du 30 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Le navigateur Vivaldi dévoile sa synchronisation, avec chiffrement local

En préparation depuis un moment, le dispositif de synchronisation du navigateur Vivaldi commence à s'ouvrir à tous, via la dernière Snapshot (préversion) 1.14.1030.3, tout juste mise en ligne.

La fonctionnalité permet de centraliser les favoris, paramètres, mots de passe, éléments de formulaires, l'historique, les extensions, notes, etc. Chaque élément peut être sélectionné individuellement ou non, comme dans Chrome.

Ainsi, lors d'une nouvelle installation ou lorsque vous passez d'un appareil à un autre, vous retrouvez toutes les informations choisies. La connexion passe par un compte Vivaldi.net, que vous pourrez créer pour l'occasion, un mot de passe vous étant également demandé pour le chiffrement (local) des données .

Le tout se base sur le dispositif proposé au sein de Chromium, adapté pour les besoins de l'équipe de Vivaldi qui indique profiter de cette phase de test pour valider son infrastructure et être à l'écoute des remontées des utilisateurs.

Aucun dispositif de stockage sur des serveurs maison ne semble prévu pour le moment, mais la FAQ précise que ce pourrait être le cas à l'avenir.

L'équipe ajoute avoir corrigé quelques bugs au passage.

La guerre de la communication continue entre les opérateurs. Il y a un mois, Orange annonçait 93,8 %, dépassé de peu par Bouygues Telecom moins de deux semaines plus tard avec 94 %.

L'opérateur historique revient aujourd'hui sur le devant de la scène avec… 95 % de la population et reprend donc la tête, jusqu'à la prochaine annonce d'un de ses concurrents.

Orange couvre 95 % de la population en 4G

Le premier Avengers fêtra ses dix ans l'année prochaine. Si le Marvel Cinematic Universe (MCU) a largement évolué depuis, avec du bon et du moins bon, tout a été fait pour nous mener à Infinity War. Sa sortie est attendue pour le 25 avril prochain.

On nous explique en effet depuis une décennie que Thanos œuvre dans l'ombre pour préparer un sale coup et récupérer les Pierres d'infinité, sans plus de détails.

Comme dans les comics, les super-héros du MCU vont donc devoir s'unir pour tenter de vaincre cette super-menace. Ils seront près d'une trentaine à se retrouver sur le devant de la scène, et il faut espérer que le résultat sera au rendez-vous, tant les précedents opus des Avengers ont montré qu'il était complexe de laisser sa place à chacun sans nuire au scénario.

Notez que cet opus ne signera pas la fin de la phase 3 du MCU, puisqu'un nouvel Ant-Man et Captain Marvel doivent sortir en 2018 et 2019, avant l'arrivée d'un quatrième film regroupant les Avengers. Il sera lié à Infinity War, mais pas en tant que seconde partie, contrairement à ce qui avait été évoqué.

Première bande-annonce pour Avengers : Infinity War, Thanos monte enfin sur le ring

Au début du mois, le fabricant annonçait officiellement que cette gamme était « disponible », sans donner le moindre détail. En France il aura fallu attendre plusieurs semaines avant que les TS-x77 n'arrivent dans le commerce, en précommande seulement.

LDLC est le premier à dégainer ces machines équipées de puces Ryzen 5 ou 7 d'AMD. Six références sont de la partie, avec une disponibilité « à plus de 15 jours » dans tous les cas :

À titre de comparaison, le TVS-682-i3-8G (même châssis, mais avec un Core i3 d'Intel) est vendu 1 499,95 euros par LDLC, tandis que le TVS-882-i5-16G (Core i5) est à 2 099,95 euros. Attendons maintenant les premiers tests afin de comparer les versions Intel et Ryzen.

Les NAS QNAP TS-x77 avec Ryzen disponibles en précommande, dès 1 798,95 euros

Il y a quelques jours, le navigateur Edge proposait la synchronisation des mots de passe dans sa version de test pour iOS. Désormais, c'est le cas sous Android rapporte Neowin.

