Windows 10 Entreprise et Education : l'Anniversary Update intégrera App-V et UE-V

Petite translation d'outils 8
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

À l’arrivée de l’Anniversary Update, les éditions Entreprise et Éducation de Windows 10 intègreront directement les outils de virtualisation App-V et UE-V. Seules les structures possédant la Software Assurance sont concernées, mais elles sont averties : si elles utilisent l’édition Pro, le passage à Entreprise sera obligatoire.

App-V (Application Virtualization) et UE-V (User Environment Virtualization) sont deux technologies disponibles dans le Microsoft Desktop Optimization Pack (MDOP), et accessibles aux structures bénéficiant de l’abonnement Software Assurance. Dans un billet, Microsoft indique qu’en raison de la popularité de ces deux outils particuliers, ils seront directement intégrés dans les éditions Entreprise et Education de Windows 10 dès l’arrivée de l’Anniversary Update, prévue pour le 2 août.

Deux outils courants mais séparés

App-V permet la virtualisation et le streaming d’applications, gérées comme des services. Il s’agissait initialement d’un produit nommé SoftGrid, édité par la société Softricity, et racheté par Microsoft il y a dix ans. Une solution SaaS (Software as a service) classique comme il en existe d'autres, les administrateurs pouvant ainsi mettre en place une distribution basée sur les besoins en temps réel. L’application n’est pas installée : une session est « envoyée » par le serveur à la demande.

UE-V, de son côté, fait la même chose avec l’expérience utilisateur : autrement dit, une solution de bureau itinérant, l’utilisateur récupérant sa session depuis n’importe quel poste. Ces sessions s’accompagnent d’un certain nombre d’applications, qui peuvent être locales ou distantes, l’ensemble sauvegardant les paramètres (logiciels et système).

Du travail à prévoir pour migrer les éditions concernées

Techniquement, il s’agit d’une bonne nouvelle pour les entreprises et autres structures qui les utilisent. Les deux technologies seront mises à jour comme d’autres composants de Windows, ce qui devrait faciliter leur gestion. Cependant, toutes les structures concernées sont d’ores et déjà prévenues : si elles utilisent l’édition Pro de Windows 10, elles devront migrer.

L’intégration dans les éditions Entreprise et Education signifie en effet la suppression des outils du pack MDOP. Le reste ne change pas, mais cette précision peut comporter un vrai problème : l’installation de l’Anniversary Update supprimera App-V et UE-V s’ils sont actuellement installés sur une autre édition de Windows 10, dont la Pro.

En théorie, les entreprises n’auront rien à payer, l’ensemble se faisant sous Software Assurance. Comme l’indique Microsoft dans son communiqué, cela signifie une migration d’une édition à une autre. Cependant, même si le processus n’occasionnera pas de dépenses supplémentaires directes, les administrateurs concernés devront prendre en compte cet élément et le temps de migration nécessaire (qui ne nécessite heureusement pas de réinstallation complète du système).

Le reste du MDOP ne change pas, y compris le Management Server

Microsoft précise que les versions intégrées dans l’Anniversary Update sont les plus récentes disponibles dans le MDOP : App-V 5.1 et UE-V 2.1 Service Pack 1. Tous les autres outils présents dans le pack ne changent pas. Le MDOP lui-même continuera d’être mis à jour comme d’habitude sur une base séparée, le changement de traitement ne se faisant que sur deux cas précis. Par exemple, l’App-V Management Server reste bel et bien séparé dans le MDOP.

L’idée de l’éditeur est de simplifier tout déploiement qui sera fait dans l’avenir. Les entreprises intéressées par les deux éditions mentionnées pourront commencer à déployer des infrastructures App-V et UE-V sans installer d’autres composants. Une bonne idée, quand on sait que les conteneurs logiciels notamment sont amenés à se répandre et que les technologies de virtualisation sont suffisamment présentes pour être considérées comme parties intégrantes des systèmes. La grande majorité des distributions Linux possède ainsi plusieurs outils pour ce type de déploiement, et on imagine que Microsoft ne pouvait pas rester trop longtemps sans réagir plus proactivement.


chargement
Chargement des commentaires...