du 15 février 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Facebook : le numéro donné pour l'authentification 2FA utilisé pour des notifications

C'est une drôle d'affaire dans laquelle est empêtrée Facebook. Quand l'authentification à deux facteurs est activée, l'internaute peut donner son numéro de téléphone, afin qu'il reçoive un code. Problème, des utilisateurs l'ayant fait reçoivent maintenant des notifications par SMS.

Ces notifications ont trait aux statuts publiés par leurs amis. Le cas, notamment présenté par le développeur Gabriel Lewis, s'est vite répandu sur Twitter, notamment repris par le sociologue Zeynep Tufekci. Les critiques sont nombreuses et franches. Les utilisateurs ont également remarqué qu'en cas de réponse à ces SMS, le message était automatiquement publié sous forme de statut sur Facebook.

Facebook a fini par répondre, notamment à The Verge. L'entreprise indique qu'elle va examiner le problème. Elle rappelle toutefois que le numéro de téléphone n'est pas obligatoire, puisque l'on peut utiliser une application de type Authenticator ou même une clé U2F.

Certes, mais le porte-parole n'a pas indiqué s'il s'agissait d'un comportement voulu ou d'un bug. Car utiliser le même numéro pour les authentifications et de simples notifications n'a rien de très sécurisé. Rien non plus que la publication automatique d'un statut en cas de réponse au SMS.

Fin novembre, la Société Générale officialisait sa volonté de proposer Apple Pay à ses clients, sans donner de date. C'est finalement hier que la banque a annoncé que ce service était désormais disponible.

La page dédiée donne peu de détails complémentaires, et se contente de décrire la procédure d'utilisation d'Apple Pay sur un smartphone. Il est néanmoins précisé que les cartes éligibles sont les V PAY, Visa, Mastercard, Visa Alterna, Visa Premier, Gold Mastercard et Visa Infinite.

Le groupe ne dit pas un mot sur un éventuel support par sa banque en ligne Boursorama, qui devrait pourtant être à la pointe sur ce sujet. Preuve que ces sociétés ont encore parfois un peu de mal à assurer une cohérence face à de tels services.

Apple Pay débarque à la Société Générale, quid de Boursorama ?

Attendu pour le 25 février prochain, et lancé dans le cadre du MWC de Barcelone, le Galaxy S9 a droit à ses premières vidéos de teasing.

Publiées sur le compte YouTube de Samsung Mobile en Corée, elles nous en apprennent peu, mais permettent de voir quels seront les arguments principaux de la marque.

Prise de photo en action rapide, de nuit ou même animation en 3D de la tête de l'utilisateur seraient ainsi au programme. Tous les détails dans 10 jours.

Avant son lancement, le Galaxy S9 de Samsung fait sa pub

Le bouquet, disponible outre-Atlantique, vient d'ajouter TBS, TNT, CNN, Adult Swim, Cartoon Network, truTV et Turner Classic Movies à son catalogue.

Au passage, l'abonnement passera de 35 dollars à 40 dollars (+14,3 %) à compter du 13 mars. Pour rappel, YouTube TV avait été lancé en mars dernier, et annonçait l'arrivée de nouvelles applications fin octobre.

L'offre n'est pas encore disponible en France.

Google intègre de nouvelles chaînes à YouTube TV, qui augmente déjà son tarif
Deux nouvelles préversions pour Windows 10, dont la première Redstone 5

La branche actuelle de développement est nommée Redstone 4. Elle doit conduire à la mise à jour majeure 1803, qui n'a pas encore de nom commercial. Pour rappel, la dernière sortie est la Fall Creators Update, numérotée 1709 (pour septembre 2017).

Une nouvelle build est apparue dans cette branche. Estampillée 17101, elle révise une bonne partie des emojis pour les aligner un peu plus avec ce que l'on trouve ailleurs, avec une recherche disponible en 150 langues (dont le français). Elle permet de gérer également la permission File System Access pour les applications UWP.

La build introduit en outre plusieurs changements pour l'édition Pro for Workstations de Windows 10. Par exemple, un mode de performances « ultimes » permettant de gommer selon l'éditeur certaines micro-latences et allant donc plus loin que le mode « hautes ». L'équivalent en quelque sorte du mode jeu sur les éditions classiques, mais à destination des logiciels professionnels.

Le menu Démarrer sera également remanié pour mettre en avant des applications liées au monde de l'entreprise, plutôt que celles conçues pour le grand public, dont les jeux.

Mais en plus de cette build 17101, Microsoft publie la 17604. Pourquoi un tel bond dans la numérotation ? Parce qu'elle est la première de la branche Redstone 5, qui aboutira sur la mise à jour majeure 1809 (puisque Windows 10 est sur un cycle semi-annuel).

