du 05 décembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Avec Messenger Kids, Facebook veut que vos enfants utilisent ses services dès leur plus jeune âge

Avec la mise en place du Règlement Européen pour la Protection des données (RGPD) en mai prochain, la question de l'âge à partir duquel un internaute peut exprimer son consentement est revenu sur le devant de la scène. Au début du mois, nous nous interrogions ainsi sur l'âge minimal d'un mineur français pour s'inscrire sur Facebook, alors que le Royaume-Uni vient de modifier ses règles en la matière.

Mais le réseau social ne semble pas tellement s'en préoccuper pour le moment. En effet, il vient d'annoncer le lancement d'un test autour du programme Messenger Kids aux Etats-Unis, uniquement via iOS. Cette application de messagerie permet aux enfants de contacter leurs parents et leur famille à travers les services de Facebook. Une manière de s'assurer que nos chérubins prennent d'ores et déjà l'habitude des produits maison.

L'équipe de Mark Zuckerberg dit avoir constaté un réel besoin pour un tel outil après avoir échangé avec des associations et des organismes spécialisés. L'application est en test depuis quelques mois en interne et propose des fonctionnalités de contrôle parental, comme la gestion des contacts autorisés ou non.

La question des données récoltées n'est presque pas évoquée dans le billet d'annonce, qui se contente d'indiquer que Messenger Kids se conforme aux règles du Children’s Online Privacy and Protection Act (COPPA). Il sera intéressant de voir quelles seront les garanties apportées si un tel service venait à être proposé en Europe à partir de mai prochain.

On peut également se demander si, finalement, la première leçon à donner à vos enfants n'est pas d'éviter d'utiliser une telle application pour communiquer avec ses proches, tout en les responsabilisant sur l'utilisation des messageries et de leurs données.

L'annonce avait déjà fait parler d'elle un peu plus tôt dans l'année, elle semble désormais officielle : NVIDIA et Nintendo sont partenaires autour de la Shield TV sur le marché chinois.

Ainsi, il est possible de jouer à des jeux du célèbre éditeur japonais sur la console sous Android TV, qui utilise une puce Tegra X1. Pour rappel, la Switch de Nintendo utilise elle-même une puce Tegra personnalisée, signée NVIDIA.

Nous tenterons d'en savoir plus dans les jours qui viennent, notamment sur une éventuelle extension de l'accord chez nous dans les prochains mois.

Des jeux Nintendo sur la console Shield TV de NVIDIA… en Chine uniquement

C'est à 19h30 que Qualcomm tiendra la conférence principale de son Snapdragon Technology Summit qui se déroule pour quelques jours à Hawaii.

Les journalistes invités sur place pourront découvrir les nouveautés de la société, mais aussi les premières machines « Always connected PC » utilisant une puce ARM sous Windows 10. On devrait donc en savoir plus sur ce sujet.

Pour ceux qui veulent suivre les annonces en direct, une diffusion en ligne sera mise en place sur le site de la marque.

Qualcomm dévoilera ses nouveautés et des machines sous Windows 10 ARM dès 19h30

Alors que tout le monde attend la Freebox v7, qui ne sera probablement pas annoncée avant la fin de l'année malgré les déclarations de Xavier Niel, on apprend qu'une nouveauté prend place au sein de l'offre du FAI.

En effet, la Freebox Mini 4K est désormais… livrée avec des Freeplugs CPL, sans supplément de prix. Sans doute pas de quoi relancer la machine à recrutement, un peu grippée ces derniers mois.

C'est d'ailleurs ce qui motive probablement la multiplication des promotions chez le FAI ces jours-ci. Dès 19h, une nouvelle offre sera proposée sur Vente Privée à travers la Freebox Révolution. Elle doit se terminer le 12 décembre, mais elle pourrait bien être prolongée plusieurs fois afin de durer jusqu'à la fin de l'année.