Vous pouvez donc confier vos mots de passe à Microsoft pour les retrouver d'une plateforme à l'autre si vous le désirez. L'éditeur glisse au passage un thème sombre dans son navigateur.

Edge pour Android ajoute la synchronisation des mots de passe et un thème sombre

La compagnie d'Elon Musk a déjà recyclé à plusieurs reprises des fusées « éprouvées » en vol pour de nouvelles missions. La première fois en mars de cette année, puis de nouveau en juin et en octobre, à chaque fois pour des partenaires privés (SES et Bulgaria Sat).

La prochaine mission de ravitaillement de l'ISS, CRS-13, fera de même : une première pour le compte de la NASA. L'Agence spatiale américaine confirme d'ailleurs cette information à The Verge, ajoutant qu'elle considérera l'utilisation de fusée Falcon 9 recyclée au cas par cas suivant les missions. CRS-13 ne devrait pas décoller avant le 8 décembre selon le planning de la NASA.

Pour la première fois, SpaceX va utiliser une fusée Falcon 9 recyclée pour la NASA

Coïncidence ou pas de la décision prise par la justice sur Coinbase, le cours du Bitcoin a brutalement dévissé dans la soirée, ce dans des circonstances qui restent encore peu claires.

Sur GDAX on peut voir apparaître une chute brutale entre 19h15 et 20h30 où le cours de la crypto-monnaie est passé de plus de 10 600 dollars à 8 593 dollars au plus bas, avant de revenir se stabiliser quelques heures plus tard juste au dessus des 10 000 dollars.

Au moment de la chute, plusieurs plateformes d'échange étaient indisponibles, évoquant des « afflux massifs de trafic » dans le cas de Gemini ou de Coinbase, sans que personne n'évoque clairement d'attaque DDoS.

L'un des scénarios possibles reste celui d'une sortie brutale de nombreux utilisateurs voulant vendre leurs bitcoins suite à la résolution du cas entre Coinbase et l'IRS, causant un volume de transactions que les plateformes n'étaient pas prêtes à encaisser.

Bitcoin : crash éclair à 8 600 dollars, avant un retour aux 10 000

SFR nous détaillait sa stratégie OTT en mai dernier, avec la volonté de proposer sa chaîne de sports sur Android TV et les appareils de Samsung. Depuis, SFR Sport est arrivée sur la SHIELD de NVIDIA, avec un mois offert lors du lancement en juin.

Aujourd'hui, on apprend que SFR Sport 4K sera désormais proposée sur la console, sous réserve que vous disposiez du débit suffisant. Un guide pratique est disponible par ici.

SFR Sport 4K débarque sur la SHIELD de NVIDIA
Un mode moto débarque dans Waze, des améliorations pour Talk to Waze et HOV

Dans le menu « Type de véhicule » des paramètres Waze, une nouvelle option est en train d'être déployée sur les applications Android et iOS : moto (en plus de particulier et taxi).

L'application propose alors des « itinéraires optimisés » en se basant sur routes utilisées par les autres utilisateurs en deux (ou trois) roues. Plus vous roulez en moto, plus le service sera « intelligent » explique Waze.

L'application proposera également une heure d'arrivée plus précise et surtout adaptée aux deux roues pouvant se faufiler dans une circulation encombrée.

L'éditeur en profite pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à son service de reconnaissance vocale Talk to Waze. Il peut maintenant vous donner des indications sur la route à venir et ajouter une étape à votre parcours, directement avec votre voix. Pour le moment, seule la langue anglaise est supportée aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, en Afrique du Sud, en Irlande et en Nouvelle-Zélande. Il sera bientôt disponible dans d'autres langues affirme Waze, sans plus de détail.

Enfin, Waze prend désormais en charge les voies réservées aux véhicules à occupation multiple (ou HOV) en Amérique du Nord afin de déterminer le trajet optimal. Attention à bien respecter les conditions d'utilisation de ces voies. Tous les détails se trouvent par ici.

