du 09 janvier 2018
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

L'édition 2018 du CES ouvre ses portes !

Après un week-end relativement chargé en annonces, et de nombreuses conférences ce lundi, le salon de Las Vegas débute officiellement. L'occasion pour nous de commencer à arpenter les allées et autres suites des constructeurs afin de découvrir les produits qui vont faire battre nos cœurs de fans de nouvelles technologies tout au long de l'année.

Vous pouvez suivre nos péripéties sur place via notre compte Twitter, nos premières analyses étant déjà en ligne.

Bonne semaine à tous !

Si nous aurons l'occasion de revenir sous peu sur la conférence de presse de Brian Krzanich organisée à l'occasion de l'ouverture du CES, nous retiendrons surtout une annonce effectuée par le PDG : celle d'une puce de 49 qubits connue sous le petit nom de Tangle Lake.

Le fondeur, qui continue de chercher de nouveaux débouchés dans le domaine du calcul hors du cadre de ses processeurs x86 travaille effectivement sur des solutions neuromorphiques (Loihi) mais également dans le domaine de l'informatique quantique. Il y a deux mois, il annonçait ainsi une puce de 17 qubits (contre 20 qubits chez IBM)

Des avancées importantes pour Intel, qui devront néanmoins continuer d'évoluer et trouver des applications pratiques, afin de constituer un véritable marché d'avenir d'un point de vue financier.

Tangle Lake : Intel annonce avoir fabriqué une puce de 49 qubits

Attendu depuis plusieurs mois, ce produit est enfin une réalité. Il permet pour rappel de piloter ses objets connectés via Siri. L'application WeMo sur iOS vient en effet d'être mise à jour en version 1.19 avec l'ajout de cette fonctionnalité.

De son côté, le pont de liaison est proposé par Amazon pour moins de 40 dollars, avec une disponibilité pour le 16 janvier aux États-Unis. Nous n'avons pour le moment pas d'informations concernant le marché français.

Belkin : le pont de liaison WeMo pour HomeKit arrive, pour 40 dollars

Il y a quelques années, trois consortiums se battaient sur le terrain de la charge sans fil : WPC, PMA et A4WP. Rapidement, les deux derniers ont fusionné sous le nom AirFuel Alliance afin d'essayer de faire face à la vague Qi.

Mais la guerre semble désormais terminée puisque Powermat (très impliqué dans AirFuel) change son fusil d'épaule et passe chez Wireless Power Consortium (WPC), en charge de Qi. Il faut dire que la messe était déjà plus ou moins dite lorsqu'Apple a décidé d'utiliser cette technologie pour ses derniers iPhone.

Qi s'impose sur la charge sans fil, Powermat rejoint l'alliance WPC
Google Assistant s'étend, le Smart Display de Lenovo à partir de 200 dollars

Le géant du Net profite du CES pour montrer ses muscles. La société annonce ainsi avoir vendu pas moins de 10 millions d'enceintes connectées Home, son assistant vocal étant disponible sur pas moins de 400 millions d'appareils. Ce chiffre ne devrait d'ailleurs pas cesser de croître puisque de nouveaux casques signés Jaybird, JBL, LG et Sony vont l'intégrer, comme les voitures sous Android Auto (aux États-Unis uniquement pour le moment).

Mais surtout, un nouveau type d'appareil arrive : les écrans connectés (voir la vidéo de présentation). Ce type de produit n'est pas nouveau, Amazon proposant par exemple déjà son Echo Show, mais Google et ses partenaires vont également s'y mettre. Lenovo est l'un des premiers à sauter le pas avec son Smart Display.

Basé sur un SoC Qualcomm SDA 624, il dispose d'une dalle de 8" ou 10" (Full HD), d'une enceinte de 10 watts, de Wi-Fi et Bluetooth. Il sera proposé à partir de l'été prochain pour 199,99 dollars et 249,99 dollars, respectivement. JBL, LG et Sony devraient suivre, une documentation spécifique ayant été mise en ligne pour les développeurs.