Du CPL avec la Freebox Mini 4K, une promotion Freebox Révolution sur Vente privée à 19h
Cascade Lake-X pour remplacer l'offre haut de gamme d'Intel fin 2018

Une roadmap d'Intel, apparue sur un site chinois et confirmée depuis par Benchlife, détaille les plans du fondeur pour les mois à venir sur le terrain des processeurs pour PC de bureau. Comme prévu, la gamme Coffee Lake-S devrait être complétée par de nouveaux modèles dès le début de l'année, et de nouveaux chipsets. Le lancement serait prévu pour mars, mais on devrait en entendre parler dès le CES de janvier.

En entrée de gamme, c'est Gemini Lake qui prendra la suite d'Apollo Lake. Ici, le lancement est annoncé avant la fin de l'année, ce qui laisse peu de temps. Là aussi, le CES est très certainement en ligne de mire et il faudra voir ce que des constructeurs comme Zotac auront à nous présenter.

Enfin, c'est de Cascade Lake-X dont il commence à être question. Cette gamme, prévue pour fin 2018, devrait venir remplacer les actuels Kaby Lake-X et Skylake-X qui ne devraient pas être renouvelés rapidement, malgré le faible intérêt de certains modèles de cette génération.

Impossible d'avoir plus de détails pour le moment, mais le CES de janvier et le Computex de juin devraient être des occasions de creuser un peu les choses. Notez qu'en mai dernier, WCCFTech évoquait l'arrivée prochaine de Cascade Lake-SP dans le domaine des serveurs, là aussi avec assez peu de détails.

Le 2 février prochain, Netflix diffusera une nouvelle série : Altered Carbon. Elle est inspirée du roman de Richard Morgan, et se déroule dans un futur où la conscience humaine a été numérisée depuis bien longtemps.

Elle peut ainsi être téléchargée dans des « enveloppes » à travers une « pile corticale », promettant une vie presque éternelle pour ceux qui peuvent en profiter, la mort devenant « un simple désagrément ».

Bien entendu, tout ne sera pas si simple et ce futur, où la société Psychasec joue un rôle central, va se révéler tout sauf enviable. Un concept pas totalement nouveau, qui sera mis en images par Miguel Sapochnik (réalisateur) et Laeta Kalogridis (scénariste).

Suite à une tentative de meurtre visant Laurens Bancroft (James Purefoy), l'homme le plus riche au monde, la série nous propose de suivre Takeshi Kovacs (Joel Kinnaman), ramené à la vie après plusieurs siècles pour enquêter sur l'affaire.

Altered Carbon : conscience numérisée et enveloppes humaines pour la nouvelle série Netflix

Après iOS 11.2, c'est au tour de tvOS 11.2 d'être diffusé par Apple. Et comme prévu, cette nouvelle mouture apporte quelques améliorations dans les options vidéo.

Ainsi, il est possible d'adapter le frame rate et le HDR en fonction du contenu, plutôt que d'imposer ces réglages de manière constante. L'application TV gagne également des fonctionnalités spécifiques au sport.

tvOS 11.2 est là, avec HDR et frame rate dynamiques

Fin de partie pour le développement officiel de cet outil dédié au menu Démarrer de Windows. Les utilisateurs pouvaient ainsi le personnaliser dans ses moindres détails, de son apparence à ses fonctionnalités.

Né en 2009, Classic Shell est officiellement arrêté par son principal développeur, Ivo Beltchev. Il donne trois raisons principales : le manque de temps libre pour s'en occuper, le rythme trop rapide des évolutions de Windows 10 (deux par an) et l'éloignement progressif de Win32 par Microsoft.

Les serveurs de téléchargement resteront ouverts pendant six mois, le forum jusqu'à la fin de l'année prochaine. Ce qui devrait laisser le temps à la communauté de s'organiser, de nombreux messages tristes suivant l'annonce.

Beltchev annonce toutefois un passage à l'open source, avec une publication du code sur Sourceforge. Un utilisateur s'est permis de le basculer sur un dépôt GitHub crédité au nom de l'auteur, qui a modifié son annonce pour en tenir compte.

Classic Shell : le développeur arrête et libère le code source
Déclarations au fisc : le gouvernement veut imposer davantage de dématérialisation aux professionnels

Dans le cadre du projet de loi de finances rectificatives pour 2017, l’exécutif a déposé un amendement visant à astreindre les entreprises à davantage de dématérialisation dans leurs liens avec l’administration fiscale.

