Context Graph : Mozilla s'essaye à la recommandation de contenus dans Firefox

Le Jihad Butlérien n'est plus très loin 22
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Mozilla veut améliorer la manière dont l’utilisateur navigue sur le web en lui proposant des sites qui pourraient correspondre à ses centres d’intérêts. Un moteur de recommandation, nommé Context Graph, est donc à l’étude. L’éditeur cherche des volontaires qui accepteront de confier leurs données de navigation.

Si Deezer, Spotify, Apple Music, Youtube, Dailymotion et les autres peuvent recommander du contenu audio ou vidéo, pourquoi un navigateur web ne le ferait pas ? C’est la question que semble s’être posé Mozilla, dans un billet publié hier soir par Nick Nguyen, vice-président de Firefox. Ce concept de recommandation, basé entièrement sur le contexte et les habitudes, a donc donné une idée à l’éditeur.

Le web, cette vieille forêt

Le responsable compare le web d’aujourd’hui à une vieille forêt. De grands arbres masquent presque entièrement la lumière du sous-bois. Les principaux sites et services drainent une grande partie de l’attention, ne laissant que peu de place aux choses nouvelles. Par analogie, la biodiversité est réduite. Mozilla s’inquiète en fait du futur du web, dominé par quelques grands acteurs comme Google et Facebook.

Comment faire parvenir le soleil jusqu’aux jeunes pousses ? Avec de la recommandation, justement. C’est ici qu’intervient Context Graph, le projet dans lequel se lance l’éditeur. Objectif, mieux comprendre les pérégrinations de l’internaute pour mieux l’aider, le rôle du navigateur pouvant aller bien plus loin qu’aujourd’hui – selon Mozilla. La fonction interviendrait à travers le bouton « Suivant », qui ne serait alors plus le contraire de « Précédent », mais une fonction pour aller plus loin. Le concept transparaît mieux en anglais, puisque « Forward » signifie « en avant » ou « vers l’avant », avec l’idée d’aller plus loin en fonction du contexte.

Pour aller (beaucoup) plus loin

Nick Nguyen donne un exemple. Si vous cherchez à réparer votre moto et que vous parcourez le web à la recherche d’informations, le navigateur devrait pouvoir le comprendre. Le bouton Suivant servirait alors à vous propulser vers des contenus adaptés, notamment des retours de personnes ayant eu la même démarche avant vous. Le tout sans nécessiter de réseau social particulier ou de compte quelconque.

L’adaptation des recommandations peut se faire sur la base d’un grand nombre de critères, dont la manière de « rebondir » entre les informations et les pages, l’endroit où l’on se trouve, etc. La première étape est bien celle de l’historique, qui se traduit dans Context Graph par Activity Stream. Le service démarre tout juste sous forme de test, et les utilisateurs intéressés pourront se rendre sur TestPilot pour récupérer l’extension. Un compte Firefox est requis.

Activity Stream se présente pour l’instant sous la forme d’une modification importante de la page Nouvel onglet. Son contenu est remplacé par une série d’éléments mis en valeur pour différentes récentes. Les sites les plus consultés sont évidemment là, mais accompagnés d’autres liens que Firefox aura jugés pertinents. L’historique apparait en outre sous forme de timeline pour indiquer visuellement à l’utilisateur ce qui a été fait et quand.

L'utilisateur aura toujours le contrôle

Mais Mozilla ne compte pas généraliser de telles fonctionnalités dans l’immédiat. Une longue phase commence durant laquelle les volontaires pourront installer l’extension et envoyer des données liées à leur historique et leurs habitudes. De là, l’éditeur travaillera à roder sa théorie pour tâcher d’en faire une pratique réellement utile. Nick Nguyen indique d’ailleurs qu’il n’y a pas de garantie de succès.

L’éditeur se veut en tout cas rassurant : pas question d’abandonner le contrôle confié à l’utilisateur. Ce type de fonctionnalité sera apprécié des uns, quand il en plongera d’autres dans un malaise caractéristique des produits proactifs. Dans tous les cas, des options permettront de tout paramétrer. Surtout, Mozilla veut faire le tri entre les données réellement utiles, sans forcément violer la vie privée. Il existe après tout une grande différence entre récupérer des données sur la base du volontariat et activer une telle fonctionnalité partout.

Pertinence, performances et ergonomie

Quoi qu’il en soit, le succès d’une telle fonctionnalité passe par un grand nombre d’inconnues. La pertinence est clairement la plus importante : plus elle sera élevée, moins l’utilisateur aura à se servir de son clavier. Quand on sait que Mozilla veut appliquer son idée aussi bien à Firefox pour ordinateurs que sur les appareils mobiles, on comprend l’ambition. Avec la pertinence vient immanquablement l’infrastructure elle-même, pour des questions de performances et de temps de réponse.

Mais la réponse des utilisateurs sera elle aussi importante, sinon davantage. La mise en œuvre de Context Graph, sa présentation, son intégration et son ergonomie seront déterminantes dans l’avis du public, si bien sûr la fonctionnalité parvient jusqu’aux versions stables de Firefox. D’ici là, les testeurs intéressés peuvent se pencher sur Activity Stream, le chemin à parcourir étant encore long.


chargement
Chargement des commentaires...