du 28 novembre 2017
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

Plex pourrait détecter et supprimer automatiquement les publicités dans son application DVR

Cela fait maintenant un an que Plex a lancé son offre de magnétoscope numérique (DVR) pour ses clients disposant d'un abonnement Plex Pass payant. Aujourd'hui, Cord Cutters News indique qu'une nouvelle fonctionnalité aurait été déployée discrètement : la possibilité de détecter et supprimer automatiquement les publicités dans les enregistrements.

« Ce processus peut prendre beaucoup de temps et entraîner une utilisation élevée du processeur. Les morceaux des enregistrements identifiés comme des publicités seront complètement supprimés de vos fichiers vidéo » préciserait le descriptif du service. Plex ne donne pour le moment aucune information, si ce n'est que la mise à jour 1.10.4.4523 du Media Server corrige un souci qui activait par défaut cette fonctionnalité.

Il faut donc espérer que cette fonctionnalité vise juste pour éviter d'effacer un morceau de film.

Les Crimson ReLive Edition 17.11.3, tout juste publiés par AMD, ne corrigent qu'un bug propre aux Radeon RX Vega. Celles-ci pouvaient en effet parfois planter, sans que l'on sache exactement les conditions dans lesquelles cela pouvait arriver.  

AMD précise qu'une latence peut être constatée lors du déplacement de fenêtre ou que le système peut se figer dans Rise of the Tomb Raider ou Tom Clancy's Rainbow Six Siege.

La société devrait présenter sous peu une nouvelle série de pilotes apportant un grand nombre de nouveautés et d'améliorations. Espérons que ces bugs seront corrigés au passage.

AMD publie un pilote pour éviter le crash de certaines Radeon RX Vega

Microsoft compte désormais sur son compte maison pour la connexion à Skype. Comme l'a remarqué Neowin, une nouvelle réponse a été diffusée dans la FAQ du service, évoquant la fin de l'accès à l'identification via Facebook pour janvier prochain.

Cette possibilité n'était de toute façons pas proposée sur plusieurs interfaces du service, Microsoft ayant déjà décidé il y a quelques années de mettre fin à l'utilisation du compte Skype au profit de sa propre solution unifiée. Celle-ci est proposée depuis 2012.

La société précise qu'elle va accompagner ses utilisateurs n'ayant pas encore de compte Microsoft dans cette dernière migration, qui devra être effectuée sous un mois.

Skype met fin à la connexion via Facebook

Les Echos nous apprennent que SFR Sport n'aurait attiré que 15 000 clients en OTT, c'est-à-dire via un abonnement ne dépendant pas d'une offre SFR. Un raté important pour l'équipe de Patrick Drahi, en pleine remise en question suite à des résultats mitigés et une chute impressionnante en bourse.

SFR Sport 1 compterait ainsi 0,1 % d'audience contre 0,5 % pour BeIN Sports 1 selon Médiamétrie. Il faut donc remettre les choses à plat pour espérer améliorer les choses. C'est que serait en train de préparer l'équipe de l'opérateur, avec en ligne de mire l'arrivée de la Ligue des Champions et l'Europa League l'été prochain.

Pour l'instant, aucune précision sur les tarifs qui seront pratiqués pour ces contenus, payés chèrement par le groupe. La concurrence, composée essentiellement de BeIN et Canal+, ne devrait d'ailleurs sans doute pas se laisser faire.

SFR va miser un peu plus sur l'OTT pour attirer des clients sur ses contenus

Google a publié hier soir sa « final preview » pour Android 8.1. La première s'était révélée particulièrement pénible à tester, tant les soucis d'installation étaient nombreux.

Cette préversion reprend globalement les nouveautés de la première (liaison avec Chromebook pour les SMS, améliorations d'interface…). Elle active cependant le Pixel Visual Core, normalement l'apport principal d'Android 8.1, mais qui ne fonctionnait pas dans la Preview 1.

Le Pixel Visual Core est un SoC de Google, présent dans le Pixel 2. Avec la nouvelle version du système, il devient accessible aux développeurs. Ils peuvent ainsi l'utiliser pour leurs opérations d'apprentissage automatique (par exemple via TensorFlow Lite) ou encore pour réaliser des photos HDR.

La préversion permet en fait à Google de pousser son API Neural Networks, prévue pour formater les demandes vers le SoC pour tout ce qui touche au « machine learning », dans l'optique d'un débarquement massif de puces adaptées dans un futur proche. Le Visual Core du Pixel 2 est donc un premier jet.

Comme toujours avec les tests d'Android, il faut passer par la page dédiée du programme Android Beta. Seuls les Pixel, Pixel 2, Pixel C, Nexus 5X et Nexus 6P peuvent installer ces préversions.

Une dernière préversion pour Android 8.1
Premiers tests pour le HP Envy x360 à base de Ryzen 5 2500U

Disponible outre-Atlantique depuis deux semaines, le seul portable à base de Ryzen Mobile commence à se montrer chez les testeurs.