Il est ainsi question d’imposer « progressivement » le recours au numérique « de 2018 à 2020 », pour les documents suivants :

  • Déclaration de résultats des sociétés civiles immobilières non soumises à l’impôt sur les sociétés,
  • Déclaration relative aux prélèvements dus par les offices notariaux sur les produits de compte de consignation, de dépôt spécifique et de titres consignés,
  • Déclaration de taxe de 3 % sur la valeur vénale des immeubles possédés en France par des entités juridiques
  • Déclaration relative au crédit d’impôt recherche.

Le gouvernement fait valoir que « conserver des modalités de transmission de déclarations en format papier [n’a] plus de sens pour les entreprises disposant d’un espace professionnel informatisé ».

Son amendement devrait être débattu dans la semaine.

Nouveau rebondissement dans le rachat potentiel de Qualcomm. Ses premières avances, à 105 milliards de dollars (ou 130 milliards avec reprise de la dette) ayant été repoussées unanimement par l'actuel conseil d'administration, Broadcom tente de coincer son pied dans la porte pour forcer le passage.

Qualcomm doit renouveler l'ensemble des membres de son conseil d'administration lors d'une assemblée générale début mars 2018. Cela tombe bien, Broadcom a affirmé son intention de présenter pas moins de 11 candidats et candidates au poste d'administrateur indépendant.

Bien évidemment, tous sont acquis à sa cause et souhaitent que le rachat du groupe de San Diego par celui de San Jose aboutisse. Vivendi peut en prendre de la graine.

Broadcom affine sa stratégie pour tenter de racheter Qualcomm

Dans un long billet de blog, Electronic Arts fait son pour rééquilibrer Star Wars Battlefront II, qui a fait face à une large polémique.

Pour que les joueurs puissent remporter des crédits plus rapidement, les récompenses en fin de partie seront sensiblement augmentées et dépendront davantage de leurs performances. De plus, le plafond quotidien de crédits récoltables via le mode arcade sera triplé, soit 1 500 crédits. Ce point particulier n'est toutefois qu'une solution à court terme.

Concernant les fameuses loot boxes, celle offerte chaque jour verra son contenu gonfler quelque peu, avec l'ajout de davantage de matériaux permettant de fabriquer et d'améliorer des armes. Toutes ces modifications prendront vie dans les prochaines semaines, à l'occasion d'une saison de jeu nommée « The Last Jedi », en écho à la sortie du film au cinéma.

L'éditeur ajoutera alors de nouveaux chapitres au mode solo, ainsi que des héros, des cartes et des véhicules en multijoueur, le tout gratuitement.

Star Wars Battlefront II : EA annonce du changement dans l'équilibrage du jeu

Les mises à jour s'enchainent à un rythme soutenu, avec une version 15.5 pour Windows déjà disponible.

Les apports sont nombreux : améliorations de performances un peu partout (notamment le chargement des gros projets), débogage historique (via des snapshots), déploiement continu pour les conteneurs Docker, affichage en préversion des « secrets » (informations devant rester masquées, comme des clés), émulateur Android (représentation en direct des modifications de code), nouveaux tests unitaires, support de 75 % de la nouvelle norme C++17, support de C# 7.2, de F#, etc.

Côté Mac, la version 7.3 contient moins de nouveautés, mais elles restent importantes : support de la Visual Studio Test Platform (avec frameworks comme MSTest et xUnit), nouveaux refactorings pour le compilateur Roslyn, vérification et mise à jour intégrées du SDK .NET Core 2.0 et signature automatique des applications iOS.

Le moyen le plus simple pour installer ces mises à jour est de passer par le vérificateur intégré, qui s'occupera de tout le travail.

Visual Studio : nouvelles améliorations pour les éditions 2017 et Mac
Une Tesla mise en orbite par une fusée Falcon Heavy ? Oui, mais non... quoi que

Sur Twitter, Elon Musk ne manque pas une occasion de faire parler de lui. Sa dernière grande idée ? Envoyer sur l'orbite martienne son propre Roadster Tesla : « Elle sera dans l'espace pendant un milliard d'années, si elle n'explose pas pendant l'ascension ».