Ces caméras sont baptisées DCS-8010LH (HD), DCS-8300LH (Full HD) et DCS-8525LH (Full HD et motorisée). Cette dernière offre un champ de vision à 340° / 110°. Elles débarqueront durant le second trimestre pour respectivement 59,99, 89,99 et 119,99 dollars.

Viennent ensuite les DCS-1820LH et DCS-2802KT, toutes deux utilisables en extérieur (IP65) avec une image 1080p. Elles fonctionnent en Wi-Fi, la première disposant également d'un mode 4G. La DCS-2802KT est annoncée à 219,99 dollars, contre 299,99 dollars pour la DCS-1820LH.

Toutes sont compatibles avec les assistants numériques de Google et d'Amazon, en plus d'IFTTT.

D-Link : cinq caméras avec assistants et IFFT  dont deux IP65 et une 4G

Après l'IFA, les fabricants continuent de se livrer une guerre dans le monde de la télévision. Samsung dégaine ainsi une TV modulaire de 146 pouces baptisée The Wall (après la gamme The Frame lancée au CES de l'année dernière).

Elle exploite la technologie microLED où chaque module dispose de couleurs RGB, éliminant le besoin d'ajouter des filtres. Le fabricant annonce ainsi une luminosité de 2 000 nits. Sa conception sans cadre lui permet d'assembler plusieurs TV les unes à côté des autres pour créer une surface encore plus grande.

Chez LG, c'est un vieux serpent de mer qui revient : l'écran enroulable. Le fabricant présente un modèle OLED de 65 pouces (4K UHD) capable de se ranger de manière compacte sans altérer son image. Nous tenterons d'en savoir plus sur le salon.

Que ce soit chez Samsung ou LG, aucun prix ou date de disponibilité, simplement des démonstrations de leur savoir-faire.

Une TV de 146 pouces chez Samsung, un écran enroulable de 66 pouces chez LG

LaCie (qui appartient à Seagate) annonce que ce disque dur externe est réalisé en partenariat avec le fabricant de drones DJI. Il permet de transférer automatiquement les photos d'une carte (micro)SD ou d'un appareil photo branché en USB, le tout sans ordinateur. Un écran permet de suivre l'évolution du transfert.

Vous pouvez ainsi accéder aux contenus directement depuis votre smartphone. Le DJI Copilot peut également faire office de batterie externe. Tous les détails se trouvent par ici, avec une vidéo de démonstration par là.

Il sera disponible au printemps, pour 349 dollars avec 2 To de stockage.

LaCie dévoile aussi un nouveau Rugged Secure avec chiffrement des données à 139 dollars pour 2 To, un Fast SSD en USB Type-C et enfin un Joy Drive pour les smartphones Android. Tous les détails sont disponibles par ici.

LaCie DJI Copilot : un disque dur externe autonome de 2 To pour vider vos cartes mémoires
Deux routeurs 802.11ax chez D-Link, un AC2600 avec McAfee

Après l'annonce d'Intel, c'est au tour de D-Link de profiter du CES pour annoncer deux produits en 802.11ax, une évolution du 802.11ac avec des débits plus importants. Il est ainsi question de l'AX6000 (dual band, 4x4 MU-MIMO) à 6 Gb/s et de l'AX11000 (triple band, 4x4 MU-MIMO) à 11 Gb/s.

Ils disposent tous les deux de quatre port réseau Gigabit, d'un port WAN à 2,5 Gb/s et de ports USB 3.0. Nous avons tenté d'avoir de plus amples informations, sans succès pour le moment. Pas de prix non plus, mais une disponibilité annoncée pour le deuxième trimestre.

D-Link annonce également un routeur Wi-Fi 802.11ac à 2,6 Gb/s exploitant la plateforme McAfee Secure Home pour protéger les machines de votre réseau. Le fabricant explique que son routeur est capable d'identifier et bloquer certaines attaques, tout en proposant une solution de contrôle parental.

