du 13 décembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

TF1 remet une offre ferme à Axel Springer pour le rachat d'Au féminin

Après l'annonce de négociations exclusives entre les deux groupes, on apprend aujourd'hui que TF1 a remis une offre au prix de 38,74 euros par action pour l'acquisition d'Aufeminin S.A., soit une valorisation de près de 365 millions d'euros et une prime de 46 % par rapport au cours de clôture du 8 décembre dernier.

Avec cette acquisition, la filiale de Bouygues compte récupérer « un portefeuille de marques et de contenus uniques sur les cibles féminines lui permettant d’accélérer sa transformation digitale ». Plusieurs synergies ont déjà été identifiées, selon le communiqué :

  • « La proximité entre les verticales d’aufeminin et celles portées par le Groupe TF1 notamment via MinuteBuzz, Studio 71 ou TF1 Digital Factory,
  • Le renforcement de son offre à destination des cibles féminines sur lesquelles aufeminin a un savoir-faire reconnu, des marques iconiques et des performances de premier plan,
  • La puissance de la télévision, en appuie des marques du Groupe aufeminin,
  • Le développement de contenus vidéo pour augmenter la visibilité des annonceurs et répondre aux attentes des communautés. »

« La finalisation de la transaction pourrait intervenir dans le courant du 1er semestre 2018 » est-il précisé.

D'après le département des affaires internes de la Nouvelle-Zélande, il n'y a pour l'instant pas de raison valable de légiférer sur les « loot boxes », ces pochettes surprise numériques vendues par les éditeurs de jeux vidéo.

Selon Trish Millward, l'un de ses responsables, « bien que le paiement d'argent en échange d'une lootbox, dont le contenu est déterminé par le hasard, ressemble à un jeu d'argent, le département estime qu'elle n’en remplit pas tous les critères légaux ».

Cependant, l'autorité continuera de surveiller la situation, afin de prendre des mesures additionnelles, si besoin est, précisent nos confrères de Gamasutra.

Les lootboxes ne sont pas un jeu d'argent, affirme le gouvernement néo-zélandais

L'application de la banque du groupe Crédit mutuel Arkéa vient d'être mise à jour afin d'y intégrer cette fonctionnalité, annoncée au début du mois.

Comme toujours, il n'y a rien de spécial à faire si ce n'est ajouter la carte bancaire à votre compte afin de pouvoir utiliser votre appareil mobile comme moyen de paiement.

Le site de Fortuneo contient désormais une page détaillant la procédure à suivre.

Apple Pay débarque chez Fortuneo

C'est ironique, jugeront certains. Mais l'ancien député et ministre de la Justice, qui avait déposé un amendement en 2015 pour contraindre à la remise de clés de chiffrement sans délai, aurait eu lui-même recours à l'application de messagerie chiffrée d'origine russe, Telegram.

Selon le Canard Enchaîné, son activité n'y aurait pas été que triviale puisqu'il aurait transmis à Thierry Solère « une synthèse qui détaille les investigations en cours » le concernant rapporte l'Obs.

D'autres « s'amuseront » sans doute de la découverte de cet échange à l'occasion d'une perquisition menée le 26 juin dernier au domicile de Thierry Solère. Ce dernier avait gardé le document dans son téléphone, avec une mention « Amitiés Jean-Jacques Urvoas ».

« Une procédure pour violation du secret professionnel pourrait bientôt être ouverte devant la Cour de justice de la République » précisent nos confrères.

Jean-Jacques Urvoas aurait violé le secret judiciaire… via la messagerie chiffrée Telegram

Au motif que « l’inclusion numérique participe aussi à une stratégie économique vertueuse », le gouvernement a annoncé hier qu’il avait décidé de confier au Conseil économique, social et environnemental (CESE) une « mission destinée à évaluer plus largement les retombées économiques, pour l’ensemble de la société, de l’acquisition des compétences numériques de base par tous les habitants de notre pays ».

Ces travaux, portant sur un thème déjà exploré il y a quelques années par le Conseil national du numérique, visent à mieux appréhender « notamment les enjeux d’employabilité, de compétitivité, d’augmentation de revenus et de volume d’affaires en ligne, mais aussi d’augmentation des dépenses de loisirs ».

Cette mission devra enfin évaluer « les coûts évités liés à l’utilisation par une proportion accrue des usagers des services dématérialisés ».

