Espace : le télescope Hubble rempile pour 5 ans de plus

La retraite à 30 ans ? 67
En bref
image dediée
Crédits : Hubble NASA/ESA
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

Alors que la mission Hubble devait prendre fin cette année, elle a été prolongée de cinq ans par la NASA pour se terminer en 2021. Une manière d'assurer la transition avec le James Webb Space Telescope qui sera lancé en 2018.

Le 24 avril 1990, la NASA envoyait dans l'espace son télescope Hubble. En service depuis maintenant plus de 25 ans (voir cette actualité), sa mission devait s'achever cette année au mois de juillet (après avoir déjà été repoussée), mais l'agence spatiale américaine en a décidé autrement et annonce une nouvelle prolongation, de cinq ans cette fois-ci. La fin de service est désormais prévue pour le 30 juin 2021.

Hubble resigne jusqu'en 2021 avec une rallonge de près de 200 millions de dollars

Comme précédemment, c'est l'AURA (Association of Universities for Research in Astronomy) qui aura la charge de l'exploitation du télescope Hubble. La NASA indique que le coût de cette prolongation est de 196,3 millions de dollars, ce qui amène à un total d'un peu plus de 2 milliards de dollars pour la mission.

Hubble a déjà comblé ses créateurs avec de superbes photos de l'espace et des avancées majeures pour les scientifiques. L'astronaute Jean-François Clervoy expliquait ainsi que « Hubble à contribué à trois avancées majeures en astronomie : affiner l'âge de l'Univers, contribuer à la démonstration de l'existence des trous noirs et surtout, je pense, démontrer que le nombre de galaxies dans l'Univers est de plusieurs ordres de grandeur plus grand que tout ce que l'on pouvait imaginer avant ».

La relève est prête : le James Webb Space Telescope devrait décoller en 2018

Dans tous les cas, son remplaçant est déjà en route et devrait prendre son envol fin 2018 : il s'agit du James Webb Space Telescope (JSWP). La NASA le présente comme son « observatoire de premier plan de la prochaine décennie ». L'agence précise que le but de ce dernier est d'aider à « comprendre certains des plus grands mystères de l'univers ».

Il étudiera notamment chaque phase de l'histoire de l'Univers et pourra « détecter des bio-signatures dans l'atmosphère de ces planètes ». Du Big Bang à la recherche de vie extra-terrestre, l'avenir promet d'être mouvementé. Il sera alors temps pour Hubble de penser à prendre sa retraite.


chargement
Chargement des commentaires...