Le BlackBerry Classic rend les armes

Un parfum de sapin pour BlackBerry 10 28
En bref
image dediée
Smartphones
Vincent Hermann

BlackBerry a confirmé hier soir que son smartphone Classic n’était plus produit. Il s’agissait du dernier grand bastion de la plateforme mobile BlackBerry 10 qui, en dépit de qualités manifestes, n’aura pas résisté notamment au rouleau compresseur d’Android.

L’annonce est tombée hier soir comme un couperet : le BlackBerry Classic ne sera plus produit. C’est le directeur de l’entreprise, Ralph Pini, qui en a informé les utilisateurs à travers un billet de blog. Il évoque un remaniement de la gamme de smartphones actuellement proposée, entrainant donc la disparition du Classic.

Un smartphone qui a bien rempli sa mission selon BlackBerry

La raison officielle est que le Classic, après avoir « largement dépassé les attentes » du Canadien, est simplement présent sur le marché depuis trop longtemps. En d’autres termes, il est dépassé, et il est temps de rediriger les utilisateurs vers des modèles plus récents. Certes, mais c’est bien là que le bât blesse, car BlackBerry n’a essentiellement que le Priv à proposer dans les modèles récents, et son prix ne le place pas à la portée de tous les budgets.

Pourtant, pour Pini, rien n’a vraiment changé. Il indique : « Quand j’ai pris le poste de responsable des appareils, j’ai parlé de trois éléments critiques pour le succès de nos appareils professionnels. D’abord, un choix plus large pour les clients. Ensuite, s’appuyer sur notre expérience incomparable et nos capacités incomparables en sécurité. Troisièmement, continuer à construire le pédigrée BlackBerry ». De ce point de vue effectivement, le travail fait sur le Priv va bien dans le bon sens.

La gamme Android doit rapidement s'étoffer

Mais le vrai souci du constructeur est que son virage vers Android prend du temps et que la gamme est loin d’être assez étoffée. Il manque cruellement au Canadien au moins un modèle de milieu de gamme s’appuyant sur les forces existantes et disponible à un tarif raisonnable. Et ce d’autant plus que des articles faisaient état en fin de semaine dernière d’un abandon par le sénat américain des BlackBerry actuellement utilisés.

Un représentant de l’organe avait fini par répondre que BlackBerry avait informé Verizon et AT&T que tous les modèles équipés de BlackBerry 10 (Q10, Z10, Z30, Passport et Classic) étaient arrêtés. L’entreprise a démenti un tel arrêt durant le week-end, rectifiant le tir en précisant que seul le Classic était arrêté, pas le système.

Dans la pratique, il n’est pas certain que la différence soit énorme. De manière plus ou moins directe, BlackBerry a déjà indiqué que son futur passait par Android. Même si son propre système n’est pas abandonné, le constructeur va avoir du mal à le faire paraître autrement que comme un système en sursis.


chargement
Chargement des commentaires...