Altice boucle l'acquisition de Cablevision

Point final 4
En bref
image dediée
Crédits : zimmytws/iStock
Société
Kevin Hottot

Neuf mois après l'annonce du rachat de Cablevision par Altice, la transaction est enfin finalisée. Altice USA devient ainsi le quatrième câblo-opérateur américain en termes d'abonnés, avec plus de 4,6 millions de clients, et une dette toujours aussi importante.

Après un long bras de fer avec la ville de New York, Altice est enfin parvenu à finaliser l'acquisition de l'américain Cablevision, entamée en septembre dernier pour un montant de 17,7 milliards de dollars. Pour parvenir à cet accord avec la municipalité, l'opérateur basé à Amsterdam a dû faire de nombreuses et coûteuses concessions.

En regroupant Cablevision avec Suddenlink, Altice USA, pilotée par Dekter Goei, fournira un accès à internet et à la télévision par câble à un total de 4,6 millions de clients, sur 8,2 millions de prises installées au 31 décembre 2015, le tout dans 20 États différents. Le chiffre d'affaires cumulé des deux opérateurs s'élève à 8,9 milliards de dollars avec un ARPU compris entre 130 et 156 dollars.

Contrairement à Suddenlink, Cablevision est une affaire rentable, le premier ayant affiché des pertes nettes de 227 millions de dollars en 2015, contre un bénéfice de 175 millions de dollars pour le second. Altice aura donc à cœur de se servir des revenus dégagés par l'un pour remettre l'autre « dans le droit chemin », comme le veut la formule consacrée dans l'entreprise.

Le câblo-opérateur s'attend en effet à générer près d'un milliard de dollars de synergies par an, de quoi dégager assez de fonds pour moderniser son réseau, une des conditions imposées par New York à la multinationale néerlandaise, mais aussi pour rembourser progressivement la dette de l'opérateur, qui devrait encore grossir significativement à l'issue de cette transaction.


chargement
Chargement des commentaires...