Le dispositif d'authentification FranceConnect en voie de généralisation

La guerre du bouton 35
En bref
image dediée
Web
Par
le lundi 04 juillet 2016 à 14:30
Xavier Berne

Sorti de sa phase d’expérimentation, FranceConnect passe à la vitesse supérieure. Le site Ameli.fr est désormais « fournisseur d’identité », et permet par exemple d’accéder à son solde de points du permis de conduire.

« L’année 2016 est bien celle de la généralisation de FranceConnect », ont annoncé les pouvoirs publics la semaine dernière, lors d’une conférence de presse dédiée au fameux dispositif d’authentification développé depuis 2014 par la Direction interministérielle au numérique (DINSIC). Le principe : pouvoir accéder à tout un ensemble de sites à l’aide d’un seul et même couple d’identifiant/mot de passe.

À l’origine, il était uniquement possible de s’authentifier via le login et mot de passe utilisés sur le site « impots.gouv.fr ». La Poste est ensuite devenue elle aussi un « fournisseur d’identité » (avec vérification à domicile par les facteurs). Depuis quelques jours, c’est Ameli.fr, le site de la Sécurité sociale, qui est entré dans la danse.

franceconnect

Un bouton « FranceConnect » permet dorénavant à l’utilisateur de sélectionner – s’il le souhaite – l’un de ces trois intermédiaires. FranceConnect se charge ensuite de transmettre au « fournisseur de service » auquel tente d’accéder l’internaute (pour une demande d’aide sociale par exemple) l’identité de l’usager. « Plus précisément, il lui fournit 6 données qui constituent son identité pivot : nom, prénom, sexe, date, lieu et pays de naissance. Sur la base de ces éléments, l’usager est reconnu par le fournisseur de service », expliquent les développeurs de FranceConnect.

Une vingtaine de services accessibles via FranceConnect

« Depuis qu’il est sorti de sa phase d’expérimentation, en mars 2016, le dispositif FranceConnect est utilisé par plus de 85 000 usagers, indique l’exécutif. Environ 2 000 nouveaux internautes par jour le sollicitent pour accéder à plus d’une vingtaine de services. » Ces derniers sont principalement liés à des démarches administratives traitées au niveau local (villes de Nîmes, Nancy, Montpellier...). Au plan national, les sites partenaires se révèlent assez peu nombreux pour le moment : essentiellement service-public.fr, qui permet de pré-remplir de nombreux formulaires, ou bien encore Télépoints, à partir duquel l’on peut connaître son solde de points du permis de conduire.

Plusieurs nouveaux partenaires devraient néanmoins proposer un bouton FranceConnect « prochainement » : la CNAV, la ville de Paris, la Banque de France ou encore le service de dépôt de pré-plaintes en ligne du ministère de l’Intérieur.

« Dites-le nous une fois » sur la rampe avec la loi Numérique

Rappelons enfin que dans le cadre du projet de loi Numérique, le législateur s’apprête à donner le coup d’envoi (sur un plan juridique) du programme « Dites-le nous une fois ». L’idée ? Permettre aux administrations de se transmettre des informations fournies une première fois par un usager : RIB, etc. Ce dispositif a naturellement vocation a fonctionner de pair avec FranceConnect.


chargement
Chargement des commentaires...