Le tout en jouant Space Oddity sur l'autoradio, mais surtout en faisant appel à la toute première fusée Falcon Heavy, pour en prouver les capacités. Une idée d'une telle démesure que bon nombre de médias lui ont fait écho. Seulement, comme l'explique The Verge, dans les faits, c'est un peu plus compliqué.

Nos confrères ont contacté Elon Musk pour savoir s'il comptait vraiment mettre à exécution une idée aussi saugrenue. Il confirme. Mais une fois l'article en ligne, il les recontacte, expliquant que l'idée était une invention de sa part. Des sources internes à SpaceX confirment alors qu'en fait si, la première mission de Falcon Heavy consistera bien à envoyer la voiture du boss en orbite dès le mois prochain.

Qui dit vrai ? L'Elon Musk du passé, l'actuel, ou ses équipes qui assurent plancher sur le projet ? Difficile de le savoir, mais en attendant, cela fait toujours un bon coup de pub, pour pas cher.

Fin juin, Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube fondaient le Forum mondial pour la lutte contre le terrorisme, pour montrer leur détermination à protéger les internautes, face à des États de plus en plus pressants. Dans un communiqué commun, les sociétés détaillent leurs actions.

Depuis sa fondation, il y a quelques mois, l'organisation a été rejointe par Ask.fm, Cloudinary, Instagram, Justpaste.it, LinkedIn, Oath (Yahoo) et Snap. La base de données commune d'empreintes de contenus « terroristes » atteint désormais 40 000 entrées. Le forum s'est aussi associé à Tech Against Terrorism, pour partager leurs « expertises » sur le sujet, en plus de participations à des réunions internationales (à l'ONU et au G7).

Le mouvement est né du forum Internet européen l'an dernier, où les quatre sociétés fondatrices avaient pris des gages face à la Commission européenne. En juin, l'institution distribuait bons et mauvais points dans la suppression des contenus illicites signalés, renforçant la responsabilité des géants du Net dans le contrôle de leurs plateformes.

Les grandes plateformes s'organisent (encore) contre le terrorisme

Ingress, le jeu en réalité augmentée qui a fait le succès du studio Niantic avant que Pokémon Go ne lui vole la vedette, profitera d'un copieux lifting en 2018. Il prendra la forme d'un reboot complet baptisé Ingress Prime.

Pour l'instant, très peu d'informations circulent sur les changements qui seront apportés au titre original. Il faut donc se contenter d'un site officiel un peu vide, et d'une bande-annonce qui finalement ne montre pas grand-chose.

Dernier détail, une série animée basée sur le jeu est également annoncée. Une mode décidément tenace chez les éditeurs.

Ingress Prime, reboot du jeu de Niantic
Mega Man 11 annoncé pour 2018

Lors d'une diffusion sur Twitch célébrant les 30 ans de la saga Mega Man, Capcom a levé le voile sur Mega Man 11, qui prendra le relai en 2018 sur PC, PS4, Switch et Xbox One du 10e volet de la série, sorti il y a plus de 7 ans.

Comme d'habitude, Mega Man sera opposé aux machines de l'infâme Dr Wily, mais en rompant cette fois-ci avec le style 8 bits de la saga au profit d'une direction artistique plus moderne.

La saga Mega Man X n'est pas en reste puisque les huit titres de la saga seront portés sur les mêmes plateformes d'ici la fin de l'été prochain. Les deux compilations Mega Man Legacy Collection seront quant à elles portées sur Switch d'ici le printemps, avec l'ajout en prime d'une fonction Amiibo, précise Gamekult.

C'est une « mise en prod' » cauchemardesque que la SNCF a connu dimanche. Alors que les équipements techniques de la gare étaient en chantier entre le samedi 20h et le dimanche 12h, en vue de leur modernisation, une « panne s'est déclenchée à la fin des travaux et a interdit toute circulation pour garantir la sécurité des trains », déclare la SNCF à l'Usine Nouvelle.

Cette panne informatique a immobilisé la gare de 13h30 au lendemain matin. Elisabeth Borne, la ministre chargée des transports, dit s'interroger sur la survenance d'une telle panne à la suite d'une opération pourtant prévue de longue date.