Pour l'instant, les nouveautés sont strictement les mêmes que pour la build 17101. Malheureusement, pour participer à ce test, il faut avoir sélectionné le réglage Skip ahead... qui n'est plus disponible depuis des mois. À moins que Microsoft ne le remette en place, seuls ceux qui avaient activé ce mode peuvent donc tester cette préversion (et les prochaines).

Cette version, estampillée 15.65, concerne les puces de 6ème, 7ème et 8ème génération ainsi que les Xeon E3-1500M v5 (HD Graphics P530) et les Pentium/Celeron avec HD Graphics 500/505.

Intel indique que les performances ont été améliorées en compression vidéo ou dans les jeux, Age of Empires : Definitive Edition et Final Fantasy XII : The Zodiac Age HD étant supportés. Mais il est surtout question d'une nouvelle fonctionnalité : la Gaming icon. Actuellement en bêta, elle permet d'adapter automatiquement les réglages de certains titres selon des profils prédéfinis, une solution proposée depuis un certain temps par NVIDIA à travers GeForce Experience.

Battlefield 1, Battlefield 4, American Truck Simulator, Call of Duty WWII, Destiny 2, DOTA 2, Grand Theft Auto V, League of Legends, Overwatch et World of Tanks sont supportés. D'autres doivent rapidement arriver. Intel précise que cette nouveauté est notamment proposée pour ses nouvelles puces avec Radeon RX Vega M.

Pour rappel, dans ce cas, la société publie un pilote reprenant ceux d'AMD mais avec un thème maison, et apparemment des fonctionnalités dédiées.

Intel met en ligne de nouveaux pilotes graphiques avec la « Gaming icon »

Via un nouveau programme, Microsoft for Startups, le groupe américain promet de fournir 500 millions de dollars sur deux ans, pour des associations commerciales et un accès aux technologies du groupe.

Cela comprend un crédit allant jusqu'à 120 000 dollars, en hébergement sur Azure, un support technique et des outils de développement. Le programme s'appuie sur les infrastructures du groupe, dont Microsoft Reactors, des espaces physiques pour les jeunes entreprises. Jusqu'ici ouverts aux États-Unis, ils doivent s'étendre à Berlin, Londres, Sydney, Tel Aviv et Shanghai. Le groupe est aussi présent à Station F, à Paris.

Les sociétés pourront également s'appuyer sur les partenaires commerciaux de Microsoft, dont le but avoué est d'encourager l'utilisation de ses technologies cloud, Azure en tête.

 Microsoft débloque 500 millions de dollars pour les jeunes pousses

Alors que de nombreux services de vidéo en ligne se font la guerre, Vimeo a décidé de miser sur la complémentarité pour se démarquer.

La société vient en effet d'indiquer qu'elle propose désormais un dispositif d'upload simultané sur Facebook ou YouTube, réservé à ses clients  d'une offre payante (dès 60 euros par an). Les publications apparaîtront sous la forme d'une vidéo native à chaque plateforme.

On pourra également disposer d'une fonctionnalité équivalente pour les contenus en direct, pour les diffuser à la fois sur Vimeo, Facebook, Periscope, Twitch ou encore YouTube. Ici, ce sont les abonnés de l'offre Live (dès 720 euros par an) qui sont concernés.

Upload et diffusion en direct sur plusieurs plateformes chez Vimeo
Ubuntu 18.04 proposera un mode « Installation minimale »

L’installeur d’Ubuntu, nommé Ubiquity, proposera avec la prochaine révision du système une nouvelle option : l’installation minimale. La case à cocher sera disponible dans la même fenêtre demandant à l’utilisateur s’il souhaite des codecs supplémentaires.

La fonction fait exactement ce qu’elle dit : elle installe une configuration minimale. Plus précisément, la base du système, l’environnement graphique, un navigateur et quelques outils. Et c’est tout. Environ 80 paquets sont alors supprimés, parmi lesquels Thunderbird, Transmission, Rythmbox, LibreOffice, Cheese ou encore Shotwell.

Pour Canonical, il est clair que la plupart des utilisateurs n’auront pas envie de ce mode. Il est proposé pour ceux qui souhaitent contrôler finement ce qu’ils installent ensuite, ou encore quand l'espace disque est limité. Mais l’éditeur prévient que le gain reste relatif : 3,5 Go, à comparer aux 4 Go en moyenne d’une installation classique.

Cette solution est donc de type opt-in et ne sera d’ailleurs présente que dans Ubuntu 18.04. L’idée est ensuite de se débarrasser d’Ubiquity au profit de Subiquity, qui doit proposer le même type de fonctionnalité.

Pour rappel, Ubuntu 18.04 est prévu pour avril.

Alors que ce début d'année devrait se concentrer autour de l'extension de la gamme Coffee Lake chez Intel, une fuite importante de roadmaps nous en apprend un peu plus sur les plans pour la suite.