Inclusion numérique : le gouvernement saisit le CESE
Première bande-annonce pour le Ready Player One de Steven Spielberg

2045, dans la capitale de l'Ohio, Colombus, Wade Owen Watts doit faire face à une vie difficile dans un monde qui se meurt. L'adolescent de 17 ans, ayant perdu son père lorsqu'il était plus jeune, s'évade ainsi régulièrement dans l'OASIS où il prend le nom de Parzival.

Il s'agit d'un monde virtuel, mais bien plus avancé que les solutions actuelles, puisque l'on peut ressentir ce qui s'y passe, le tout avec un rendu visuel plutôt impressionnant. Le film se passe ainsi en partie dans le monde « réel », et une autre dans OASIS à la manière d'une animation 3D qui semble plutôt réussie.

Suite à la mort de James Halliday, créateur de ce monde virtuel et que certains trouvaient « meilleur que Jobs », un concours est lancé permettant aux participants de trouver un œuf de Pâques caché. Le gagnant héritera de 500 milliards de dollars et du contrôle d'OASIS, rien de moins.

Bien entendu, la quête va déclencher une guerre sans merci dans laquelle Parzival aura son rôle à jouer, le tout sur fond d'hommages multiples à Retour vers le futur, Tron/Speed racer, Overwatch ou encore King Kong (entre autres).

Le film est réalisé par Steven Spielberg, qui a décidé d'adapter le roman de science-fiction d'Ernest Cline. Espérons que le résultat sera au rendez-vous et que l'on s'épargnera les habituels clichés du genre. Réponse le 28 mars.

Après plusieurs semaines de « drama » autour du projet « Fibrer la France » de SFR auquel personne ne croyait vraiment (sauf Michel Combes/Paulin en interview, partis du groupe depuis), les choses semblent rentrer dans l'ordre.

« C'est un peu un changement de doctrine que je vous annonce ici [...] Ce projet, qui a peut-être été présenté maladroitement, n'a pas rencontré l'accueil escompté » a déclaré Régis Turrini, secrétaire général de SFR, à l'occasion de la conférence annuelle du GRACO organisée par l'Arcep.

Les Echos rapportent que les déboires récents d'Altice en bourse pourraient ne pas être étrangers à ce changement de posture, qui ne devrait pas changer grand chose dans la pratique.

SFR pourrait-il réintégrer la FIRIP, dont l'opérateur avait été exclu début novembre ? La fédération n'y semble pas opposée. Elle attend juste quelques « preuves d'amour » avant de procéder.

Surprise : SFR ne fibrera pas la France (mais va continuer de déployer, notamment sur les RIP)

C'est demain que la nouvelle machine haut de gamme d'Apple (voir notre analyse) pourra être commandée sur sa boutique en ligne.

Pour rappel, cette machine dispose de caractéristiques démesurées : écran 5K (27"), avec Radeon Pro Vega 56 ou 64, processeur Xeon avec 8 à 18 cœurs, 32 à 128 Go de mémoire, 1 à 4 To de stockage, connecteur 10 GbE pour le réseau, etc.

Côté tarif, comptez plus de 5 000 euros pour le modèle de base. Tous les détails seront donnés demain sur ce point.

L'iMac Pro sera mis en vente le 14 décembre

Fin novembre, nous vous parlions du projet de développement de PeerTube, qui se veut une alternative pair-à-pair à YouTube, par l'association Framasoft.

Aujourd'hui, l'équipe fait le point sur l'avancement du projet, la méthode utilisée pour la fédération des instances, le design ou encore les différentes façons de participer.

L'occasion de répondre à de nombreuses questions.

PeerTube : Framasoft fait le point sur la conception de son alternative à YouTube
Firefox Notes gère désormais la synchronisation avec chiffrement de bout en bout

En août dernier, Mozilla lançait de nouvelles expérimentations pour Firefox à travers son programme Test Pilot, dont Notes. Il était seulement question de pouvoir prendre des notes localement, avec un peu de mise en forme. L'équipe précisait alors qu'elle travaillait sur une synchronisation via le compte Firefox.

C'est désormais le cas. De plus, la confidentialité du contenu est assurée puisqu'un chiffrement de bout en bout est présent. Dans la pratique, cela signifie que même si vous accédez aux notes en clair, elles sont stockées de manière chiffrées par Firefox (AES 256 GCM), avec une clé dérivée de votre mot de passe.

