du 24 janvier 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Bloctel : « le dispositif n'est pas pleinement respecté » reconnaît Bercy

Au milieu de l'année dernière, Guillaume Garot (Nouvelle Gauche) posait la question de « l'efficacité relative des mesures visant à limiter le démarchage téléphonique non sollicité », autrement dit de Bloctel.

Citant le cas des numéros à usage unique disparaissant au bout de quelques heures/jours, il demandait si des mesures complémentaires allaient être prises par le gouvernement. Pour rappel, l'UFC-que Choisir était également monté au créneau au début de l'année dernière, évoquant un « ras-le-bol du démarchage téléphonique ».

Bercy a apporté des éléments de réponse, indiquant que « plusieurs éléments démontrent que le dispositif n'est pas pleinement respecté à ce jour ». En effet, « Plus de 700 entreprises ont adhéré au nouveau dispositif afin de faire retirer de leurs fichiers de prospection les numéros protégés par "Bloctel", ce qui semble très en deçà du nombre de professionnels tenus de recourir à ce dispositif préalablement à leur campagne de démarchage téléphonique ».

Dans sa réponse, le gouvernement rappelle que la répression des fraudes a diligenté de nombreux contrôles, avec des poursuites engagées dans certains cas (sans plus de détail sur leur nombre). « Les entreprises identifiées se sont vues infliger une amende atteignant, pour les manquements les plus importants, le plafond de 75 000 euros ».

La DGCCRF continue évidemment de mener des contrôles, tandis qu'il « est demandé aux consommateurs d'être particulièrement vigilants, lors de la réception d'un appel litigieux, sur le numéro appelant, l'horaire et la date de l'appel, ainsi qu'à l'égard du discours tenu par l'interlocuteur, s'agissant notamment des éléments permettant l'identification de la société appelante ».

Dans un court billet de blog, la société explique que « le contexte du marché de la presse au format numérique nous amène aujourd’hui à arrêter notre offre de téléchargement de presse et de livres au format numérique ». La date est fixée au 25 février.

Les clients presse recevront prochainement des informations supplémentaires, tandis que ceux intéressés par les livres sont invités à se rapprocher de Bookeen.

Relay arrête son service de presse et livre numériques

Un an est demi après les 600p Series, Intel a donné le coup d'envoi des 760p, des SSD au format M.2 (PCI Express) d'une capacité de 128 Go à 2 To.

Ils exploitent des puces de 3D NAND TLC (64 couches, 3 bits par cellule) et le fondeur annonce des débits maximums de 3,2 Go/s en lecture et de 1,6 Go/s en écriture, pour respectivement 340 000 et 275 000 IOPS. La garantie est de 5 ans avec une endurance allant de 72 To en écriture pour le modèle de 128 Go, à 288 To pour le modèle de 512 Go.

Les SSD 760p Series de 128, 256 et 512 Go sont disponibles dès à présent, pour respectivement 74, 109 et 199 dollars. Les versions de 1 et 2 To arriveront dans le courant du trimestre.

Intel lance ses SSD M.2 760p Series : jusqu'à 3,2 Go/s, à partir de 0,39 dollar par Go

Il est depuis longtemps possible d'utiliser les services fiscaux comme fournisseur d'identité FranceConnect, afin d'accéder à des sites tiers. Désormais, l'inverse est aussi vrai.

Si vous disposez d'une identité FranceConnect via Ameli ou La Poste par exemple (voir notre tutoriel), vous pouvez maintenant l'utiliser sur le site des impôts. De quoi vous éviter d'avoir à partir à la recherche de votre numéro fiscal.

Connectez-vous au site des impôts via FranceConnect
Partenariats, applications et extensions pour DuckDuckGo, qui veut miser plus sur la vie privée

DuckDuckGo, qui a encore connu une croissance de 55 % en 2017 selon ses propres chiffres, a décidé de se renforcer sur le terrain du respect de la vie privée. Un point de plus en plus important pour les internautes, notamment en Europe avec l'arrivée du RGPD et d'ePrivacy.

