4G/5G : l'harmonisation des 700 MHz en Europe est en bonne voie

Qu'en pense le Parlement ? 13
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

Après la Commission européenne, les 28 pays de l'Union ont adopté la proposition  visant à coordonner les fréquences de 700 MHz au niveau européen. Il reste tout de même une dernière étape : le Parlement européen.

Début février, la Commission européenne adoptait une proposition visant à harmoniser et réserver aux opérateurs mobiles la bande des 700 MHz en Europe, et ce, d'ici 2020. Il y a quelques jours, « les pays membres de l'Union européenne (UE) ont adopté » à leur tour cette proposition, comme l'indiquent nos confrères de Reuters.

Pour rappel, cette proposition s'intègre dans le plan du marché unique numérique poussée par la Comission et prévoit que l'ensemble des pays membres doit transférer aux opérateurs les bandes de fréquences comprises entre 694 et 790 MHz. Si c'est déjà le cas en France (la mise aux enchères a eu lieu fin 2015), et que d'autres pays comme l'Allemagne, la Finlande, la Suède ou Suisse se préparent, la situation est parfois plus compliquée.

Dans tous les cas, la date butoir est fixée au 30 juin 2020, mais elle pourrait être repoussée de deux ans pour des « raisons légitimes » précisent nos confrères. La prochaine étape arrivera à l'horizon 2030 avec les fréquences inférieures à 700 MHz qui pourraient subir le même sort.

Mais attention, les jeux ne sont pas encore faits pour les 700 MHz. Il faut que le Parlement européen valide à son tour le projet pour qu'il soit définitivement adopté. Comme avec la neutralité du Net, nous ne sommes pas à l'abri d'un revirement plus ou moins important de la situation. De son côté, la GSMA explique à Reuters qu'elle recommande de ne pas reculer davantage le délai de 2020 « sans quoi l'Europe risque d'être à la traîne d'autres régions dans le développement du haut débit mobile ». La suite au prochain épisode.


chargement
Chargement des commentaires...