Mozilla est donc incapable de lire les données synchronisées. Malheureusement, peu de détails sont donnés sur le stockage des clés, mais le code source est disponible sur GitHub sous licence MPL 2.0 pour ceux qui voudraient aller plus loin.

Attention, comme tout projet Test Pilot, et malgré les engagements de Mozilla en termes de vie privée, Notes utilise Google Analytics pour remonter certaines informations à la fondation (et à son partenaire).

Tout est bien qui finit bien pour Toshiba et Western Digital. Les deux entreprises, en conflit ouvert depuis plusieurs mois au sujet du sort de coentreprises suite à la vente de la branche mémoire du géant japonais, ont fini par trouver un terrain d'entente.

Selon un communiqué commun , Western Digital peut désormais investir au sein de la fameuse Fab 6 qui doit être mise à niveau pour produire des puces NAND 3D. Par ailleurs, les contrats scellant les différentes coentreprises ont été prolongés, pour certains jusqu'au 31 décembre 2029.

En contrepartie, Toshiba et WD abandonnent l'ensemble des poursuites et procédures d'arbitrage qui ont été lancées ces derniers mois. Le calumet de la paix peut donc être allumé.

Toshiba et Western Digital enterrent la hache de guerre

Selon nos confrères de The Verge, la société aurait en effet fait décoller puis atterrir une fusée suborbitale New Shepard. Une information ensuite confirmée par Jeff Bezos, le patron de la société (et d'Amazon).

Le test était complet : décollage, séparation de la capsule, retour sur terre du lanceur et de la capsule. Il s'agit d'une nouvelle révision de la capsule, plus proche de la version finale devant emmener des touristes pour un voyage de quelques minutes dans l'espace.

La capsule dispose cette fois-ci de larges fenêtres afin de profiter d'une vue sur la Terre lors du voyage, mais aussi d'un mannequin de test. Ce dernier semble avoir fait un bon voyage.

New Shepard de Blue Origin : encore un essai réussi, avec la capsule 2.0

Fin novembre, Wallabag annonçait la mise en place de sa version 2.3 apportant plusieurs améliorations et nouveautés, dont la gestion des Paywalls (y compris celui de Next INpact).

Proposée seulement à travers Wallabag.it dans un premier temps, elle est désormais accessible à tous, code source inclus. Vous pouvez donc l'installer sur votre propre instance ou vous mettre à jour.

Notez que si vous ne savez pas comment faire, un guide d'installation est disponible. Le service Wallabag.it est de son côté proposé à 3 euros par mois ou 9 euros par an (25 euros pour un abonnement de soutien).

Wallabag 2.3 est accessible à tous, avec sa gestion des paywalls
Quatre nouveaux satellites Galileo en place, SpaceX retarde son lancement

Comme prévu, l'Agence spatiale européenne a mis en orbite quatre nouveaux satellites pour Galileo. « Il suffit donc d’un seul autre lancement pour que la constellation Galileo soit complète et puisse fournir une couverture mondiale » explique l'ESA.

Le prochain lancement est prévu pour mi-2018 sans plus de détails, avec là encore quatre satellites à bord d'une fusée Ariane 5. Ainsi, Galileo « comportera en tout 24 satellites et deux unités de secours ».

SpaceX devait envoyer hier dans l'espace une fusée Falcon 9 recyclée avec une capsule Dragon également de seconde main pour le compte de la NASA. Le lancement avait été repoussé à aujourd'hui, pour effectuer « des vérifications des systèmes au sol avant le lancement ».

Finalement, le décollage est de nouveau décalé au 15 décembre. SpaceX explique qu'elle va « mener des inspections et des nettoyages complets en raison de la détection de particules dans le système de carburant de 2e étape ».

En cas de nouveau report, la prochaine fenêtre de tir ne sera pas disponible avant fin décembre.

Alors que la version 18.3 de Linux Mint est disponible depuis quelques jours, l'équipe a décidé de mettre en ligne un guide d'installation pour ceux qui voudraient tester la distribution.

Il est proposé en anglais et français. D'autres langues doivent arriver suite au travail de la communauté. De quoi vous aider si jamais vous hésitiez à tenter l'aventure Linux.