Tech Report a ainsi publié un premier état des lieux assez complet où l'on voit qu'AMD arrive enfin à revenir au niveau de la concurrence, notamment côté CPU. Les performances de sa nouvelle puce sont proches  d'un Core i5 8250U d'Intel, voire parfois meilleures .

Sur le terrain graphique, c'est un peu plus compliqué. Même si les résultats sont meilleurs, il y a tout de même peu de situations où l'on peut considérer l'ensemble comme jouable dans de bonnes conditions.

L'intégré semble donc toujours montrer ses limites, notamment face à une carte graphique dédiée comme la MX150 de NVIDIA. Reste à voir ce que donnera la solution Vega 10 dans les mêmes conditions. De quoi expliquer sans doute qu'Intel prépare une puce intégrant de la HBM2 et un Radeon dédiée au sein d'un même packaging.

Quoi qu'il en soit, AMD semble tout de même proposer une bonne alternative à Intel, sans non plus faire de miracles. Selon NotebookCheck, la faible consommation est aussi au rendez-vous. C'est donc le tarif et la configuration des machines qui feront la différence.

Reste un problème à régler : le manque de produits et leur faible disponibilité en France. En effet, une seule référence est pour le moment proposée, et HP nous a confirmé qu'elle n'arriverait pas chez nous avant l'année prochaine.

Espérons que les partenaires d'AMD décideront de jouer un peu plus le jeu dans les mois à venir et que le CES sera l'occasion d'apprendre quelques bonnes nouvelles.

L'équipe en charge du projet vient de publier un billet sur Medium afin de donner quelques chiffres. La société explique ainsi que s'il a fallu attendre 18 mois pour atteindre le premier million de miles (environ 1,6 million de km), il n'a fallu que six mois pour passer de 3 à 4 millions.

En plus des 6,4 millions de km en situation réelle dans 23 villes des États-Unis, les voitures ont avalé plus de 4 milliards de km dans des simulations, rien que pour l'année dernière (avec 25 000 véhicules virtuels).

Les voitures autonomes Waymo ont roulé plus de 6,4 millions de km sur les routes
Linux Mint 18.3 disponible en version finale

Les variantes Cinnamon et MATE de Linux Mint 18.3, alias Sylvia, sont désormais accessibles au téléchargement. Cette « version à point » apporte bon nombre d'améliorations.

Parmi les nouveautés communes aux deux éditions, on citera un Software Manager largement remanié, un support Flatpak étendu avec Flathub configuré par défaut (les flatpaks apparaissent aussi dans le Software Manager), un outil de sauvegarde des données personnelles réécrit et l'apparition de TimeShift, dédié aux snapshots du système.

Du côté de Cinnamon, on remarque la prise en charge des GNOME Online Accounts (intégration des comptes Facebook, Google, Microsoft et autres), le remplacement de synaptics par Libinput pour la gestion des touchpads, une révision complète du module de gestion des Spices (l'ensemble des extensions sous Linux Mint), une personnalisation du clavier virtuel (dont le changement de taille) ou encore des extensions pour le navigateur Nemo.

Quant à MATE, l'édition récupère tout d'abord un nouvel outil dédié aux plantages, avec collecte des informations, avant envoi aux développeurs. Cet outil peut également fournir des rapports d'informations basés sur des points précis, comme le matériel utilisé.

Signalons aussi une mini-carte pour l'éditeur Xed, une barre d'outils remaniée pour le lecteur PDF, la personnalisation de l'écran de connexion (dont le login automatique), une meilleure correction automatique pour plusieurs langues dont le français, le menu principal peut afficher les applications récemment utilisées ainsi qu'une détection du CPU par le gestionnaire des pilotes, afin de proposer plus facilement les paquets adaptés.

Il y a un peu moins d'un mois (le 31 octobre), c'était la Dark Matter Day (journée internationale de la matière noire). Pour rappel, celle-ci n'a pour le moment jamais été observée directement, alors que l'univers serait composé de seulement 5 % de matière ordinaire, contre 95 % d'énergie et de matière noire (ou sombre).

Nos confrères de Sciences et Avenir exposent une théorie de l'observatoire mexicain HAWC : l'excès d'antimatière dans les rayons cosmiques ne serait pas dû aux étoiles, mais indiquerait la présence de matière noire. Afin de coller aux observations qui ne correspondent pas aux modèles physiques (il y a trop de positrons dans les rayons cosmiques), les scientifiques avancent une explication : « Il s'agit peut-être des particules de "matière noire" qui se désintègrent en antimatière ».

Ce n'est par contre qu'une hypothèse pour le moment et, « avant de crier victoire, il faut encore chercher d’autres causes plus abracadabrantes » ajoutent à juste titre nos confrères.

Un nouvel indice de la présence de matière noire ?

Depuis plusieurs années, Google Trends permet d'analyser les tendances sur le long terme au sein de son moteur de recherche.