Ainsi, dans la seconde moitié de l'année, c'est Cascade Lake-SP et la plateforme Purley Refresh qui devraient être mis sur le marché pour renouveler l'offre haut de gamme côté serveur. Le tout avec des puces contenant de 8 à 20 cœurs.

Mais AMD prépare de son côté ses Ryzen 2 en 12 nm, qui seront également proposés en version EPYC, sans doute avec un maximum de 64 cœurs. La bataille s'annonce donc rude. Intel devrait néanmoins miser sur l'intégration d'instructions dédiées aux réseaux neuronaux (VNNI).

Cascade Lake : l'après Coffee Lake fait déjà parler de lui chez Intel

La députée d'Eure-et-Loir, spécialiste du numérique, alerte sur l'enseignement des mathématiques, qu'elle estime insuffisant pour former les ingénieurs et informaticiens dont le pays a besoin.

Elle en appelle au gouvernement, pour qu'il donne une meilleure place à cette matière dans sa réforme de l'éducation. Elle souligne également le besoin de plus de femmes dans les métiers scientifiques et techniques. En parallèle, elle souhaite que les « humanités numériques et scientifiques » soient enseignées dès le collège, pour former les élèves aux enjeux de ces outils. Le cours de technologie doit être transformé en cours de culture numérique, à son avis.

« Elle regrette que cette nouvelle matière, essentielle pour maîtriser les enjeux (atouts et risques) liés au numérique ne soit pas également appliquée dès le collège, comme elle le propose depuis longtemps » précise le communiqué. Elle demande une formation à raison d'une heure par semaine, sur des sujets allant de la gestion de l'identité numérique à la lutte contre la désinformation, en passant par les démarches en ligne ou la création d'un site.

Laure de La Raudière demande d'enseigner les « humanités numériques » dès le collège

Lancé début décembre sur iOS, l'application débarque sur le système mobile de Google. Le service n'est toujours proposé qu'aux États-Unis.

Pour rappel, il s'agit de donner accès à la messagerie de Facebook à de très jeunes utilisateurs, avec un contrôle parental et sans publicité pour le moment.

Une initiative critiquée outre-Atlantique, notamment par deux sénateurs. Wired nous apprend également que Facebook finance en partie les experts ayant assuré la promotion de cette initiative.

Messenger Kids disponible sur Android
Amazon mise sur la France : 2 000 CDI et une série

Dans un communiqué, le groupe déclare passer de 5 500 à 7 500 employés en contrat à durée indéterminée dans l'Hexagone. Les postes vont du préparateur de commande aux ingénieurs expérimentés.

« Ces emplois seront créés dans le réseau existant des cinq centres de distribution, des centres de tri ainsi que dans les agences de livraison d’Amazon situés partout sur le territoire » précise le groupe. Ils le seront également à Clichy et au sein d'Amazon Web Services (AWS).

Selon Amazon, 10 000 sociétés vendent des produits sur sa place de marché, pour un chiffre d'affaires de plus de 250 millions d'euros l'an dernier.

Au passage, on apprend qu'une première création française est attendue dans l'offre de SVOD Prime Video : Deutsch-les-Landes. On y retrouvera Marie-Anne Chazel, Sylvie Testud et Roxane Duran, dans une comédie de dix épisodes écrite par les scénaristes de Bienvenue chez les Ch'tis. Newen Group, via Telfrance connue pour Plus Belle la vie, Deutsche Telekom et Bavaria Fiction coproduisent le projet.

Cette histoire nous racontera l'aventure d'un village au bord de la faillite, où un grand PDG allemand va délocaliser sa production automobile par amour de la région, de quoi engendrer un « choc des cultures ». Une mécanique déjà assez largement exploitée dans le cinéma français.

Alors que les failles Spectre et Meltdown des processeurs provoquent des calvities chez les chercheurs en sécurité, Intel annonce l'ouverture à tous de son programme de recherche de failles, en sortant du modèle sur invitation en vigueur depuis mars dernier.

Jusqu'au 31 décembre, Intel propose un nouveau programme pour rechercher des attaques par canal auxiliaire, s'appuyant sur l'implémentation du système pour en exploiter des défauts. La récompense peut monter jusqu'à 250 000 dollars. Pour le reste, le gain maximal monte jusqu'à 100 000 dollars.

Intel revoit son programme de bug bounty

Sur Android et iOS, l'application Xbox intègrent désormais le chat de groupe, permettant les discussions textuelles et vocales n'importe où.

La plateforme de Microsoft est désormais loin d'être seule sur ce créneau, sortie de la console. Discord devient peu à peu le nouveau standard des discussions de groupe pour joueurs, remplaçant les outils historiques sur PC et grignotant l'utilisation des outils intégrés aux consoles.