C'est aussi un lien à se garder sous le coude à l'occasion des discussions de fin d'année, afin de convertir des membres de votre famille à Linux lorsqu'ils vous parleront des problèmes qu'ils rencontrent avec leurs PC.

Envie de tester Linux ? La distribution Mint veut vous faciliter la vie

Netflix semble bien décidé à nous montrer que malgré la volonté de Disney de faire cavalier seul dans le monde du contenu à la demande, l'univers Marvel est là pour durer au sein de sa plateforme.

Ainsi, après avoir daté le retour de Jessica Jones, on apprend que la série The Punisher est également renouvelée. Aucune date n'a pour le moment été donnée.

Mais avec le planning déjà chargé pour 2018, ce ne devrait pas être pour tout de suite.

The Punisher will be back (sur Netflix)

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) met plus ou moins régulièrement en ligne des observatoires sur le niveau d'exposition du public (voir notre compte rendu du dernier en date).

Aujourd'hui, elle propose sa « maison » virtuelle dans laquelle on peut se déplacer de pièce en pièce afin d'avoir des indications sur les ondes émises par des objets de la vie courante : borne Wi-Fi, tablette, four micro-ondes, enceinte Bluetooth, plaque à induction, compteurs Linky, Ondéo, Gazpar, etc.

D'un clic sur un objet en surbrillance, vous pouvez avoir des informations supplémentaires sur la bande de fréquences utilisée, la valeur limite réglementaire et la moyenne mesurée à 50 cm.

Exposition aux ondes : une maison témoin avec des objets de la vie courante
40 Gb/s sur une ligne 10 Gb/s : Fujitsu présente sa solution d'accélération pour les réseaux WAN

Contrairement aux LAN (Local Area Network), les WAN (Wide Area Network) couvrent une large zone ; le plus grand d'entre eux étant Internet. Fujitsu présente une technologie permettant d'accélérer les transferts, différente de la méthode utilisée jusqu'à présent (compression et la déduplication).

Avec des taux de transferts de 10 Gb/s le volume de données à gérer est si important qu'un traitement classique peut vite se transformer en un goulot d'étranglement explique le constructeur. C'est là que la technologie Fujitsu entre en jeu. Selon le fabricant, elle permet « une d'accélération WAN pouvant fonctionner en temps réel et utilisable dans le cloud même avec des vitesses de 10 Gbit/s ou plus ».

Elle exploite des circuits intégrés de type FPGA (field-programmable gate array). Le fabricant ne s'épanche pas sur les détails, évoquant simplement « une unité de calcul dédiée spécialisée pour une variété de traitements ». Tous les détails se trouvent par ici. Dans un environnement de test, le fabricant a ainsi réussi à obtenir des débits jusqu'à 40 Gb/s sur une ligne à 10 Gb/s. Fujitsu espère vendre sa solution durant son année fiscale 2018.

Depuis longtemps, des rumeurs évoquent des smartphones de ce genre. 2018 sera l'année de sa concrétisation. En effet, Synaptics annonce avoir lancé la production de masse de son capteur Clear ID FS9500, en partenariat avec l'un des cinq premiers fabricants OEM, sans préciser lequel évidemment.

Sans trop entrer dans les détails, le constructeur explique qu'il ne s'active que lorsque c'est nécessaire et que l'identification serait deux fois plus rapide qu'avec la reconnaissance faciale 3D. La sécurité est assurée par la technologie SentryPoint.

Synaptics donne enfin rendez-vous au CES de Las Vegas pour quelques présentations de son capteur en direct.

Synaptics passe la seconde avec son capteur d'empreintes digitales à placer sous un écran

Désormais, jusqu'à 25 Go de data (en 3G) sont inclus depuis cette destination pour les clients du forfait Free à 19,99 euros par mois. Le Mexique s'ajoute donc à la liste des autres pays proposant du roaming data sans surcoût : Europe, DOM, États-Unis, Afrique du Sud, Australie, Canada, Israël et Nouvelle-Zélande.

Mais contrairement à ces destinations, les appels et les SMS/MMS depuis le Mexique devront être payés en hors forfait. Néanmoins, ils « sont proposés aux tarifs les moins chers du marché » affirme l'opérateur.

Tous les clients sont concernés par ce changement, sans condition d'ancienneté.