Alors que la 5G n'est pas attendue avant 2020 sur les réseaux commerciaux des opérateurs (la norme n'est toujours pas finalisée), ceux-ci multiplient les promesses. Dernier en date : Verizon avec trois à cinq marchés américains en 2018.

Si l'opérateur explique qu'il a mené des expérimentations en 2017, il se garde bien de donner des détails techniques sur ce qu'il entend par 5G : fréquences, débits, fonctionnalités, etc. Cette histoire n'est pas sans rappeler l'annonce de la « 5G Evolution » d'AT&T pour 2017, et avait rapidement été taclé par son concurrent T-Mobile. À Saint-Marin, Tim a fait le même genre d'annonce.

En France, l'Arcep était montée au créneau sur cette affaire, rappelant qu'« aux États-Unis, AT&T avait labélisé 4G son réseau HSPA (en France c’est un réseau 3G+) ». « Il est donc fort probable que les premiers réseaux 5G largement déployés soient des réseaux 4.9G, ayant recours à l’agrégation de porteuses, au massive MIMO ou au NFV (Network Function Virtualization) » surenchérissait-il. On attendra donc de savoir  ce que les opérateurs entendent par 5G.

Après AT&T, Verizon annonce des « services haut débit 5G » dès 2018

Les annonces de partenariats autour de l'assistant numérique se multiplient ces derniers temps. Après Monoprix, c'est au tour de Boulanger de se lancer.

Il suffit de prononcer la phrase « Ok Google, parle avec Boulanger » pour être mis en relation avec l'application du revendeur. Celle-ci demande alors l'accès aux données personnelles de votre compte Google, mais vous pouvez refuser et tout de même utiliser le service.

De son côté, l'application eBay permet de trouver des produits disponibles sur son site via l'assistant numérique de Google. Elle exploite une des récentes possibilités de Google Assistant : transférer une conversation d'une enceinte connectée vers un smartphone, pratique pour avoir un visuel d'un produit par exemple.

Pour le moment, l'application eBay n'est disponible qu'aux États-Unis et en Australie, en anglais évidemment.

eBay et Boulanger disponibles dans Google Assistant
Nasdaq veut vendre des contrats à terme sur le bitcoin

Nasdaq Inc, la société derrière la plateforme boursière du même nom, prévoit de mettre sur le marché l'an prochain des contrats à terme (ou futures) sur le bitcoin, rapporte l'agence Reuters.

Ces contrats négociés sur les marchés réglementés permettent à un acheteur de s'engager sur un achat d'un produit à une date donnée et à un prix fixé à l'avance, auprès d'un vendeur espérant faire un bénéfice. Ces produits financiers sont utilisés aussi bien pour parier sur le cours d'une action, que sur ceux des matières premières.

Pour déterminer le cours du bitcoin à appliquer à ces contrats, Nasdaq fait savoir qu'elle s'appuiera sur un index tenant compte du prix de la crypto-monnaie sur un total de plus de 50 plateformes d'échange.

Il reste cependant un obstacle réglementaire de taille, puisque la SEC (l'autorité de régulation des marchés aux États-Unis) doit donner son aval avant la mise sur le marché d'un tel produit financier. En mars dernier, elle avait ainsi refusé la mise en place d'un fonds indiciel s'appuyant sur le cours du bitcoin.

À l'instar du bouton connecté de Darty, celui de l'opérateur permet de déclencher une demande d'assistance au service technique en cas de panne sur le réseau fixe et/ou sur la téléphonie, deux éléments très importants pour une société.

Afin de ne pas dépendre de la connexion à Internet de l'entreprise, le bouton passe par le réseau bas débit LoRa déployé par Objenious, une filiale de Bouygues Telecom.

Les clients éligibles peuvent en profiter pour 19 euros HT par mois. Les détails de l'offre sont disponibles par ici.