Il faudra certainement attendre la disponibilité du routeur prévue pour le second trimestre de l'année pour avoir de plus amples détails et vérifier le niveau de protection proposé. Pas de prix pour le moment.

Afin de concrétiser les annonces effectuées sur le CES et vous permettre d'en profiter, NVIDIA a déployé un nouveau pilote graphique estampillé 390.65. Certifié WHQL, il est optimisé pour Fortnite.

Si vous disposez d'un PC « dans le Cloud » Shadow, un bug est de la partie, ne vous mettez donc pas à jour. Blade travaille sur le sujet avec NVIDIA. C'est d'autant plus dommage que ce pilote introduit un correctif concernant la faille CVE-2017-5753 (Spectre), que nous avons évoquée en fin de semaine dernière.

Les produits de la gamme Tesla devront de leur côté attendre le 22 janvier pour disposer d'une mise à jour, comme précisé dans le bulletin de sécurité de la marque.

NVIDIA publie des pilotes pour Fortnite, avec un correctif pour Spectre (CVE-2017-5753)

Après avoir été retardée, la chaîne consacrée à l'eSport de Webedia débarquera finalement ce mercredi chez Orange. Le CSA semble avoir finalement donné son accord, même si l'on ne sait pas encore quelles conditions ont été imposées à ES1 pour émettre, notamment sur la présence de sponsors à l'écran.

Sa régie publicitaire, beIN REGIE, a néanmoins déjà indiquée qu'elle était prête, et qu'elle « s’est développée dans les opérations spéciales de Brand Content pour répondre au mieux aux attentes et besoins des annonceurs. Agile et réactive, elle dispose d’une force commerciale experte sur les contenus sportifs et eSportifs ».

Pour les plus curieux, une première bande-annonce a été mise en ligne.

La chaîne ES1 sera diffusée dès demain par Orange

Alors que la guerre des assistants fait rage à Las Vegas, Facebook a de son côté décidé de tout simplement jeter l'éponge avec son projet « M » en partie basé sur une interaction humaine.

La société semble vouloir se concentrer plutôt sur Messenger en tant que plateforme, laissant ses partenaires construire des solutions autour de ce service plutôt que de vouloir trop prendre les choses en main.

Un peu plus de deux ans après son lancement, le service prend fin. Les utilisateurs sont actuellement notifiés que tout s'arrêtera le 19 janvier prochain, bien que « M » restera présent de manière minimale.

Une annonce qui doit nous donner l'occasion de nous interroger sur la dépendance à de tels outils, qui peuvent disparaître sans crier gare, en fonction des nouvelles priorités de la société qui en est à l'origine.

L'assistant de Facebook Messenger, « M », tire sa révérence

Pour pimenter son CES, le département Republic of Gamers d'ASUS a annoncé un nouvel accessoire qui sera mis en avant sur le salon : le kit Bezel-free. Comme son nom l'indique, son objectif est de permettre l'utilisation de plusieurs écrans sans bordure.

Cela est rendu possible par un simple effet d'optique, le produit étant composé d'une série de miroirs. Et si tout le monde en parle comme d'une nouveauté qui pourrait changer la donne, sachez qu'il n'en est rien.

En effet, MSI affichait une solution similaire sur son stand du Computex l'été dernier. La solution d'ASUS semble néanmoins un peu mieux réalisée.

Nous aurons l'occasion de la découvrir lors de notre passage chez la marque, qui précise qu'il ne s'agit là d'un concept. Il n'est donc pour le moment pas prévu de le commercialiser.

ASUS ROG : un accessoire pour éliminer les bordures d'écrans, à l'air de déjà vu
HDMI 2.1 : les choses avancent, mais c'est encore un peu flou

L'année dernière, le HDMI Forum détaillait la version 2.1 de sa norme qui était alors en cours de finalisation. Les travaux s'étant terminés il y a quelques semaines, nous nous attendions à du nouveau et du concret à l'occasion de la conférence de presse du consortium organisée pour le CES. Malheureusement, cela n'a pas été le cas.