C'est également un élément de concurrence fort pour les moteurs de recherche qui se positionnent comme des alternatives à Google. Qwant mise aussi beaucoup sur ce sujet pour convaincre. Le service américain s'est donc associé au navigateur Brave, une fonctionnalité de vie privée « avec DuckDuckGo » étant désormais proposée.

Certains pourraient y voir une certaine ironie puisqu'il s'agit là d'une forme de publicité pour un service tiers dans un navigateur qui mise fortement... sur le blocage publicitaire pour se développer.

Quoi qu'il en soit, DuckDuckGo propose aussi une application mobile et des extensions maison contenant son service de blocage, notant au passage les sites de A à F. Un partenariat avec ToS;DR (voir notre analyse) a d'ailleurs été mis en place pour prendre en compte leur politique de lisibilité des conditions de service.

Le tout est disponible en open source, via le dépôt GitHub de la société.

En juin dernier, l'opérateur virtuel dévoilait son forfait, alors en version bêta (lire notre analyse). Pour rappel, celui-ci fonctionne à la manière d'un compte prépayé que l'on recharge par des « actions » : visionnage de publicité, installation d'applications, etc.

Après sept mois de tests, le forfait est officiellement lancé à partir d'aujourd'hui, sur Android (et prochainement sur iOS). De nouvelles manières de gagner des crédits (ou des éclairs) ont été ajoutées : affiliation lorsqu'on achète ses billets de train et publicités géolocalisées.

Depuis sa phase bêta, l'application aurait été téléchargée 50 000 fois selon David Charles, PDG de Prixtel. Le dirigeant vise 200 000 clients d'ici mi-2019 afin de peser face aux annonceurs.

 

 Blu de Prixtel : le forfait « gratuit » avec publicité est officiellement lancé

Après avoir investi 10 millions d'euros en France dans la recherche sur l'intelligence artificielle, le réseau social se dote d'un nouveau vice-président en charge du sujet : le français Jérôme Pesenti.

Cet ancien d'IBM a fait des études de philosophie, de sciences cognitives et de mathématiques si l'on en croit son profil LinkedInSur sa page Facebook, Yann LeCun explique que son compatriote « supervisera les opérations de R&D de Facebook dans l'IA, gérant à la fois FAIR (Facebook AI Research) et AML (Applied Machine Learning) ».

Yann LeCun ajoute que son propre rôle évolue : « Jérôme prend la direction opérationnelle et me permet de me concentrer sur le leadership scientifique et la stratégie d'IA. Je suis maintenant le scientifique en chef de l'AI de Facebook ».

Facebook : Jérôme Pesenti vice-président de l'IA, Yann LeCun se concentre sur la recherche

Le directeur des opérations de Twitter part rejoindre une jeune pousse de la finance, SoFi. Ce départ, sans explication publique, a inquiété la bourse.

L'action du réseau social a perdu 2,5 % de sa valeur hier, alors que l'entreprise peine toujours à gagner de nouveaux membres et à trouver un modèle pérenne.

La publicité reste son principal axe de développement commercial, alors qu'elle aurait été exploitée dans la tentative d'ingérence russe lors de l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le numéro 2 de Twitter, Anthony Noto, démissionne
AMD nomme Mike Rayfield et David Wang à la tête du Radeon Technologies Group

Après le départ de Raja Koduri chez Intel, l'équipe en charge de la conception des GPU d'AMD s'était retrouvée sans chef. Ce rôle a été en partie comblé par Lisa Su, PDG de la société.

On apprend aujourd'hui que cette situation prend fin avec la nomination de Mike Rayfield au poste de vice-président sénior et general manager du Radeon Technologies Group (RTG), ainsi que de David Wang en tant que vice-president sénior en charge de l'ingénierie au sein du RTG.

Ils seront aux commandes de la conception et de la stratégie pour l'ensemble de la gamme de produits, tant au niveau matériel que logiciel : grand public, professionnel, semi-custom. Ils répondront directement à Lisa Su.

Rayfield dirigeait précédemment le développement des produits mobiles chez Micron, ainsi que l'équipe qui a créé Tegra chez NVIDIA. Wang vient de chez Synaptics, où il occupait un poste similaire à celui dont il aura désormais la charge chez AMD. Il avait également travaillé pour ATI/AMD, notamment sur la conception de produits graphiques et de SoC.