Bouygues Telecom Entreprises : un bouton connecté (LoRa) pour contacter le service technique

Si le Black Friday était « le jour le plus intense de toute l'histoire d'Amazon.fr », c'est le Cyber Monday qui explose des records au niveau mondial. Selon le revendeur, c'était rien de moins que « la plus grosse journée au monde dans l'histoire de l'entreprise », surpassant les Prime Days.

Des centaines de millions de produits ont été commandés, avec une forte augmentation des achats sur mobile. Dans la journée de lundi, l'Amazon Echo Dot était l'article le plus vendu.

Le Cyber Monday bat tous les records chez Amazon
Reconnaissance vocale : Mozilla veut aider, avec modèle et données

L'éditeur souhaite fournir les outils nécessaires à tous les intéressés par la reconnaissance vocale. Il propose donc un modèle de traitement et surtout une base de données.

Mozilla a pu récupérer environ 400 000 échantillons vocaux, via les participations volontaires de 20 000 personnes (projet Common Voice). L'éditeur met cette base à disposition, pour compenser le manque habituel de données, pénalisant souvent les entreprises.

Mozilla fournit également un modèle de reconnaissance autant qu'un moteur speech-to-text : Project DeepSpeech, lui-même reprenant les bases des recherches Deep Speech menées par Baidu. Les travaux de Mozilla se servent de TensorFlow (Google) et ont été publiées sur GitHub sous licence open source (MPL 2.0).

Mozilla veut encourager les développeurs à proposer des fonctions de reconnaissance vocale sans passer par les quelques gros ténors du secteur (Siri, Assistant, Alexa…). Notez cependant que la base fournie ne propose pour l'instant que des extraits en anglais. L'éditeur compte élargir cette collection à d'autres langages durant le premier semestre 2018.

Coinbase, l'une des principales plateformes d'échange de bitcoin au monde (avec une part de marché d'environ 17 % sur les échanges BTC/USD au 3e trimestre, nous y reviendrons), vient de terminer son bras de fer entamé il y a un an contre l'IRS, le fisc américain.

L'agence fédérale demandait à la plateforme de lui fournir toutes les données sur les transactions effectuées par ses clients résidant aux États-Unis sur la période 2013-2015, soit environ 500 000 personnes.

Coinbase assure avoir remporté deux victoires importantes en appel. La première sur le nombre de personnes concernées par les demandes du gouvernement, tombé à environ 14 000, en se concentrant sur ceux qui enregistraient des mouvements supérieurs à 20 000 dollars par an sur la plateforme.

La seconde sur la quantité de données à fournir pour chacun de ces gros clients, la plateforme affirmant vouloir protéger la vie privée de ses utilisateurs. Une copie intégrale du verdict a été mise en ligne chez nos confrères de The Verge, pour les plus curieux.

Coinbase est prié de fournir des informations sur 14 000 de ses clients au fisc américain

Selon Light Reading, l'industriel derrière les réseaux très bas débit serait dans une mauvaise passe. Au lieu de 60 millions d'euros de chiffre d'affaires espérés cette année, l'entreprise serait plutôt en voie d'en engranger 30 millions, soit le même montant qu'en 2016.

Ces résultats tomberaient sur fond de crise à la tête de Sigfox, des responsables partant les uns après les autres. Le directeur général adjoint Xavier Drilhon a quitté la société en mars, à cause de conflits sur le modèle économique avec le directeur général Ludovic Le Moan, affirme Light Reading.

La part des revenus demandée aux clients et l'empressement à développer l'entreprise seraient des points de critique. L'industriel aurait besoin de nouveaux fonds, après avoir levé 150 millions d'euros en novembre 2016.

Mauvaises ondes chez Sigfox

Cela fait maintenant plusieurs mois que le fabricant produit des puces avec cette finesse de gravure (notamment pour le SoC Exynos 9 Series 8895 du Galaxy S8).

Il utilise un procédé baptisé 10LPE (Low Power Early) et indique aujourd'hui commencer la production de masse de son évolution : le 10LPP (Low Power Plus). Ce dernier propose « des performances jusqu'à 10 % plus élevées ou une consommation énergétique inférieure de 15 % » selon Samsung.