En effet, nous avons simplement eu droit à une petite mise à jour des caractéristiques de cette connectique, sans informations précises concernant son arrivée sur le marché. Si AMD nous a confirmé que certaines de ses Radeon seraient rendues compatibles via une mise à jour du pilote, nous n'avons pas pu en savoir plus. De son côté, NVIDIA reste muet sur le sujet. Bref, il faudra sans doute s'armer encore d'un peu de patience.

Notez au passage qu'il faudra être vigilant sur la question des câbles, dont les caractéristiques évoluent également avec le passage à l'HDMI 2.1, un programme de certification étant mis en place. Mais là aussi, il est pour le moment difficile de savoir comment se comporteront les modèles antérieurs, et à quelles limites l'utilisateur fera face dans la pratique s'il ne dispose pas d'un câble certifié.

Le géant de la recherche proposait jusqu'à maintenant plusieurs solutions de paiement à travers ses différents services. Désormais, ils seront unifiés à travers une marque unique à la manière de ce que propose déjà la concurrence avec Apple Pay par exemple.

Cette dénomination va commencer à s'afficher au sein des applications et sites partenaires de Google mais également lors d'un paiement mobile, précise la société qui en a profité pour mettre sa documentation à jour.

Google Pay est lancé

Suite à la découverte des failles Meltdown/Spectre, Microsoft a diffusé un correctif estampillé KB4056892. Mais il semble poser quelques problèmes aux utilisateurs qui disposent d'une machine équipée d'un ancien processeur AMD.

Comme remonté dans les forums de la société, la machine peut rencontrer de gros problèmes dans de pareils cas. Les équipes ont réagi publiquement, et devraient sans doute proposer une solution sous peu.

Mise à jour de sécurité Meltdown/Spectre et vieux processeurs AMD : Microsoft confirme un problème

Dans le premier cas, elle contient des correctifs de sécurité permettant d'atténuer les risques liés à Spectre (CVE-2017-5753 et CVE-2017-5715. Safari passera alors en version 11.0.2 (13604.4.7.10.6).

Même chose pour iOS 11.2.2 avec Safari et Webkit en ligne de mire cette fois-ci. Cette mouture est disponible à partir des iPhone 5s, iPad Air et iPod Touch de 6e génération.

Dans tous les cas, il est donc recommandé d'installer la mise à jour.

Spectre : Apple déploie des mises à jour 10.13.2 pour macOS High Sierra et 11.2.2 pour iOS
HTC annonce son casque de VR Vive Pro et un adaptateur sans fil en 802.11ad

Tout le monde attendait une nouvelle mouture avec une définition plus élevée, c'est le cas. Ce modèle Pro embarque deux écrans AMOLED d'une définition totale de 2 880 x 1 600 pixels, contre 2 160 x 1 200 pixels précédemment.

Autre changement : des écouteurs « haute performance » avec un amplificateur intégré. Les caractéristiques techniques se trouvent par là (une vidéo de présentation a aussi été mise en ligne), par contre pour le prix et la disponibilité on repassera pour le moment.

Vient ensuite le Vive Wireless, un adaptateur permettant de profiter de son casque de VR sans fil. Il exploite du Wi-Fi 802.11ad (alias WiGig, voir notre dossier) et peut être utilisé avec les deux modèles : classique ou Pro. Il sera disponible au troisième trimestre, sans précision sur son prix. Pour rappel, l'adaptateur TPCast pour Vive est déjà disponible en France depuis plusieurs mois, pour 350 euros.

HTC annonce ensuite une mise à jour de sa plateforme Viveport VR avec « des prévisualisations totalement immersives des contenus VR » au lieu d'une présentation 2D. Enfin, le lecteur Vive Video inclut désormais Vimeo.