SNCF Réseau de son côté doit présenter d'ici la fin de la semaine « une nouvelle organisation et un nouveau management de la gestion des grands travaux et de l’ingénierie ».

Montparnasse : une panne informatique a paralysé les aiguillages

Google a mis à jour son application de messagerie, qui permet désormais d'ajouter des comptes IMAP issus d'autres services. Ils sont supportés de longue date par la mouture Android, qui fait office d'application de messagerie par défaut.

Gmail englobe également l'écran autour de l'encoche de l'iPhone X. Un changement que de nombreuses applications ont adopté ces dernières semaines.

Gmail sur iOS supporte les comptes tiers et l'iPhone X

Le langage de développement, toujours l'un des plus populaires au monde, franchit un cap important avec une version dont le nom complet est désormais ISO/IEC 14882:2017. Ses spécifications complètes sont disponibles sur le site de l'ISO.

Comme toujours avec les moutures de C++, les évolutions sont importantes : liaisons structurées, caractères littéraux au format UTF8, nouveau type std::byte, variables inline, expressions de réductions, parallélisation des algorithmes de la STL ou encore lambdas constexpr.

Dans la foulée, des éléments disparaissent, comme les trigraphs, le mot clé register ou l'opérateur ++ pour les booléens, le plus souvent dans une optique de sécurité.

La nouvelle norme, qui devrait être remplacée par une version 20 dans trois ans, est déjà pleinement supportée par GCC et LLVM/Clang. Dans Visual Studio 2017, la mise à jour 15.5 apporte un support à 75 % (dont les principaux éléments cités ici).

C++17 est désormais une norme ISO officielle
Les bulletins de sécurité d'Android de décembre sont arrivés

Google a mis en ligne ses bulletins de sécurité mensuels pour Android. En décembre, la moisson est assez riche avec 47 rapports concernant des éléments aussi variés que des composants Qualcomm, des pilotes NVIDIA, des morceaux du kernel ou encore le Media framework.

Comme d'habitude, les entreprises concernées ont été averties au moins un mois avant la publication, tandis que les patchs nécessaires seront apportés à l'Android Open Source Project d'ici 48 heures.

Cette publication n'est toutefois pas source de corrections immédiates pour tout le monde. Il faut désormais que les fabricants de terminaux s'en emparent et décident (ou non) de mettre à jour leurs couches logicielles.

Certains sont plus réactifs dans cet exercice que d'autres, et comme souvent, les appareils Google sont les premiers mis à jour, suivis probablement par les modèles les plus récents de Samsung.

Si vous êtes habitué à TeamViewer sur Linux, la nouvelle version devrait clairement vous contenter. Principale nouveauté, l'abandon de Wine au profit d'une application native, avec une interface en Qt.

Le paquet, disponible en DEB ou en RPM, est en 64 bits et ne contient donc plus aucune dépendance 32 bits. Un premier support de Wayland est même présent, mais seulement pour les flux sortants pour l'instant.

Toutes les fonctions principales des éditions Windows et Mac sont présentes, y compris la liste Ordinateurs & Contacts, qui permet de garder sous la main les connexions fréquentes. Elle apparaît d'ailleurs quand l'utilisateur clique sur l'icône du « tray ».

Attention cependant, il ne s'agit actuellement que d'une préversion, donc sujette à d'éventuels bugs.

TeamViewer 13 pour Linux fait le grand saut du natif

L'éditeur évoque dans un billet la recrudescence des smartphones dont le ratio d'écran est 16/9e ou davantage.

Les applications présentent des erreurs courantes sur ces écrans : certains côtés apparaissent comme coupés, les cibles tactiles (comme les boutons) ne correspondent plus aux éléments de contrôle de l'interface et des informations peuvent être incomplètes quand elles sont trop proches de coins trop arrondis.

Google insiste surtout sur l'utilisation d'une interface « responsive » et, dans le cas contraire, sur le recours à une déclaration de ratio maximal, selon le niveau d'API visé. L'éditeur aimerait également que les développeurs considèrent les activités côte-à-côte quand la longueur de l'écran le permet.

Google publie ses recommandations pour écrans longs

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.