 

Microsoft ouvre les discussions de groupes Xbox à ses applications mobiles

Il ne s'agit pour le moment que d'un nom de code, qui doit laisser place à une marque commerciale par la suite, mais c'est l'occasion pour la société d'évoquer sa stratégie sur ce terrain.

Elle s'articulera autour de trois éléments : Arm ML, Arm OD et Arm NN SDK. Le premier est un processeur dédié au machine learning, avec une capacité de calcul annoncée pour 4,6 TOPs, et une efficacité de plus de 3 TOPs par watt. C'est donc théoriquement mieux que la concurrence.

Le second est un processeur consacré à la détection d'objets en Full HD à 60 ips. Le SDK est pour sa part une suite logicielle permettant de gérer des frameworks tels que TensorFlow, Caffe et Android NN à travers les différentes puces maison : Cortex (CPU), Mali (GPU) ou ML.

Le tout devrait commencer à être disponible en preview dès avril, avec une distribution globale dans la seconde moitié de l'année.

Project Trillium : Arm dévoile ses plans dans le domaine du machine learning

L'absence fait partie de ces tares que le système de mise à jour de Windows se coltine depuis bien des années : si un téléchargement échoue, il doit recommencer depuis le début.

La situation est particulièrement pénible dans le cas des mises à jour majeures, comme la Fall Creators Update. Windows Update récupère alors environ 3 Go de données. Si la connexion se coupe, que l'ordinateur s'éteint par manque de batterie ou redémarre à cause du plantage d'un pilote, le téléchargement devra recommencer.

En cas de connexion ADSL poussive, l'utilisateur appréciera bien peu. Le problème est démultiplié pour les membres du programme Insider puisqu'une nouvelle préversion est disponible chaque semaine en moyenne, là encore avec 3 Go environ de téléchargement.

Dona Sarkar, responsable de ce programme, a cependant indiqué à Windows Central que Windows 10 serait bientôt capable de reprendre là où il s'était arrêté. Elle n'a donné aucune date. On peut éventuellement espérer une introduction dans l'actuelle branche de développement Redstone 4, qui débouchera sur la mise à jour 1803.

Selon Sarkar, la décision a été influencée par les retours obtenus via les programmes Insider4Goo Fellowship, notamment d'entrepreneurs locaux en Afrique sur les deux dernières années. La réduction de la taille des mises à jour était déjà une étape, mais la reprise des téléchargements permettrait d'économiser nettement en bande passante, surtout quand la connexion est intermittente.

Windows Update : Microsoft promet la reprise des téléchargements

Nouveau produit Apple oblige, il fallait bien qu'un mini-scandale éclate. Pour l'enceinte connectée HomePod, le souci vient de traces blanches laissées sur les meubles en bois.

Assez pour qu'Apple modifie sa note technique. Le constructeur explique ainsi qu'il « n'est pas rare pour une enceinte équipée d'un atténuateur de vibrations en silicone de laisser de légères marques quand elle est placée sur certaines surfaces en bois ». La solution est simple : placer l’enceinte ailleurs.

La marque, causée par une interaction entre l’huile ou la cire du bois avec le support en silicone, devrait s’effacer d’elle-même après quelques jours. Si ce n’est pas le cas, il faudra essuyer la zone avec un chiffon doux. Si la marque persiste, il faudra utiliser le nettoyant recommandé pour ce type de surface.

Malheureusement, pour une entreprise centrant son message sur la simplicité d’utilisation de ses produits, il s’agit quand même d’un couac, puisque l’utilisateur devra faire attention à l’emplacement de l’enceinte. Du moins s’il ne veut pas avoir à contrôler ce type de marque et à les nettoyer ensuite.

Un compte parodique en a quand même profité pour proposer une solution rappelant la grande époque des iPod.

Apple répond aux traces blanches laissées par les enceintes HomePod

Selon Digitimes, les informations sur l'arrivée de Facebook dans le domaine des écrans avec assistant se confirment. Un lancement serait prévu pour juillet, avec deux produits : Aloha and Fiona.

Prévu au départ pour mai, le projet aurait été légèrement retardé, notamment pour améliorer le logiciel et le rendu audio de  ces appareils. Tous deux utiliseraient un écran 15" signé LG, avec Pegatron aux commandes de l'assemblage. 

Le nom public serait Portal, avec un dispositif de reconnaissance faciale, des associations avec des maisons de disque (Sony et Universal Music) pour des services musicaux, etc.

Reste maintenant à voir si tout cela se confirme, la conférence F8 qui se tient les 1er et 2 mai prochains devrait être l'occasion d'en apprendre un peu plus si le lancement est maintenu.

Aloha et Fiona : Facebook préparerait deux écrans avec assistant pour juillet

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.