Avec près de deux mois de retard, la mission secrète Zuma a finalement décollé depuis le Space Launch Complex 40 (SLC-40) à Cap Canaveral (Floride), à bord d'une fusée Falcon 9. Pour rappel, elle devait initialement avoir lieu mi-novembre, mais elle avait été reportée afin « d'examiner de plus près des données ».

Elle emportait avec elle une charge utile pour le compte de Northrop Grumman, une société américaine spécialisée dans la défense. Aucun détail n'a par contre été donné quant à la nature de la mission.

En plus d'effectuer sa livraison, le premier étage de la fusée est revenu se poser sur Terre. On attend maintenant le premier vol de Falcon Heavy.

Premier lancement et récupération de l'année pour SpaceX, avec la mission secrète Zuma

On savait que le constructeur travaillait sur la question de la recharge sans fil à travers son projet Zeus. Celui-ci prend désormais la forme de deux produits annoncés à l'occasion du CES de Las Vegas.

Attention néanmoins, il n'est pas question d'une charge de manière constante comme avec PowerPlay de Logitech. Qi oblige, c'est une toute petite zone du tapis MM1000 qui peut être utilisée pour recharger un appareil sans fil. Il est proposé à 79,99 dollars. La seule souris maison compatible est pour le moment la Dark Core RGB SE qui est annoncée à 89,99 dollars.

Notez au passage que la marque a également annoncé de nombreux autres appareils sans fil, vous trouverez le détail et l'ensemble des vidéos par ici.

Souris sans fil Dark Core RGB SE et tapis MM1000 : Corsair passe à la charge sans fil Qi

En pleine conférence Qualcomm, quelle ne fût pas notre surprise de voir Hugo Barra (Facebook, ex-Xiaomi) monter sur scène peu avant Thomas Tang de Xiaomi.

Les anciens collègues avaient en effet une annonce à faire : le constructeur de smartphone va proposer un casque de réalité virtuelle autonome basé sur un Snapdragon 821. Celui-ci ressemble trait pour trait à l'Oculus Go de Facebook.

Et pour cause, l'objectif est de proposer une solution permettant aux développeurs de toucher le marché chinois avec un produit « local ». Celui-ci devrait être proposé début 2018, à un tarif non précisé.

Pour rappel, l'Oculus Go avait été annoncé à 199 dollars.

Xiaomi Mi VR Standalone : un clone de l'Oculus Go pour le marché chinois
HP : Spectre x360 15 avec Kaby Lake-G, Envy x2 Intel et caméra Sprout 3D

Suite au lancement par Intel des processeurs Core de 8ème génération de la série G (avec Radeon RX Vega M intégrée), HP dévoile son Spectre x360 15 exploitant le Core i7-8705G. Il dispose d'un écran tactile (Corning Gorilla Glass 4) de 15,6 pouces avec une définition 4K Ultra HD.

Le fabricant annonce également une version avec un Core de 8e génération (quad core, sans plus de précision) et une GeForce MX 150 de NVIDIA. Dans le premier cas, l'autonomie est de 12 heures, contre 13,5 heures dans le second ; avec de la charge rapide dans les deux cas. Les performances et l'autonomie seront intéressantes à comparer lors des tests.

Le fabricant annonce que la machine mesure 19,5 mm d'épaisseur pour un poids de 2,1 kg. Elle intègre une caméra infrarouge compatible Windows Hello ainsi qu'un lecteur d'empreintes digitales. Le Spectre x360 15 sera disponible à compter du 18 mars dès 1 369,99 dollars.

Le fabricant annonce également une nouvelle version du HP Envy x2 de 12,3 pouces (tactile, WUXGA+ et Corning Gorilla Glass 4) avec un processeur Intel Core Y cette fois-ci, jusqu'à 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage. Il fait partie de la gamme « Always connected PC » et dispose d'un modem 4G.

Il s'agit donc du pendant chez Intel du HP Envy x2 équipé d'un SoC ARM annoncé le mois dernier. Là encore, la comparaison entre les deux sera intéressante à analyser, aussi bien du côté des performances que de l'autonomie. Il était pour rappel question de 20 heures avec le SoC ARM, contre 17h avec le Core i7 Y Series d'Intel.