Free Mobile inclut le roaming depuis le Mexique, uniquement pour la data

Il s'agit cette fois encore d'une fonctionnalité inspirée de Snapchat. Lorsque vous filmez une scène, vous pouvez ajouter un cœur en 3D au-dessus de la tête d'une personne, une flèche pour indiquer un objet, un robot, une licorne, etc. Dans certains cas, des sons peuvent également être ajoutés.

Une vidéo de présentation est disponible par ici.

Messenger : avec World Effects, ajoutez des effets spéciaux en réalité augmentée
Microsoft publie son Patch Tuesday de décembre

Comme chaque deuxième mardi de chaque mois, Microsoft a diffusé hier soir ses bulletins de sécurité. Les failles corrigées concernent Internet Explorer, Edge, Windows, Office, Exchange Server, ChakraCore ou encore Windows Defender.

Ces mises à jour se récupèrent toutes depuis Windows Update. Pour rappel, si vous utilisez Windows 7 ou une version ultérieure, une mise à jour cumulative est téléchargée. Elle installera donc tous les correctifs liés ainsi que ceux des éventuels mois « ratés ».

Sous Windows 10, elle comporte également des améliorations plus générales, afin de corriger quelques bugs et augmenter la fiabilité de certains éléments. On note par exemple des soucis corrigés pour le Bluetooth, Windows Defender Device Guard ou le clavier virtuel.

Alors que les soldes sont des périodes strictement réglementées, GOG (et d'autres comme Steam) galvaude ce terme une fois de plus.

Le revendeur propose de nombreuses promotions, avec jusqu'à 90 % de remise. De nouveaux titres sont régulièrement mis en vente et, pour le moment, Grim Fandango est même disponible gratuitement. Les « soldes » de GOG sont proposés jusqu'au 26 décembre.

Pour rappel, la prochaine période officielle des soldes d'hiver se déroulera du 10 janvier 8h au 20 février.

GOG lance ses « soldes d'hiver », jusqu'à 90 % de réduction

On savait déjà que la version pour PC de PUBG n'était pas franchement un monstre d'optimisation. Sur Xbox One et Xbox One X : c'est encore pire, si l'on se fie aux mesures de Digital Foundry.

Sur les deux versions des consoles, le framerate est tout simplement indécent. Attention, par indécent on ne veut pas dire 30 images par seconde, mais bien moins que ça, et ce à de nombreuses occasions.

Dans l'entrée, les deux consoles peinent à maintenir 20 images par seconde avec des chutes sous les 15 fps, et la conduite d'un véhicule, plutôt fréquente, fait descendre les deux machines sous les 25 fps.

Seule consolation, les combats en lieux clos ne sont pas concernés par ces baisses de fluidité et se maintiennent à 30 images par seconde. Selon nos confrères, le problème serait dû aux piètres performances du processeur de la console, plutôt que de son GPU.

PlayerUnknown's Battlegrounds sur Xbox : c'est pas glorieux

Alors que le gouvernement envisage de renouveler profondément l’organisation du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale vient d’annoncer que les lycéens pourraient être associés à cette réforme par le biais d’une consultation en ligne.

Celle-ci doit débuter aujourd’hui et se terminer dès le 19 décembre (voir ici). « Les résultats seront publiés en janvier 2018 » indique la Rue de Grenelle.

Une consultation en ligne sur la réforme du bac
Si vous avez 100 000 dollars, vous pouvez désormais vendre des bitcoins à découvert

La seule plateforme d'échange permettant d'acheter des contrats à terme sur Bitcoin vient d'ouvrir les vannes de la vente à découvert sur la crypto-monnaie.

Elle consiste pour rappel à vendre au cours du jour un bitcoin que vous n'avez pas, en espérant pouvoir le racheter moins cher quelques jours plus tard et ainsi réaliser un bénéfice. Seulement, si pendant ce temps le cours du BTC remonte, vous perdez de l'argent. En bref, il s'agit de parier sur la baisse de la valeur du bitcoin.

Interrogé par Buzzfeed News, Thomas Peterffy, fondateur d'Interactive Brokers, explique que du fait de l'extrême volatilité du bitcoin, les investisseurs désireux d'acheter un tel produit dérivé doivent mettre minimum 100 000 dollars sur la table afin que la plateforme puisse couvrir leurs éventuelles pertes. « Ce n'est pas pour les petites gens », précise-t-il.

