Le free-to-play fait renaître Evolve, Battleborn souffre en silence

Certains supporters aussi... 35
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Ces derniers jours, Evolve et Battleborn connaissent des fortunes très différentes. Le premier retrouve une nouvelle jeunesse grâce à son passage en free-to-play tandis que le second voit son audience et ses ventes sombrer dans les limbes

Parfois, on s'attend à ce que certains jeux se fassent assez facilement leur place sur le marché, et c'est tout le contraire qui se produit. Evolve fait partie de ceux-là. Boudé à son lancement à cause d'une politique trop gourmande du point de vue des DLC, il est ensuite resté pendant de très longs mois dans les tréfonds du classement des jeux les plus joués sur Steam. Et ce ne sont pas ses baisses de prix successives – le titre a fini par être vendu moins de 5 euros – qui l'ont aidé à reprendre des couleurs. 

Le free-to-play, une bascule salvatrice

Dans le cas d'Evolve, le salut provient d'un basculement du modèle économique vers le free-to-play. Peu avant l'annonce de Turtle Rock, le titre plafonnait autour de 160 utilisateurs simultanés au plus haut de la journée, un chiffre plus que médiocre, surtout pour un jeu exclusivement multijoueur. 

Aujourd'hui, quelques jours seulement après la mise à disposition de la bêta ouverte de la version free-to-play (sobrement baptisée Evolve Stage 2), les chiffres se sont envolés.  Hier, le jeu est parvenu à réunir plus de 40 000 joueurs simultanés, le classant à la 11e place des titres les plus joués sur Steam. Des débuts très encourageants qu'il faudra maintenir pour que la manœuvre s'avère profitable, et envisageable sur consoles. 

Battleborn est sur une pente glissante

Battleborn, le dernier bébé de Take-Two est en train de suivre la même trajectoire qu'Evolve à ses débuts, ce qui n'est pas franchement bon signe. Les promotions sur le jeu se multiplient chez les revendeurs, si bien que certains vont jusqu'à proposer des copies physiques à 10 euros sur PC et consoles, tout juste deux mois après son lancement. 

La manœuvre ne profite pas du tout aux ventes, puisque selon les chiffres du très fiable Steam Spy, le nombre d'activations sur Steam depuis le 20 juin est très faible. Le total des ventes oscille quant à lui autour de 140 000 unités, avec une incertitude de plus ou moins 10 000. Le nombre maximum de joueurs simultanés se situait hier sous la barre des 800, ce qui n'est pas non plus un bon signal pour un jeu qui devait concurrencer un certain Overwatch, qui a déjà dépassé le seuil des 10 millions de ventes. 

Pour Take Two, il reste donc deux solutions. Soit l'éditeur fait le dos rond et encaisse silencieusement cet échec cuisant et nous oublierons tous Battleborn aussi vite qu'il est arrivé, soit il tente d'embrasser rapidement le virage du free-to play en espérant que le succès sera le même que pour Evolve, ce qui n'est pas garanti.


chargement
Chargement des commentaires...