Les deux variantes seront commercialisées au printemps, mais il faudra bien être attentif aux caractéristiques techniques, car le nom de la machine est le même.

Enfin, HP annonce la caméra Sprout 3D pour scanner des objets. Après avoir lancé une machine complète fin 2014, le constructeur revient simplement avec cet accessoire. Pas de prix ou de disponibilité pour le moment.

En test depuis cet été, la nouvelle Search Console de Google (ex-Webmaster Tools) est désormais finalisée et rendue progressivement accessible à tous. Elle se veut plus claire et plus visuelle, avec des données qui peuvent remonter jusqu'à 16 mois, une API étant disponible.

Pour rappel, cet outil permet de centraliser toutes les informations concernant le référencement de vos sites, notamment les erreurs et pénalités signalées par Google.

Si plusieurs éléments ont été améliorés, certains ne sont pas encore prêts. Ainsi, une cohabitation avec la version précédente est maintenue pour retrouver l'ancienne interface lorsque cela est nécessaire.

Google déploie la nouvelle version de sa Search Console

Si Amazon et Microsoft ont déjà annoncé un mariage entre Alexa et Cortana avec une intégration mutuelle (les noces prennent d'ailleurs un peu de retard), plusieurs fabricants ont décidé de ne pas attendre. Acer, ASUS et HP annoncent en effet que certaines de leurs machines intégreront Alexa cette année.

Chez Acer, certains Aspire, Spin, Switch et Swift sont concernés, ainsi que le vidéoprojecteur 4K UHD V6820M/i. Chez ASUS, il est question de ZenBook et VivoBook. Enfin, chez HP le Pavilion Wave PC est concerné. D'autres pourraient suivre le mouvement à l'occasion du CES de Las Vegas. Nous tenterons d'en savoir plus.

Alexa prend ses aises dans des PC et un vidéoprojecteur

Lenovo devrait faire de nombreuses annonces à l'occasion de sa conférence de presse du CES qui se tiendra un peu plus tard dans la journée. Parmi elles, il sera question du Miix 630, un convertible 2-en-1 passif qui était attendu.

Il s'agit en effet du fameux modèle sous Windows 10 S (mise à jour gratuite vers l'édition Pro possible) équipé d'une puce Snapdragon 835, évoqué par Qualcomm en décembre. Cet « Always connected PC » équipé d'un modem 4G dispose d'une dalle de 12,3" (1920 x 1200 pixels), de 4 ou 8 Go de mémoire et d'un maximum de 256 Go de stockage. Il est donné pour 780 grammes (7,4 mm d'épaisseur).

Son autonomie est annoncée pour 20 heures. Côté tarif, il est question de 799 dollars avec clavier et stylet. Sans plus de précisions pour le moment. Nous tenterons d'en savoir plus lors de notre passage chez le constructeur. Une vidéo de présentation est disponible par ici.

Lenovo Miix 630 : un appareil avec 4G sous Windows 10 S et Snapdragon 835 à 799 dollars
LG et Samsung veulent tout connecter dans votre maison

Hier, LG et Samsung organisaient leur conférence de presse en amont de l'ouverture du CES. L'occasion pour les deux géants coréens d'évoquer leurs nouveautés mais surtout un marché sur lequel ils semblent beaucoup miser : le tout connecté.

Chacun y est donc allé de sa petite démonstration, mais c'est Samsung qui a clairement remporté la manche. En effet, LG a dû faire avec un assistant vocal capricieux et des situations pas toujours très convaincantes, là où Samsung a réussi à montrer quelques usages concrets.

Reste que tout ne semble pas naturel, comme le fait de miser sur son frigo pour allumer ou éteindre telle ou telle pièce de la maison. Le constructeur a néanmoins l'intérêt de travailler sur sa propre solution Bixby, et une plateforme qui n'est pas dépendante des géants américains. Un choix rare, même si la stratégie est bien entendu intéressée.

