Mozilla veut changer d'identité en impliquant la communauté

Gozarella ? 83
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Mozilla veut revoir son identité, notamment visuelle. Pour cela, l’éditeur va ouvrir un processus de réflexion dans lequel il espère impliquer la communauté. Cette phase ira de la collecte des idées à la sélection d’un nouveau thème, qui sera validé et affiné.

Mozilla se recentre sur l’image d’une entreprise qui cherche systématiquement à emprunter la voie du milieu, comme on l’a vu notamment sur son appréciation du marché publicitaire. L’éditeur se différencie des autres en ce qu’il est le seul acteur majeur dans le domaine des navigateurs à proposer un logiciel pleinement open source, si l’on met de côté les éléments visuels propres à la marque. Ceci en opposition à un Chrome qui repose certes sur Chromium, mais contient de nombreux éléments de Google.

Renouveler complètement une image

Cette image d’ouverture, Mozilla la cultive plus que jamais. La société veut maintenant renouveler son identité visuelle. Mais plutôt que de s’adresser directement à l’agence qu’elle a l’habitude de consulter, elle s’adresse à sa communauté. Dans une grande initiative qui se déroulera en quatre temps, Mozilla collectera des idées puis finira par en choisir une, changeant alors le visage de la marque.

Mozilla lance donc son processus Open Design. Durant la première phase, l’éditeur va simplement accepter des idées venant de toutes les directions, que les personnes soient morales ou physiques, qu’il s’agisse d’entreprises ou d’associations, etc. Cette conceptualisation s’appuiera sur de nombreux critères, qu’il s’agisse de stratégie, de positionnement, de personnalité, de philosophie et ainsi de suite. En somme, le concept global qui se cache derrière la marque, et la manière de le représenter visuellement.

Un concept pour tous les usages

Durant la deuxième phase, la conception, les concepts retenus seront analysés par Mozilla et son agence, impliquée cette fois. Là encore, l’éditeur publiera l’avancée des travaux. La liste des travaux retenus sera publiée et la communauté sera une nouvelle fois mise à contribution, pour donner cette fois son avis. Mozilla souhaite aussi bien obtenir des retours d’utilisateurs classiques que de designers.

Les avis seront mixés avec une nouvelle étape de sélection, durant laquelle les concepts seront à nouveau analysée. Par contre, ils auront cette fois à passer le cap d’une confrontation à divers scénarios comme la présence du le web, les communautés ou encore les campagnes de publicité. Il faut que le concept puisse convenir partout où Mozilla pourrait être représenté sous une forme ou une autre.

Open source et Creative Commons avant tout

La phase finale sera celle du lancement officiel, accompagnée d’un certain nombre de ressources qui serviront à tous ceux qui pourraient en avoir besoin. À ce moment-là, l’identité visuelle, et donc le logo de la marque auront pleinement changé. L’éditeur indique que « dans le meilleur des cas », il disposera d’un « système flexible » applicable à tous les cas de figure. Ce qui suggère que ce pourrait finalement ne pas être le cas.

Point capital : toutes les idées qui seront envoyées à Mozilla doivent dès le début être « considérées comme open source ». De plus, elles « devraient être mises à disposition via Creative Commons ». Une précision qui ne surprendra évidemment pas tous ceux qui suivent les activités de Mozilla depuis le début, le fonctionnement ayant toujours été à peu près le même. Et lorsque ce ne fut pas le cas, comme pour l’intégration de Pocket, la communauté était vent debout.

Notez que Mozilla « amorce la pompe » (selon ses propres mots) avec une série de thèmes qui, s’ils ne sont pas graphiques, explorent des concepts. L’éditeur en prévoit sept, trois ayant déjà été mis en ligne : « Pour tous », « Le guide » et « Le protecteur ». Chacun explore une facette de l’identité de Mozilla, et la communauté est invitée à donner son avis.


chargement
Chargement des commentaires...