Softbank vend l'éditeur de Clash of Clans pour 8,6 milliards de dollars

Clash of Royale Legends 23
En bref
image dediée
Société
Par
le mardi 21 juin 2016 à 15:15
Kevin Hottot

Softbank s'est lancé dans de grandes manœuvres pour réduire son endettement colossal : 108 milliards de dollars. Après avoir revendu une fraction de sa participation dans Alibaba, le groupe cède Supercell, l'éditeur de Clash of Clans.

Peu après avoir vendu 4,2 % de sa participation dans Alibaba pour récupérer 7,9 milliards de dollars, le groupe japonais Softbank, propriétaire de l'opérateur américain Sprint, continue de chercher des liquidités afin de réduire le poids de son énorme dette. Celle-ci s'élève à plus de 108 milliards de dollars, de quoi donner des cauchemars à n'importe quel comptable. 

Vide-grenier

Pour remettre ses comptes à flot, Softbank est contraint de se séparer de certains de ses actifs. La rumeur d'une vente de Supercell, l'éditeur de Clash of Clans, court depuis plusieurs mois, mais encore faut-il trouver un acheteur disposant de moyens suffisants. Electronic Arts n'est plus très enclin aux rachats après les multiples échecs rencontrés lors des acquisitions précédentes, tandis qu'Activision a déjà trouvé chaussure à son pied dans le mobile avec King.

Supercell étant valorisé aux dernières nouvelles 5,25 milliards de dollars, il faut débourser au moins 4,4 milliards d'euros pour mettre la main sur les 84,6 % du capital détenus par Softbank. Un chèque que peu d'éditeurs ont la capacité de signer. Tout du moins en occident. 

Tencent met le paquet

C'était sans compter sur le géant chinois Tencent, déjà propriétaire de Riot Games, qui lui assure une coquette rente avec League of Legends (croqué pour 230 millions de dollars en 2011) qui règne sans partage sur la scène du sport électronique. Selon le Wall Street Journal, le groupe chinois a trouvé un accord avec Softbank, valorisant les créateurs de Clash of Clans et de Clash Royale à plus de 10 milliards de dollars.

Le groupe a fondé un consortium regroupant plusieurs investisseurs prêts à croquer un bout de Supercell. Tencent garderait la majorité des parts du groupe, tandis que le reste se partagerait les miettes. Le montant de la transaction ainsi conclue s'élève à 8,6 milliards de dollars. 

Pour justifier un tel montant, il suffit de regarder du côté des revenus générés par Supercell. Selon l'institut Super Data, Clash of Clans aurait à lui seul réalisé un chiffre d'affaires de 1,35 milliard de dollars en 2015. Un chiffre auquel il faut ajouter celui réalisé par ses autres titres, Hay Day, Clash Royale et Boom Beach, qui figurent tous dans le top 20 des applications les plus « rentables » sur l'App Store d'Apple. Dans les documents publiés par Tencent, les revenus exacts de Supercell ne sont pas dévoilés, mais son bénéfice net est visible. Il s'élevait à 426,4 millions d'euros en 2014 et 693,3 millions d'euros en 2015.

Si cette transaction se déroule comme prévu, Softbank aura réussi à trouver en moins d'un mois près de 15 milliards de dollars pour soulager ses dettes, de quoi rassurer ses créanciers et investisseurs. À Tokyo, l'action du groupe a grimpé de plus de 4 % depuis le début de la semaine.


chargement
Chargement des commentaires...