Spotify en colère après le refus par Apple d'une mise à jour sur l'App Store

Un système critiqué pour sa rigidité 173
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

On savait Spotify quelque peu agacé par l’App Store d’iOS. La société suédoise est désormais en colère : Apple lui a refusé une mise à jour de son application, sans que la raison ne soit clairement donnée. En trame de fond, le délicat marché de l’abonnement et la part prélevée par Cupertino.

Peu avant la WWDC, Apple avait annoncé plusieurs changements importants dans son App Store. L’idée était de simplifier la vie des éditeurs qui proposaient des abonnements, en assouplissant leur gestion. La mesure phare, c’était bien entendu la réduction de 30 à 15 % de la part d’Apple, dès lors qu’un abonné dépassait une année de fidélité. Cette bascule n’est pas encore active sur iOS, mais – point important – elle sera rétroactive.

On se souvient pourtant que peu de temps après, Spotify s’était exprimé à ce sujet. L’éditeur reconnaissait les progrès décidés par Apple, mais les estimait insuffisants : « À moins qu’Apple ne change ses règles, la flexibilité sur les prix est interdite, et c’est pourquoi nous ne pouvons jamais proposer des offres spéciales et des rabais ». Spotify critiquait surtout la volonté d’Apple de jouer les intermédiaires, court-circuitant la récupération de données importantes sur les abonnés.

Or, dans une lettre envoyée cette semaine à Apple et obtenue par Re/code, Spotify accuse l’entreprise de lui avoir « causé un grave tort », autant à elle qu’à ses clients. Pourquoi ? Parce que Cupertino aurait rejeté la dernière mise à jour proposée par Spotify. Ce rejet serait intervenu pour « raisons commerciales », Apple ajoutant a priori que si Spotify veut capter de nouveaux clients, il doit passer par le système de paiement accompagnant l’App Store.

Le processus de validation utilisé comme une arme ?

Pour Horacio Gutierrez, directeur juridique de Spotify, cet évènement est un problème : « Ce dernier épisode soulève de sérieuses inquiétudes » indique-t-il dans son courrier, ajoutant que ce refus pose problème tant en regard de la législation américaine, que de celle en Europe. « Il poursuit un modèle troublant d’attitude d’exclusion par Apple et diminue la compétitivité de Spotify sur iOS comme rival d’Apple Music ». Car c’est là que semble être le cœur du problème.

Gutierrez, qui indique que ce n’est pas la première fois qu’Apple s’en prend à Spotify par sa « conduite anticoncurrentielle », finit par aborder l’élément-clé : « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés pendant qu’Apple utilise le processus de validation de l’App Store comme une arme pour nuire à ses concurrents ».

Un besoin de souplesse

Apple semble avoir coincé sur la manière qu’a Spotify de gérer ses abonnements. L’abonnement Premium est normalement à 9,99 dollars par mois, mais l’éditeur suédois facture 12,99 dollars si l’abonnement est souscrit depuis l’application iOS, pour compenser évidemment les 30 % récupérés par Apple. Spotify a proposé récemment une offre permettant d’être Premium pour 0,99 dollar, mais a proposé un lien vers son site plutôt que de passer par le système de paiement in-app.

Une différence conséquente avec Android, où ce lien externe ne semble pas poser de problème. Apple aurait donc fait pression pour que Spotify supprime ce lien, le Suédois coupant du même coup la fonction interne d’abonnement, pour ne plus laisser que son site. Il s’agit très probablement de ce qui a déclenché le blocage chez Apple : les conditions de l’App Store imposent que tout abonnement soit également proposé à l’achat au sein de l’application.

Ce qu’aimerait Spotify en fin de compte, c’est la possibilité de choisir un autre système de paiement. Apple, contrairement à Google et Microsoft, impose le sien. Les éditeurs n’ont pas à payer d’abonnement, mais c’est l’utilisation de cette infrastructure qui permet à Apple de garder 30 % des revenus générés. Tant que Cupertino ne proposera pas davantage de souplesse dans ce domaine, les critiques continueront de fuser.


chargement
Chargement des commentaires...