La fameuse faille était déjà bouchée pour macOS High Sierra, mais pas encore sur les anciens systèmes d'exploitation. C'est désormais chose faite pour OS X El Capitan et Sierra, avec la mise à jour estampillée 2018-001.

Le constructeur en profite pour mettre en ligne la version finale de macOS 10.13.3. Elle corrige plusieurs bugs, dont celui de l'application Messages (ChaiOS). Notez qu'un correctif pour iOS a également été mis en ligne avec la version 11.2.5.

Les notes de versions détaillées se trouvent par ici pour macOS et par là pour iOS.

Enfin, dernière mise à jour : iTunes passe en version 12.7.3. Les notes de versions indiquent cette fois-ci que l'application « est maintenant conçue pour fonctionner avec HomePod », l'enceinte connectée qui sera disponible d'ici quelques semaines.

Meltdown, bug de l'application Messages, HomePod : salve de correctifs chez Apple

Le constructeur vient d'annoncer ces deux nouvelles séries de SSD, qui devraient remplacer les 850 Pro et Evo. Ils exploitent des puces de 3D NAND sur 64 couches : MLC (2 bits par cellule) pour les premiers, TLC (3 bits par cellule) pour les seconds. Dans tous les cas, un contrôleur maison MJX est de la partie.

Les 860 Pro ne sont disponibles qu'en version S-ATA de 2,5 pouces avec des capacités allant de 256 Go à 4 To. Les 860 Evo proposent en plus du mSATA (1 To maximum) et du M.2 (2 To maximum).

Le constructeur annonce des débits de 560 Mo/s en lecture et de 530 Mo/s en écriture pour les 860 Pro, contre respectivement 550 et 520 Mo/s pour les 860 Evo. Les deux sont garantis 5 ans, mais les premiers ont une endurance en écriture deux fois plus élevée : jusqu'à 4 800 To pour le modèle 4 To, contre 2 400 To. Tous les détails se trouvent par ici.

La disponibilité est prévue pour ce mois de janvier, avec des tarifs débutant à 94,99 dollars pour les 860 Evo et 139,99 dollars pour les 860 Pro.

Les SSD 860 Pro et Evo arrivent chez Samsung, dès 94,99 dollars pour 250 Go

Annoncée lors de la WWDC de l'année dernière (lire notre compte rendu), l'enceinte connectée d'Apple sera finalement disponible à partir du 9 février, avec une ouverture des précommandes dès ce vendredi, mais uniquement aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie indique la société. Elle arrivera en France au printemps.

Pour rappel, elle se compose d'un woofer, de sept tweeters et de six micros afin de pouvoir la piloter à la voix, via Siri. Elle sera bien évidemment compatible avec la solution de domotique maison : HomeKit. Comme prévu, elle est animée par un SoC Apple A8, qui sera notamment en charge de la spatialisation du son.

L'enceinte reconnait en local les mots clés « Hey Siri » avant d'envoyer la demande de l'utilisateur sur ses serveurs pour la traiter. Le transfert des données se fait de manière chiffrée, via un « identifiant Siri anonyme ».

À travers une mise à jour prévue pour cette année, elle gagnera une fonctionnalité multi-room, permettant de jouer la même musique sur plusieurs HomePod, de manière « parfaitement synchronisée ». Si plusieurs HomePod sont présents dans une même pièce, ils pourront être utilisés de concert afin de créer un effet stéréo.

Enfin, Apple précise que son HomePod sera compatible avec les iPhone 5s, iPad Pro/Air, iPad mini 2 et iPod Touch de 6e génération minimum, avec iOS 11.2.5.

HomePod : l'enceinte connectée d'Apple sera disponible le 9 février, pour 349 dollars
Tails 3.5 et Tor Browser 7.5 sont disponibles

Coup sur coup, les deux outils qui permettent de protéger votre vie privée et votre anonymat en ligne ont été mis à jour. Du côté du navigateur, la version 7.5 intègre Tor 0.3.2.9 et ses Next Generation Onion Services.