Les premiers terminaux équipés de puces gravées en 10LPP sont attendus pour le début de l'année prochaine. Il devrait donc certainement y avoir des annonces durant le CES de Las Vegas.

Le fabricant ajoute que sa nouvelle ligne de production S3 à Hwaseong en Corée est prête pour « accélérer la production » des puces gravées en 10 nm ou moins. Il sera notamment question du 7 nm (Extreme Ultra Violet) attendu pour la seconde moitié de 2018.

10LPP : Samsung passe la seconde sur le 10 nm FinFET
Datally, l'application de Google pour contrôler et économiser des données

La nouvelle application, spécifique à Android, veut aider l'utilisateur à réduire ses « angoisses » face à la consommation de son forfait data.

Une fois installée, elle permettra d'obtenir des moyennes selon des unités de temps (par heure, jour, semaine ou mois), fournira des recommandations, pourra bloquer le trafic en arrière-plan, surveillera la consommation de chaque application et préviendra l'utilisateur s'il se trouve près d'un réseau Wi-Fi public, lui permettant de réduire sa consommation.

Google indique tester son application aux Philippines depuis plusieurs mois, aboutissant à une réduction moyenne de 30 % de la consommation. L'application ne nécessitant qu'Android 5.0 pour fonctionner, elle est récupérable par la grande majorité des utilisateurs.

Signalons tout de même qu'en dépit d'un tableau très positif, Datally réclame de nombreuses autorisations pour fonctionner, notamment tout ce qui touche à la téléphonie, aux SMS et à la position géographique. La surveillance en arrière-plan devra elle aussi être acceptée, de même qu'une connexion VPN servant au blocage des données d'une ou plusieurs applications.

L'utilisateur pourra donc contrôler plus finement ses données, mais avec la participation très active de Google, qui promet à plusieurs reprises dans Datally que les données personnelles ne sont pas inspectées.

En 2014, le père d'Android aurait été ciblé par une enquête des ressources humaines de Google, après une plainte d'une employée en interne, rapporte The Information. « Le comportement de Rubin était inapproprié et il a montré un mauvais jugement » aurait conclu l'entreprise.

Toute relation entre employés dans une même division serait prohibée chez Google. Dans le cas contraire, les ressources humaines doivent être prévenues pour muter l'une des deux personnes. Andy Rubin avait quitté la division Android pour s'occuper de robotique en mars 2013, un an avant l'enquête.

Le porte-parole d'Andy Rubin affirme que toute relation qu'il aurait eue à Google était consensuelle. Il prend tout de même du repos chez Essential, le président Niccolo de Masi assurant le relai opérationnel.

Andy Rubin en congé chez Essential, suite à une accusation de relation inappropriée chez Google

Il y a quelques jours, nous apprenions que SFR souhaitait miser davantage sur l'OTT pour attirer de nouveaux clients. L'arrivée des bouquets SFR Play et Altice Studio sur Fransat (en plus de SFR Sport déjà disponible depuis cet été) va dans ce sens.

Comme l'indiquent nos confrères de Tele Satellite, SFR Sport (avec la chaine 4K) et Altice Studio sont proposés à 9,99 euros par mois chacun, contre 14,99 euros par mois pour SFR Play. Une offre groupée avec SFR Play et Altice Studio est disponible pour 19,99 euros par mois. Dans tous les cas, les forfaits sont sans engagement et les chaines SFR News sont incluses.

On attend désormais l'ouverture d'Altice Studio pour tous les clients sur PC, tablette et mobile. Elle est programmée pour le mois de décembre, sans plus de détails pour l'instant.

Les chaines SFR Play et Altice Studio arrivent sur Fransat

C'est du moins ce que pense savoir le Wall Street Journal. Comme son nom l'indique, il s'agirait d'une déclinaison de l'assistant numérique pensée pour les entreprises.

