateurs de Chromebooks remarquent que les appels audio étaient disponibles. D’autres ont découvert par la suite que la fonctionnalité s’était débloquée si Skype Web était ouvert dans Chrome sous Linux. Microsoft s’était-il mis tout à coup à supporter WebRTC ?

La réponse est oui. La confirmation est donnée dans le billet de blog : bien qu’il s’agisse là encore d’une mouture alpha, elle représente le « premier pas pour répliquer les capacités ORTC au-delà d’Edge ». Traduction, puisque la transition vers ORTC est trop longue chez les autres éditeurs de navigateurs, c’est Microsoft qui se colle à WebRTC, avec à terme un Skype Web sans plugin chez tout le monde. C’est du moins ce que l’on peut envisager désormais.

Qu’il s’agisse du client Linux ou de la version Web, l’évolution devrait donc être assez rapide, les changements pouvant être réalisés à distance. Ceux qui souhaitent tester la version alpha pourront la récupérer via le lien ci-dessous, sous forme de paquets DEB ou RPM. La version web de Skype s’utilise quant à elle toujours via l’adresse web.skype.com, le service reconnaissant automatiquement le navigateur pour procéder aux changements adaptés.


chargement
Chargement des commentaires...