Mais il est surtout question d'une nouvelle interface et un nouvel écran d'accueil. Celui-ci se veut plus clair et plus simple à utiliser, notamment sur le contournement de la censure, cas d'usage le plus important de Tor Browser.

Au passage, on apprend que le content sandboxing est disponible sous Windows et que les choses avancent pour les versions 64 bits. Il faudra par contre attendre encore un peu pour que cela soit le cas de la branche stable.

Pour Tails aussi, un changement de look est au programme avec la mise en place du nouveau Tor launcher. Tor Browser a été mis à jour en version 7.5, Thunderbird en version 52.5 et le noyau Linux passe à la 4.14.13, intégrant les mises à jour microcode d'AMD pour Spectre.

Tails 3.6 est attendu pour le 13 mars prochain. Notez que dans les prochains mois, un gros travail va être effectué autour de l'intégration de VeraCrypt, attendue pour la version 3.9 qui doit être mise en ligne fin août.

Sapphire annonce l'arrivée prochaine de sa Radeon RX Vega 56 Pulse et d'un modèle Nitro+. Il s'agit de nouveaux modèles équipés d'un ventirad personnalisé.

Le modèle Pulse est un peu moins overclocké que son équivalent Nitro+ : 1208/1512 MHz pour le GPU contre 1266/1550 MHz. Les 8 Go de HBM2, eux, restent à 800 MHz. Le ventirad du Pulse se veut massif, avec quatre caloducs de 8 mm et deux ventilateurs de 92 mm. Ils sont détachables afin d'être nettoyés facilement, via le système Quick Connect 2.

La carte dispose d'un switch permettant de modifier simplement son BIOS, et donc ses paramètres de fonctionnement. Côté Nitro+ on retrouve un design classique avec du 2x 92 mm et 1x 80 mm, ainsi que des LED. Reste maintenant à savoir quelle sera le modèle le plus efficace, au meilleur rapport performances/silence/prix.

Mais Sapphire prévient déjà : la disponibilité sera limitée, le stock de tels produits partant assez vite dans le contexte actuel.

Radeon RX Vega 56 : des modèles Pulse et Nitro+ pour Sapphire

Annoncé en juillet, et disponible depuis en précommande dès 1 1195 dollars, le smartphone avec écran holographique devrait se dévoiler « probablement en avril ». La disponibilité est attendue pour l'été, sans plus de détails pour le moment.

Le fabricant en profite pour donner quelques informations supplémentaires sur les caractéristiques techniques de l'appareil, qui sera équipé d'un écran de 5,7 pouces (2 560 x 1 440 pixels), d'un Snapdragon 835 avec une batterie de 4 500 mAh, d'un connecteur USB Type-C, d'une prise jack et d'un double emplacement pour cartes SIM.

Hydrogen One : Red donne plus de détails sur son smartphone holographique
Microsoft lance son Windows Desktop Program pour les développeurs

Remplaçant l'ancien Sysdev Partner Portal, WDP est un nouveau portail gratuit pour les développeurs d'applications de type desktop. Le service ambitionne de leur offrir des statistiques détaillées sur le comportement de leurs exécutables, notamment pour en vérifier les performances en fonctionnement normal et faciliter le débogage, graphiques à l'appui.

Ce service s'inscrit dans le programme Desktop Application Analytics et permet de suivre par exemple une situation à l'échelle mondiale. Le développeur doit fournir ses certificats afin que les informations de plantages lui soient transmises, notamment sous forme de fichiers CAB.

Les développeurs pourront également établir des comparaisons d'adoption, de performances et de statut de santé. Ces comparaisons peuvent se faire sur plusieurs critères, comme l'introduction d'une nouvelle version de l'exécutable, ou en fonction des versions de Windows utilisées.

Le développeur souhaitant de servir de WDP doit posséder un compte Windows Dev Center. Il devra ensuite se rendre sur la page d'accès au service et suivre les étapes. La plus importante sera de télécharger un fichier test non signé pour lui coller le certificat avant de le renvoyer.