Il affirme également qu'il s'agit « de la seule chose, avec l'or et l'argent, qui n'a pas de valeur intrinsèque mais sur laquelle on peut proposer des contrats à terme », faisant référence au fait que l'or et l'argent n'ont que peu d'utilité sur le plan industriel. Son pronostic sur la valeur du bitcoin ? Elle grimpera jusqu'à 100 000 dollars avant de « retomber à néant ».

Jusqu'à présent, les revenus publicitaires de Facebook étaient enregistrés par son bureau international à Dublin en Irlande, ce qui lui vaut régulièrement d'être accusé d'optimisation fiscale.

Via un billet de blog, la société de Mark Zuckerberg annonce un important changement à venir : « les recettes publicitaires récupérées par nos équipes locales ne seront plus enregistrées par notre siège international à Dublin, mais par notre société locale dans ce pays », à condition que Facebook y dispose déjà d'un bureau.

Le changement débutera en 2018 et devrait se terminer mi-2019. « Nous pensons que nous diriger vers une structure de vente locale apportera plus de transparence aux gouvernements et aux décideurs politiques dans le monde » explique Dave Wehner, directeur financier de Facebook.

Pour le moment, seule la vente de publicités est concernée. Nous n'avons pas plus de détail sur le montage financier qui sera mis en place. Dans tous les cas, Menlo Park continue d'être le siège social américain, tandis que Dublin reste celui pour l'international.

Facebook : les revenus publicitaires comptabilisés localement à partir de 2018

En septembre, Microsoft affirmait que son service de communication pour l'entreprise, Teams, allait récupérer progressivement toutes les fonctionnalités de Skype for Business (S4B). Le nouveau service doit devenir à terme le seul proposé au marché professionnel.

Microsoft promettait surtout l'intégration avec l'infrastructure téléphonique, possible depuis longtemps avec S4B. Depuis hier, cette capacité est en déploiement chez les utilisateurs de Teams. Elle nécessite l'activation de Phone System, anciennement Cloud PBX.

Parmi les fonctionnalités présentes, on note l'historique des appels, la mise en pause d'une communication, le transfert, la possibilité de masquer son identifiant téléphonique, la gestion des appels multiples, la sonnerie simultanée ou encore les messages vocaux.

Phone System peut être activé si l'entreprise possède au moins un plan E5, pour lequel il est disponible sous forme de complément. L'abonnement mensuel sera donc plus cher, mais Microsoft fait évidemment valoir que l'entreprise n'aura plus besoin d'un matériel spécifique pour gérer ses appels.

Microsoft Teams intègre enfin les appels

Sur son site en coréen, le fabricant explique que certains de ses clients pourront profiter de vidéos en HDR10+ (un format notamment poussé par Samsung pour contrer Dolby Vision) via la plateforme Amazon Prime Video.

Les téléviseurs QLED et UHD de 2017 sont éligibles selon le constructeur et plus d'une centaine de contenus seront disponibles.

Il est notamment question de The Grand Tour, The Tick et The Man in the High Castle. D'autres seront ensuite progressivement mis en ligne.

Des contenus Amazon Prime vidéo en HDR10+ sur des TV Samsung 2017
Le gouvernement lance des travaux sur l’inclusion numérique

Alors que l’exécutif ambitionne de dématérialiser 100 % des démarches administratives d’ici la fin du quinquennat, le secrétaire d’État au Numérique souhaite « qu’à l’été 2018, chaque territoire soit en mesure de déployer
 des parcours d’accompagnement et de formation au numérique en phase avec les besoins locaux, partout et pour tous ».

Le gouvernement mise sur la conférence nationale des territoires, qui s’ouvre demain à Cahors, pour mettre un maximum d’acteurs autour de la table, afin d’évoquer l’épineuse question de la « fracture numérique » qui touche plus de 10 millions de Français.

Dans l’optique de toujours offrir une « option humaine » aux citoyens, comme s’y était engagé Mounir Mahjoubi, différents groupes de travail seront lancés autour des thèmes suivants :

  • Instaurer des outils communs « permettant à chaque territoire d’élaborer ensuite des solutions adaptées à ses habitants et à ses spécificités »
  • Qualifier et structurer l’offre d’accompagnement au numérique dans les territoires
  • Réfléchir au financement de cet accompagnement (nouvelles sources, possibilités de mutualisation, etc.)
  • Recenser les « stratégies numériques inspirantes » à différents échelons (métropoles, intercommunalités, départements et régions), afin de « formaliser les modèles de gouvernance territoriale qui fonctionnent, ainsi que de proposer une méthode permettant le passage à l’échelle des initiatives territoriales : bonnes pratiques, résolution des irritants, conditions de réussite, etc. »

Depuis son lancement, la Nintendo Switch affiche une bien meilleure forme sur le plan commercial que la Wii U.