Celles-ci pourraient développer des compétences maison pour Alexa, exploitant des données internes à la société (réservation de salles de réunion, commande de fourniture, annuaire d'entreprise, etc.). Bien évidemment, les fonctionnalités basiques de l'assistant numérique resteraient accessibles : météo, état du trafic, etc.

L'officialisation d'Alexa for Business pourrait se faire lors de la keynote de l'événement AWS re:INVENT 2017 programmée aujourd'hui à 17h30.

Amazon prévoirait de lancer Alexa for Business

Le studio Bungie devait tenir une présentation en live de l'extension La Malédiction d'Osiris pour Destiny 2, à quelques jours de son lancement, pour montrer les armes et armures qu'elle doit apporter.

La diffusion a finalement été annulée, en raison de la colère des joueurs, qui préfèrent que le studio s'occupe de corriger les nombreux problèmes du jeu avant de venir fanfaronner sur une nouvelle extension vendue dans un pack à 35 euros.

Le studio précise qu'il communiquera plus largement au sujet des mises à jour correctives à venir dans les semaines à venir, au travers d'un billet de blog qui sera publié aujourd'hui.

Bungie annule un live sur Destiny 2

Le média en ligne licencie 6 % de son personnel, sur fond d'objectifs financiers manqués. Il cherche un nouveau directeur des opérations, alors que son président Greg Coleman est aussi sur le départ.

Selon le Wall Street Journal, BuzzFeed manquerait de 15 à 20 % son objectif de 350 millions de dollars de chiffre d'affaires pour 2017. La mer est houleuse pour la société, qui compte sur les revenus publicitaires pour vivre, un domaine dont la majorité des recettes reviennent à Facebook et Google.

Outre-Atlantique, BuzzFeed licencie surtout au sein de ses équipes business, quand l'équipe éditoriale accusera des pertes au Royaume-Uni. L'entreprise cherche à se diversifier, pour moins dépendre du native advertising.

BuzzFeed se sépare de 100 employés

On sait que Snap prépare un sérieux ravalement de façade pour son application, l'interface étant souvent considérée comme peu intuitive. Dans le même temps, la société doit entièrement remanier la version Android.

Bien que rien de précis ne soit montré, une vidéo explique les grands principes retenus. Par exemple, les contenus sociaux (donc personnels) et les médias seront séparés. Snap indique clairement que le mélange des deux a pu aider le phénomène des fake news. Depuis l'écran principal à l'ouverture de Snapchat, on pourra donc aller à gauche pour les contenus personnels (conversations et Stories) ou à droite pour les médias.

La page personnelle (donc à gauche) présentera également les conversations selon un algorithme affichant par ordre de priorité les « meilleurs amis ». Snapchat précise que ce classement peut prendre un peu de temps pour donner de bons résultats. A voir donc en pratique.

Quant à la page réservée aux médias, nommée Discover, elle affichera en premier les abonnements de l'utilisateur, suivis par des contenus recommandés, basés sur les choix passés (évidemment). Tout comme la liste des amis, les flux poussés sont censés devenir meilleurs avec le temps.

Snap ne dit pas un mot sur l'arrivée de cette nouvelle interface, qui aura pour mission de rendre les choses plus claires pour d'éventuels nouveaux utilisateurs, sans trop froisser les anciens. Une vraie partie de plaisir en perspective.

Snapchat évoque les grands axes de sa future interface
Free Mobile lance une vente privée à 0,99 €, BT réplique avec BYou 20 Go à 2,99 €

Iliad serait-il à la recherche de clients pour boucler son troisième trimestre ? Alors que la vente privée de la Freebox Crystal à 1,99 euro par mois (engagement d'un an) est en place depuis maintenant trois semaines, c'est au tour du forfait Free Mobile 100 Go de faire son retour à 0,99 euro par mois pendant un an, sans engagement.

Fidèle à son habitude, Bouygues Telecom réplique avec un forfait B&You 20 Go à 2,99 euros par mois. Attention, celui-ci n'inclut par contre que 1 Go de roaming par mois en Europe et dans les DOM. Au bout d'un an, vous repasserez automatiquement à un forfait B&You 50 Go à 24,99 euros par mois.