L'académie vient de mettre en ligne la liste officielle des acteurs, films, scénaristes, costumiers, etc. sélectionnés pour la grande cérémonie qui se tiendra le 4 mars prochain.

La Forme de l'eau de Guillermo del Toro arrive en tête des nominations puisque le film est cité 13 fois. Dunkerque est en seconde position (8 citations) et Three Billboards se place sur la troisième marche (7 nominations).

On notera qu'après avoir remporté le trophée du meilleur documentaire de format court avec Les Casques blancs, Netflix pourrait à nouveau faire impression avec Mudbound, présent dans quatre catégories.

Voici la liste des nominés aux Oscars 2018

Le groupe annonce l'extension de son offre de jeux sur abonnement, à 9,99 euros par mois, aux titres de Microsoft Studios dès le jour de leur sortie.

Le premier concerné sera Sea of Thieves le 20 mars, suivi de State of Decay 2 et Crackdown 3. Phil Spencer, à la tête de la division Xbox, promet que les prochains opus des séries Halo, Forza et Gears of War sont aussi concernés.

Il n'est pas encore dit que cette annonce suffira au service à se démarquer face à une rude concurrence, dans un marché qui doit encore faire ses preuves.

Le Xbox Game Pass intègre les nouveaux jeux Microsoft dès leur sortie

Jusqu'à présent, l'assistant numérique de Google ne pouvait accéder qu'au compte principal de la plateforme de streaming. Cette limitation n'existe plus.

Comme l'a repéré AndroidPolice, le géant du Net a en effet mis à jour cette page du support et explique que « si vous avez un profil personnel sur un compte Netflix, vous pouvez lier votre profil personnel et configurer Voice Match pour accéder à votre profil ».

Tous les détails de la procédure sont expliqués par ici.

Google Assistant : vous pouvez maintenant lier votre profil Netflix à votre voix
La CNIL abandonne sa mise en demeure à l’encontre d’Admission Post-Bac

Le gouvernement ayant définitivement renoncé à « APB », qui s’apprête à être remplacé par « Parcoursup », la gardienne des données personnelles a annoncé hier avoir « décidé de clôturer la procédure de mise en demeure » qui visait depuis le mois septembre le (tristement) célèbre programme d’affectation des bacheliers.

Le ministère de l’Enseignement supérieur aurait notamment garanti à l’institution que ses services apporteraient aux demandeurs « les informations permettant de comprendre le fonctionnement de l’algorithme qui était utilisé par le traitement APB ». Rappelons au passage que dans ce domaine, le législateur s’apprête à exiger davantage de transparence sur le fonctionnement de Parcoursup (voir notre analyse).

La Commission prévient enfin qu’après son récent avis sur le projet d’arrêté autorisant le déploiement du successeur d’APB, elle auscultera le texte réglementaire organisant l’affectation des étudiants dans le cadre de ce nouveau programme. « Une fois le nouveau dispositif « Parcoursup » opérationnel, des opérations de contrôles seront effectuées par la CNIL » promet au passage l’autorité administrative indépendante.

Microsoft travaille depuis un moment déjà sur le renouvellement d'Outlook.com, dont nous avions déjà abordé les grandes lignes : performances, interface plus légère, etc.

Les testeurs doivent cependant faire face à une absence, celle de Skype. La messagerie fait donc son retour, mais de manière timide pour l'instant. Il n'est ainsi possible de discuter que par écrit avec ses contacts, seuls ou en ou groupe.

Les conversations audio et vidéoconférences ne sont pas disponibles, pas plus que le changement de statut. Par contre, l'intégration change d'interface et s'adapte aux nouveaux canons posés par la bêta d'Outlook.com.

Sur le site UserVoice, Microsoft indique que d'autres améliorations seront apportées « dans le futur », sans donner de date. En attendant, si vous ne voyez pas Skype apparaître en haut à droite sur la version bêta, c'est qu'il faut encore attendre.

Skype revient timidement dans la bêta d'Outlook.com

L'opérateur historique et le constructeur japonais sont censés livrer 67 000 smartphones et 18 300 tablettes en quatre mois, ainsi que les forfaits mobiles à la police et la gendarmerie, dans le cadre des plans NEO et NEOgend.