Si l'ancienne console de salon du géant nippon s'était écoulée péniblement à 13,5 millions d'unités en 5 ans, neuf mois après son lancement la Switch affiche déjà 10 millions d'exemplaires au compteur.

Un rythme comparable à celui de la PlayStation 4 à son lancement. Nintendo avait par ailleurs relevé ses objectifs de vente en octobre dernier, les faisant passer de 10 millions de consoles sur l'exercice fiscal en cours, à 14 millions.

À ce rythme-là, atteindre ce score ne sera qu'une formalité.    

10 millions de Nintendo Switch vendues en 9 mois

Lors d'une conférence à la prestigieuse Stanford Graduate School of Business, Chamath Palihapitiya a fait part de son sentiment bien tranché sur Facebook. Quelques extraits : « Je pense que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social de la société », « absence de civisme, de coopération, de la désinformation, de fausses vérités ». Il interdirait même à ses enfants d'utiliser « cette merde ».

Facebook a décidé de répondre à ses accusations... sans pour autant les démentir, comme l'indique The Verge. La société commence par rappeler que Chamath Palihapitiya a quitté la société il y a six ans maintenant. « Facebook était une entreprise très différente et, à mesure que nous grandissions, nous nous sommes rendus compte que nos responsabilités augmentaient également ».

La société continue son argumentaire : « Nous prenons notre rôle très au sérieux et nous travaillons dur pour nous améliorer. Nous avons fait beaucoup de travail et de recherche avec des experts et des universitaires afin de comprendre les effets de notre service sur le bien-être [...] nous sommes prêts à réduire notre rentabilité pour nous assurer que les bons investissements sont faits ». La suite au prochain épisode ?

Violemment accusé par un ancien dirigeant, Facebook répond… qu'il a changé

Le fabricant vient de mettre en ligne deux firmwares : 7.6.9 pour les AirPort Express, Extreme et Time Capsule en 802.11n et 7.7.9 pour les versions 802.11ac des deux derniers.

Les notes de versions indiquent qu'il s'agit de boucher deux failles de sécurité : KRACK sur le Wi-Fi et Broadpwn sur les puces Broadcom BCM43xx.

Dans les deux cas, il est temps que le constructeur déploie des mises à jour, car les failles ont au moins plusieurs semaines. Dans le cas de Broadpwn par exemple, le correctif pour macOS date de cet été.

Apple met à jour ses bornes AirPort pour boucher les failles Broadpwn et KRACK (Wi-Fi)

Le père des GeForce vient de publier de nouveaux outils à destination des développeurs. Côté GameWorks, il est question du SDK VRWorks 360 Video qui passer à la version 1.1. Celle-ci apporte le support de Volta et donc des Titan V, ainsi que d'autres petites améliorations et correctifs.

Côté « Compute », c'est CUDA 9.1 qui est désormais disponible, les notes de versions étant disponibles par ici. Notez que NVIDIA a publié d'autres outils ces derniers jours comme TensorRT 3 (là aussi avec support de Volta), un conteneur TensorRT pour GPU Cloud ou CUTLASS (CUDA Templates for Linear Algebra Subroutines) qui exploite CUDA C++, dont le code source est disponible sur GitHub sous licence BSD modifiée.

CUDA 9.1 et SDK VRWorks 360 Video 1.1 chez NVIDIA (entre autres)
GIMP 2.9.8 : éditeur de dégradés dans le canvas et meilleur support de Wayland

Nouvelle version importante pour le logiciel de dessin et retouche, mais seulement dans la branche de développement pour l'instant, que vous pouvez utiliser à vos risques et périls.

Principale amélioration, l'intégration dans le canvas de l'éditeur de dégradés. Plus besoin de passer par une fenêtre dédiée, tous les contrôles étant présents dans la surface de travail. En outre, tous les dégradés par défaut peuvent maintenant être édités.