Chez Free (Mobile) et Bouygues Telecom, l'offre est réservée aux nouveaux clients, avec ou sans portabilité.

Le titre d'Atari est sorti initialement sur bornes d'arcade le 29 novembre 1972, et a donc fêté hier ses 45 ans. Le jeu fut rapidement un succès pour l'entreprise qui a pu vendre plus de 10 000 bornes lors des trois premières années de commercialisation, avant d'adapter le jeu sur une console qui lui était entièrement dédiée, Home Pong. Une machine vendue elle à plus de 200 000 exemplaires. De quoi donner un grand coup d'élan à une industrie du jeu vidéo encore naissante.

Pong a 45 ans

En septembre de l'année dernière, YouTube dévoilait un nouvel onglet pour permettre à une poignée de youtubeurs triés sur le volet de publier des billets (texte, images, sondage, GIF…) entre deux vidéos. L'ouverture se fait désormais de manière plus large puisqu'il « suffit » d'avoir 10 000 abonnés pour en profiter.

Dans le même temps, la plateforme de streaming renforce son service Communauté et annonce l'arrivée, en bêta, d'une nouvelle fonctionnalité baptisée Reels, largement inspirée des Stories de Snapchat.

Il s'agit d'un nouveau format de vidéo, d'une trentaine de secondes maximum. Les youtubeurs peuvent y ajouter des filtres, du texte, des autocollants et de la musique indique TechCrunch. Plusieurs Reels peuvent être publiées, sans date d'expiration. Une expérimentation dont le rendu final pourra évoluer.

YouTube Communauté à partir de 10 000 abonnés, des Stories maison baptisées Reels

L'Information Commissioner’s Office, équivalent anglais de la CNIL, a confirmé que 2,7 millions de citoyens du Royaume-Uni étaient concernés par l'immense fuite de données chez Uber.

James Dipple-Johnstone, à la tête de l'ICO, réclame à Uber des informations complémentaires sur la brèche. Même si l'entreprise a indiqué que les noms, adresses email et numéros de téléphones portables avaient été récupérés, il veut davantage : « Nous attendons toujours les rapports techniques qui devraient nous donner pleine confirmation des chiffres et du type de données personnelles compromises ».

De son côté, le G29 (qui réunit les CNIL européennes) a confirmé hier son enquête coordonnée sur la fuite, via la mise en place d'un groupe de travail dédié.

Pour rappel, plusieurs CNIL ont annoncé débuter une enquête suite à la confirmation de la fuite par Uber. L'entreprise fait face à de sérieux problème pour n'avoir révélé l'incident que plus d'un an après les faits. Dans les seuls Pays-Bas, où sont situés les quartiers généraux d'Uber pour l'Europe, l'entreprise aurait dû avertir l'autorité dans les 72 heures. Elle y risque 820 000 euros d'amende.

Uber : 2,7 millions d'Anglais touchés par la fuite, le G29 confirme son enquête

Le système de détection du visage TrueDepth, au coeur de l'iPhone X pour alimenter Face ID, repose sur un lot de capteurs présents dans la fameuse encoche.

Huawei veut aller plus loin, notamment dans la composition du modèle mathématique : au lieu d'une carte 3D de 30 000 points, le capteur du constructeur chinois pourra en repérer 300 000. La réactivité de l'ensemble serait presque aussi bonne que celle du capteur d'empreintes digitales maison, avec ses 400 ms.

Ces informations ont été révélées à la fin de la présentation officielle du V10, bien que ce système n'en fasse pas encore parti. D'ailleurs, le constructeur n'a donné aucune date d'arrivée concrète à sa technologie, qui se résume donc pour l'instant à une simple démonstration technique, Huawei ayant son propre clone des Animojis d'Apple.

Huawei veut battre le Face ID d'Apple avec ses propres capteurs

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.