Nous aurons l'occasion de revenir plus en détails sur ces sujets dans une prochaine analyse. En attendant vous pouvez revivre la conférence de Samsung par ici (celle de LG n'étant pas disponible en replay).

Un peu moins d'un an après le Xperia L1, le constructeur lance son remplaçant, simplement baptisé Xperia L2. Il propose toujours une définition de 1280 x 720 pixels, un peu faible pour un smartphone de 5,5 pouces en 2018. Un SoC MediaTek MT6737T avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage est aux commandes. La batterie affiche 3 300 mAh et le port USB Type-C est évidemment conservé. Il sera disponible en février pour 229 euros.

Le Xperia XA2 propose pour sa part du Full HD (toujours sur 5,5 pouces) avec un Snapdragon 630, 3 Go de mémoire vive et la même batterie que son petit frère. Les caméras sont de 23 et 8 MPixels. Il sera vendu 349 euros. Enfin, le Xperia XA2 Ultra reprend les grandes lignes du XA2, avec un écran de 6 pouces (1080p), 4 Go de mémoire vive, deux capteurs à l'arrière et une batterie de 3 580 mAh. Le prix grimpe à 429 euros.

Le Xperia L2 sera livré avec Android 7.1 (Nougat), tandis que les XA2 (Ultra) auront droit à Android 8.0 (Oreo).

Le fabricant pense également aux sportifs avec des écouteurs Bluetooth et NFC WF-SP700N composés de deux oreillettes indépendantes. Elles résistent aux éclaboussures et intègrent une technologie de réduction de bruit. En extérieur, le mode Ambient Sound laissera passer les sons environnants. Il sera disponible en mai, pour un tarif non précisé.

Sony propose aussi un modèle plus accessible, le WI-SP600N. Il reprend la fonction d'atténuation de bruit et propose la même qualité sonore, mais les oreillettes sont reliées par un fil à passer derrière la nuque. Les deux modèles sont compatibles avec Google Assistant.

Sony : Xperia L2, XA2 (Ultra), des écouteurs pour sportifs avec réduction de bruit et Google Assistant

Si les assistants vocaux sont partout, notamment à travers les annonces de partenariats d'Amazon et Google qui se livrent une guerre de communication sans merci, certains constructeurs tentent de se démarquer.

À ce petit jeu on notera les initiatives de Panasonic et Qualcomm qui fournissent des solutions exploitées dans les produits de tiers. Ils ont ainsi eu la bonne idée de travailler sur des plateformes agnostiques, et de ne pas se lier à un partenaire en particulier.

Lors de sa conférence de presse, le premier a ainsi annoncé être aussi bien capable de gérer le nouveau programme Alexa Onboard d'Amazon que de Google pour son Assistant, le tout dans le cadre de ses solutions pour voitures connectées. Le second a précisé qu'il était capable de travailler aussi bien avec Amazon, Google ou Microsoft.

Il ne reste plus qu'à imaginer un monde où ce sont les produits finis qui seront agnostiques, l'utilisateur ayant la capacité de choisir l'assistant de son choix lors de la configuration initiale de son appareil. Et ce, qu'il s'agisse d'une enceinte, d'un frigo ou même d'une voiture…

Au CES, des constructeurs multi-assistants… en attendant que ce soit au tour des produits ?

L'alimentation modulaire AX1600i de Corsair (1 600 watts) est la seule à utiliser des transistors en nitrure de gallium annonce fièrement le fabricant, précisant que cela permet de renforcer l'efficacité. Soit, nous sommes bien forcés de le croire sur parole en attendant les premiers tests. Ce modèle est certifié 80 Plus Titanium, tous les détails se trouvant par ici. Tarif de la bête ? 449,99 dollars.