Sans surprise, l'idée est de disposer des applications-métier sur le terrain, via les smartphones Xperia X et tablettes Xperia Z4, sous Android. Les terminaux sont livrés avec la version libre du système (l'Android Open Source Project), sans la surcouche de Sony ou les services de Google, mais avec une couche de sécurité maison. Le tout certifié par l'ANSSI.

« Ils peuvent vérifier en temps réel une identité ou la validité d’un permis de conduire, le scanner et partager l’ensemble des documents dans un cloud privé sécurisé » déclare l'opérateur. Une dizaine d'applications seraient disponibles, suivies d'autres en développement, par exemple pour géolocaliser les interventions.

Orange et Sony fournissent police et gendarmerie en smartphones et tablettes

En plus des applications, des jeux et des films, le géant du Net ajoute des audiobooks à sa boutique en ligne. Il s'agit de livres audio que l'on peut écouter sur Android, iOS, depuis son navigateur ainsi que sur les produits équipés de Google Assistant.

Ils sont disponibles dans 45 pays et dans 9 langues, dont le français. Google Play permet d'acheter des livres, que vous pouvez ensuite écouter sur tous vos appareils. Un extrait est généralement disponible sur les pages produits.

À l'occasion du lancement du service, une remise de 50 % est proposée sur votre premier livre audio.

Les livres audio débarquent dans Google Play, y compris en français
Qualcomm serait proche d'une amende européenne pour pratiques anticoncurrentielles

Le Financial Times et Reuters rapportent que la Commission européenne se prépare à annoncer aujourd'hui une nouvelle amende contre un groupe américain. Le fabricant de puces aurait payé Apple dans le but d'être le seul utilisé au sein de ses produits entre 2011 et 2016.

Débutée en 2015, l'enquête peut déboucher sur une ponction de 10 % du chiffre d'affaires mondial du groupe, soit deux milliards de dollars sur la dernière année fiscale. Dans les faits, l'amende attendue serait plutôt de quelques millions d'euros.

L'affaire participe d'une large bataille entre Qualcomm et certains constructeurs, en premier lieu Apple. Le groupe réclame entre autres un milliard de dollars, que Qualcomm aurait retenu suite aux réponses du constructeur aux enquêtes d'autorités de différents pays.

Les deux entreprises ont annoncé que Photoshop et Illustrator n'étaient désormais plus les seuls logiciels à profiter de la prévisualisation : Adobe XD entre la danse.

L'intégration prend deux formes, comme pour les autres logiciels. Les fichiers de XD stockés dans Dropbox peuvent d'une part être affichés sous forme de miniatures et non plus seulement d'icônes. Une prévisualisation plus grande est également disponible dans les versions web, Android et iOS.

D'autre part, les utilisateurs peuvent laisser directement des annotations et commentaires dans le document lui-même. Dropbox vante particulièrement cette intégration pour les prototypes générés par XD.

La prise en charge du logiciel est effective dès maintenant, quel que soit le type de compte utilisé pour Dropbox.

Dropbox et Adobe étendent leur partenariat, XD pris en charge

Confirm.io est désormais dans l'escarcelle du groupe californien, après trois ans d'activité et quatre millions de dollars levés, rapporte Recode.

Facebook ne s'étend pas sur le but de ce rachat, sinon qu'il doit contribuer à la sécurité de sa communauté. Une piste concrète pourrait être l'amélioration de l'outil de vérification de pièce d'identité en cas de blocage du compte. On imagine aussi d'autres possibilités, notamment sur le terrain du paiement et des services bancaires.

Comme le confirme l'entreprise, son service actuel sera fermé avant l'intégration de ses outils à Facebook. Les conditions financières de ce rachat ne sont pas connues.

Facebook rachète un spécialiste de la reconnaissance de pièces d'identité

Le drame en plusieurs temps opposant Elle Darby et l'hôtel Charleville Lodge vient de connaître un nouvel épisode.