Outre une meilleur prise en charge de Wayland (particulièrement avec KDE), on note quelques autres ajouts : l'utilisation de la bibliothèque babl pour la conversion d'images utilisant des profils ICC, Clip Warning pour mettre en évidence les zones surexposées et sous-exposées d'une image, une mise à jour des traductions, des corrections dans le support de certains types de fichiers ou encore une version maison du « Paste in place » d'Inkscape, pour coller un contenu du presse-papier à des coordonnées exactes.

L'équipe précise dans son annonce que le « freeze » est proche, signalant un arrêt du développement des fonctionnalités pour se concentrer sur la correction des bugs, en vue de l'arrivée de GIMP 2.10.

Dans une mise à jour publiée cette nuit, Edge pour iOS apporte la gestion de l'écran particulier du dernier iPhone. Une « nouveauté » que l'on attendait plutôt pour le lancement officiel il y a deux semaines.

Dans les notes de version, Microsoft glisse que des corrections de bugs et améliorations de performances sont de la partie. On attend cependant toujours le plein support de l'iPad, Edge continuant de s'y afficher sous forme étirée.

Des absences qui laissent penser que l'éditeur a foncé vers une première version exploitable, en laissant de côté certains aspects « secondaires ».

Edge pour iOS supporte l'iPhone X

Les applications mobiles du service de partage de photos ont une nouvelle fonctionnalité : suivre un hashtag comme on suivrait un compte classique.

Conscient que l'on peut aimer une thématique aussi bien que des comptes en particulier, l'éditeur autorise l'utilisateur à chercher un hashtag ou cliquer sur un existant. Après quoi il suffit d'appuyer sur « Suivre ». L'interface est évidente et ne réserve aucune surprise. Une fois le hashtag suivi, les photos en portant la mention seront automatiquement affichées dans le flux.

Evidemment, selon le mot-clé choisi, les contenus pourront être très nombreux puisque Instagram affichera tous les clichés en portant mention. Pour supprimer un mot, il faut se rendre dans la liste des abonnés, où un nouvel onglet Hashtags est disponible.

On le désactive alors comme n'importe quel compte. Notez que dans cette rubrique, Instagram en profite pour faire quelques recommandations. La version web ne possède pas encore cette fonctionnalité.

Instagram permet de suivre des hashtags

Via un billet de blog, la plateforme de financement participatif annonce qu'il est désormais possible de faire financer son ICO (Intial Coin Offering, voir notre explication) sur sa plateforme.

L'offre n'est pas seulement limitée aux investisseurs accrédités par la SEC, mais à l'ensemble du grand public ce afin d'élargir les possibilités pour les entreprises venant présenter leurs projets.

Le groupe s'appuie pour cela sur MicroVentures, un partenaire avec qui la société travaille déjà sur sa plateforme d'« equity-based crowdfunding » (ou financement participatif contre parts sociales).

Le premier projet à profiter de cette offre est celui d'une « fantasy league » de football américain, qui pour l'instant a déjà levé près d'un million de dollars.

Les jetons achetés pendant l'ICO pourront servir de monnaie d'échange pour les micro-transactions proposées en jeu.

Indiegogo accepte désormais les ICO

Application lancée récemment par le Garage de Microsoft, Outings permet sur Android et iOS de sélectionner des thématiques et de se voir proposer des idées de voyages.

Centrée sur les États-Unis et disponible uniquement en Amérique du Nord, elle propose une liste de lieux dans lesquels organiser un séjour, selon les goûts de l'utilisateur, affinés par une sélection de thèmes. Ces lieux sont divisés en deux groupes : « Près » et « Loin ».

La société met en avant la qualité des photos, au sein de contenus éditorialisés, dont l'objectif est bien sûr de faire rêver et donc de donner envie de bouger. Ces contenus seront régulièrement mis à jour et enrichis, promet Microsoft.

On note également quelques fonctions supplémentaires, comme la sauvegarde de voyages en vue d'une consultation ultérieure ou encore le partage à des amis.

Il ne reste plus qu'à attendre une version européenne, si toutefois une telle idée est dans l'agenda de l'équipe. Le Garage travaille en effet sur de petits projets qui ne s'embarrassent pas toujours d'internationalisation.

Microsoft Outings veut faciliter l'exploration de nouveaux lieux

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.