La gamme Hydro Series accueille de son côté deux nouveaux systèmes de watercooling tout-en-un : les H150i PRO (trois ventilateurs ML de 120 mm) et H115i PRO (deux ventilateurs de 120 mm). Ils se distinguent par un éclairage RGB à 360° sur le waterblock (comme lors du Computex). Corsair ajoute qu'il s'agit « des premiers refroidisseurs Hydro Series à comporter un mode de ventilation Zero RPM », arrêtant les ventilateurs à basse température. Là encore la disponibilité est immédiate : 139,99 dollars pour le H115i Pro, 169,99 dollars pour son grand frère.

Enfin, le boîtier ATX Carbide SPEC-OMEGA (format tour) avec du verre trempé sur le panneau latéral et la façade. Le fabricant mise sur un design atypique (et asymétrique) avec de nombreux caches câbles. Les caractéristiques détaillées se trouvent par ici et une vidéo de présentation par là. Il est d'ores et déjà disponible pour 99,99 dollars.

Alimentation avec nitrure de gallium, watercooling RGB et verre trempé chez Corsair
Acer Swift 7 : un « Always connected PC » à base de Core i7 d'une épaisseur de 8,98 mm

C'était attendu, le CES de Las Vegas est l'occasion pour les constructeurs de dévoiler plusieurs machines au sein de la gamme « Always connected PC » poussée par Microsoft, celle-ci pouvant prendre de nombreuses formes.

Et si Acer nous a indiqué ne pas travailler pour le moment sur une solution exploitant une puce ARM, le constructeur a annoncé son Swift 7 (SF714-51T) à base de Core i7 accompagné de 8 Go de mémoire et de 256 Go de stockage.

Une machine 14" intéressante à plus d'un titre puisque, outre sa connectivité 4G, elle annonce une épaisseur de seulement 8,98 mm. Elle dispose d'une dalle tactile (Full HD IPS) avec traitement Corning Gorilla Glass NBT, d'un clavier rétro-éclairé, d'un lecteur d'empreinte digitale compatible Windows Hello et de Wi-Fi 802.11ac (MIMO 2x2).

L'autonomie annoncée est de 10 heures. « Le Swift 7 est livré avec une offre jusqu’à 1 Go de données gratuites via un profil Transatel, valable dans 48 pays différents, qui permet aux utilisateurs de se connecter immédiatement » précise le communiqué. Côté tarif, cette machine est annoncée à 1 799 euros TTC, tout de même !

Le fabricant propose une large panoplie d'objets connectés. Afin de les contrôler tous d'un même endroit, le fabricant lance son bot Messenger Smart Home.

Il n'est pour le moment disponible qu'en bêta et en anglais ; un déploiement plus large sera fait dans le courant de l'année indique l'éditeur, sans plus de précision.

La société en profite pour annoncer un partenariat avec le groupe Muller : les radiateurs Airélec, Applimo, Campa et Noirot commercialisés depuis 2000 peuvent ainsi recevoir le module de connexion Intuitiv afin d'être connectés.

Il s'agit d'une réalisation dans le cadre du programme with Netatmo lancé l'année dernière.

Netatmo lance un bot sur Messenger pour contrôler ses objets connectés

Avant d'être racheté, Withings proposait l'Aura, mais celui-ci n'était pas franchement une réussite de l'aveu même du fabricant. La société profite du CES pour se relancer dans ce domaine avec Sleep : « un capteur intelligent totalement non intrusif qui analyse les cycles de sommeil et fournit des informations personnalisées à l’utilisateur pour lui permettre d’améliorer ses nuits ».

S'il reprend le concept de base de l'Aura, l'application a été entièrement revue et corrigée afin d'apporter plus d'informations sur vos cycles de sommeil, ainsi que sur vos ronflements. Il se connecte à Internet par une connexion Wi-Fi et se branche à une prise de courant, pas de problème d'autonomie ainsi. Les triggers IFTTT se limitent à deux : se coucher et se lever.

Il sera disponible ce trimestre pour 99,95 euros.

Nokia Sleep : un capteur pour analyser votre sommeil, compatible IFTTT

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.