L'affaire a fait couler beaucoup d'encre dans les journaux à travers le monde. James McCann (ClearStory) les a comptés (en date du 20 janvier) : « Elle Darby a été mentionnée dans 114 articles dans 20 pays, avec une audience potentielle de 450 millions de personnes, générant près de 4,3 millions d'euros de dépenses publicitaires équivalentes ».

Vous devinez la suite ? Charleville Lodge a envoyé une facture de 5 289 000 euros (4,3 millions auxquels sont ajoutés 23 % de TVA) à l'influenceuse. Une dernière pique qui n'attend sans doute pas de réponse, et dont on espère qu'elle signera la fin de cette triste affaire.

#BloggerGate : l'hôtelier envoie une facture de 5 290 000 euros à l'influenceuse
Stripe lâche les bitcoins

Dans un billet publié hier soir, l'entreprise américaine de paiement en ligne annonce l'abandon du bitcoin. La société indique qu'avec une limite atteinte sur la taille des blocs, la crypto-monnaie est devenue plus indiquée pour des actifs que des paiements.

Le temps de confirmation pour les transactions a grimpé en flèche, produisant des effets négatifs par effet boule de neige, dont l'augmentation de la facture totale et le rejet de certaines transactions, puisque la valeur du bitcoin pouvait varier de manière importante avant la fin de l'opération.

La rupture aura lieu le 23 avril, date à laquelle plus aucun paiement avec la crypto-monnaie ne sera accepté. Stripe ajoute que les utilisateurs concernés seront contactés pour fluidifier la transition.

L'entreprise se dit également toujours autant intéressée par le domaine et continue de suivre d'autres monnaies du même acabit, notamment Ethereum et Stellar.

Dans un mouvement assez particulier, Snap a décidé de laisser les utilisateurs partager des contenus depuis les Stories officielles, Nos Stories ou encore celles apparaissant parfois dans les recherches.

La Story peut être partagée par différents moyens (SMS, emails…). L'utilisateur recevant le message n'aura qu'à cliquer sur le lien pour ouvrir le contenu sur le site de Snapchat.

Deux facteurs limitent actuellement l'intérêt de cette fonctionnalité. D'une part, elle ne concerne pas les Stories personnelles, et les utilisateurs en seront réduits aux contenus des partenaires et publicitaires. D'autre part, le partage n'est disponible qu'à ceux ayant la nouvelle interface, pour l'instant très peu déployée.

Il serait d'ailleurs temps que Snapchat laisse plus de possibilités avec son site web, face à un Instagram dont les Stories sont visibles dans un simple navigateur depuis plusieurs mois déjà.

Snapchat ouvre certaines Stories tierces au partage

L'information avait fait grand bruit il y a quelques mois, mais nous étions depuis à peu près sans nouvelles de l'avancement du projet de renouveau de Vine, après l'abandon du service par Twitter.

Dom Hofmann, l'un de ses cofondateurs, a évoqué avec TechCrunch cette « v2 », qui n'a pour le moment droit qu'à un forum. L'application n'existe actuellement que sous la forme d'une alpha très basique, un lancement étant prévu pour cette année, au pire d'ici cet été selon les plans actuels.

L'objectif reste le même : partager des vidéos très courtes, de quelques secondes à peine, sans fioritures. Restera alors à voir si un service réutilisant les mécaniques de Vine réussira à convaincre en 2018, à l'heure des stories et sans l'effet de surprise.

Dom Hofmann continue de travailler sur le remplaçant de Vine, qui pourrait arriver cet été

Clairement pas une révolution, mais un ajout qui fera quand même plaisir aux utilisateurs fans de ces contenus temporaires et pris sur le vif.

Ils viennent prendre place dans la catégorie Stickers et sont d'ailleurs présentés avant tout comme des autocollants animés.  La base de données utilisée est (comme bien souvent) celle de GIPHY.

Le principe d'reste le même : on le sélectionne puis on le dispose comme on souhaite sur le contenu, en changeant sa taille et son orientation.

La fonctionnalité n'est disponible que dans la dernière mouture pour Android et iOS.

Instagram permet d'utiliser des GIF dans des Stories

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.