Pour Satya Nadella, Windows 10 est bien un service

Un service que l'on installe, mais un service quand même 221
image dediée
OS

Le PDG de Microsoft a tenu cette semaine un discours dans une réunion faite pour accueillir les employés de LinkedIn. Il y a abordé quelques points du futur de l’entreprise, mais a surtout répété un élément-clé de la vision autour de Windows 10 : c’est « un service ».

Microsoft a créé la surprise en annonçant le rachat de LinkedIn pour la bagatelle de 26,2 milliards de dollars en cash. L’entreprise cherche à étoffer encore ses offres pour les entreprises, et l’arrivée du réseau professionnel pourrait amener d’importantes synergies avec certains produits du géant. Au cœur de LinkedIn se trouve évidemment une infrastructure pensée pour permettre aux professionnels de rester en contact, une thématique qui intéresse fortement Microsoft.

Le PDG de la société, Satya Nadella, a tenu à accueillir les nouveaux employés par un discours dans lequel il faisait, dans les grandes lignes, un résumé de la situation actuelle. L’évènement était interne à l’entreprise, mais LinkedIn a publié une transcription de toutes les interventions. Nadella a eu notamment à cœur de faire le point sur ce que faisait Microsoft, avec quelques passages importants qui montrent clairement la vision de l’entreprise.

« C’est un service, c’est comme ça que je le vois »

La manière d’envisager les systèmes d’exploitation a par exemple changé : « Nous ne construisons pas un système pour un seul appareil. Quand je pense à Windows 10, à la façon que nous avons eue de la conceptualiser, nous bâtissons un système d’exploitation pour l’utilisateur à travers tous les appareils. C’est un service, c’est comme ça que je le vois ».

Le terme de « service » n’est pas anodin, même si ses apparitions font parfois craindre que Windows ne se transforme en un produit incapable de se passer d’Internet. Cependant, ce n’est pas la conception que s’en fait Microsoft, du moins pour l’instant. Le mot est employé pour signifier qu’un produit peut être partout à la fois en offrant les mêmes fonctionnalités, ce qui est effectivement l’intérêt d’un service.

Un même système donc pour l’ensemble des appareils, avec le même socle et les mêmes possibilités. Et après ? Nadella a ajouté que les systèmes d’exploitation avaient toujours eu pour mission d’« inventer le prochain gros changement dans les entrées/sorties ». Le PDG a également reconnu que Microsoft avait échoué dans la sphère mobile, préférant la recentrer sur le monde professionnel en tentant d’apporter un supplément de sécurité et productivité. Mais là encore, « on se prépare à la prochaine grande étape ».

« Mélanger les réalités virtuelle et augmentée »

Nadella ne fera pas mystère très longtemps de ce qui constitue pour lui cette fameuse étape : « L’idée que nous puissions mélanger les réalités virtuelle et augmentée dans ce même continuum que nous appelons réalité mixte est quelque chose qui nous enthousiasme beaucoup. Pensez-y, le champ visuel devenant un écran infini où ce que vous voyez n’est plus seulement le monde analogique, mais un monde dans lequel vous pouvez superposer des éléments numériques ». Il s’agit bien entendu d’HoloLens.

L’éditeur est conscient que l’ancien modèle commercial ne pourra vivre encore très longtemps : des logiciels monolithiques dont les clients renouvellent la licence après quelques années. Le passage du monde mobile a percuté de plein fouet l’industrie, particulièrement à travers Apple et Google. L’idée de payer un système d’exploitation a pris du plomb dans l’aile, de nombreux services sont gratuits et les abonnements sont sur le devant de la scène. De là les nombreuses transformations accélérées que vit Microsoft depuis quelques années, particulièrement depuis l’arrivée de Nadella.

La question de savoir ce que Microsoft va exactement faire de LinkedIn reste cependant entière. Qui sait, peut-être une future visualisation de son profil et des relations professionnelles en réalité augmentée sur HoloLens ?

Publiée le 18/06/2016 à 11:00
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...