Désormais, ses sections annexes seront également disponibles dans cette outil avec la possibilité de filtrer les résultats d'actualité, les images, le shopping et YouTube.

Une manière de pouvoir s'attarder sur les tendances du moment de manière plus précise, puisque les résultats de recherche ne sont qu'une partie de ce que propose Google à ses utilisateurs.

Google Trends propose des données sur l'actualité, les images, le shopping et YouTube

En 1977, la NASA envoyait dans l'espace deux sondes ayant marqué l'exploration spatiale : Voyager 1 et 2 (lire cette actualité). Elles ont profité d'un rare alignement des planètes (il se produit tous les 176 ans) permettant de se balancer de l'une à l'autre sans avoir recours aux systèmes de propulsion.

Sous l'impulsion de Carl Sagan, la NASA décide de laisser un message à d'éventuelles civilisations extraterrestres (et aussi pour s'attirer l'intérêt de l'opinion publique) : un disque d'or (alias Golden Record) comprenant des images et des sons provenant de la Terre.

Une campagne de financement participatif avait été lancée par Ozma Records sur Kickstarter afin de proposer une édition vinyle et CD de ce message. Plus d'un million de dollars avaient été récoltés, un succès.

Depuis peu, Ozma Records a ouvert les précommandes : 98 dollars pour la version avec trois vinyles dorés et un livret de 96 pages, contre 50 dollars pour deux CD. Les livraisons sont prévues pour respectivement février 2018 et avant Noël 2017.

Pour rappel, le Golden Record est également disponible pour tout le monde sur le compte SoundCloud de la NASA.

Précommandez le « Golden Record » de la NASA, en vinyle ou en CD

Il y a deux semaines, nous évoquions la consommation parfois très importante de la batterie sur certains iPhone. Google était au courant de la situation et travaillait à sa résolution.

C'est désormais chose faite avec la mise à jour 12.45 de YouTube, comme le confirment les notes de version. C'est d'ailleurs le seul changement annoncé par la plateforme de streaming.

À nos confrères de Techcrunch, YouTube précise néanmoins que ce correctif a été mis en place dès la mouture 12.44 (publiée le 14 novembre), mais sans être précisé dans les notes de version.

YouTube corrige le souci de consommation de la batterie sur iOS

Annoncé l'année dernière, le Smart Writing Set de Moleskine est composé d'un carnet de notes papier, d'un stylo connecté avec caméra infrarouge et d'une application mobile.

Après la synchronisation avec Calendar et iCal, Engadget annonce que le carnet de Moleskine pourra bientôt transférer vos notes et autres gribouillages directement dans Word de Microsoft, via une application pour Windows 10.

Le carnet de note papier et numérique de Moleskine fonctionnera avec Word

Les équipes de Google ont remarqué que certains petits malins détournaient le marquage réservé aux évènements, qui permettent de mettre en avant une date de début et/ou de fin, pour des pages qui n'avaient rien à voir. C'est notamment le cas pour des offres commerciales, comme des bons plans. Une astuce largement utilisée, notamment par des acteurs français.

Le géant de la recherche vient donc de clarifier ses règles pour préciser que cette pratique n'est pas autorisée et que des pénalités manuelles pourront être appliquées pour tous ceux détournant le marquage des évènements à d'autres fins.

Les concernés recevront une alerte dans la Search Console et devront réagir rapidement s'ils ne veulent pas subir de conséquences.

Google : la mise en avant des événements ne peut plus être utilisée pour les bons plans (entre autres)

Il existe de nombreux services pour apprendre des langues, certains gratuits, d'autres non. Microsoft entre dans la première catégorie avec son « Microsoft Learn Chinese ».

Comme son nom l'indique, cette application vous permet de dialoguer en chinois (mandarin) afin d'améliorer votre compréhension et votre prononciation. « Vous pensez que vous connaissez le chinois, mais si vous rencontrez une personne chinoise et que vous voulez parler chinois, vous ne pouvez pas le faire si vous n'avez pas pratiqué » explique Yan Xia, responsable Microsoft Research en Asie. « Notre application résout ce problème en exploitant notre technologie de traitement de la parole et du langage naturel » ajoute-t-il.

Cette application se destine aussi bien aux débutants qu'aux expérimentés, précise Microsoft.

Microsoft propose une application iOS pour apprendre le mandarin

Au début du mois, Apple corrigeait un problème d'autocorrection avec son clavier. Aujourd'hui, certains font état d'un nouveau problème du même genre : « it » devient parfois « I.T » et, plus rarement, « is » se transforme en « I.S », c'est du moins ce qu'affirment de nombreux utilisateurs sur les réseaux sociaux, comme le rapporte Mashable (entre autres).

Pour le moment, Apple n'a pas réagi officiellement à ce problème. En attendant, la solution de la dernière fois semblerait fonctionner de nouveau (mais pas forcément pour tout le monde) : Il faut se rendre dans les Réglages > Général > Clavier > Remplacement, cliquer sur le « + » puis saisir « it » dans Phrase et « it » dans Raccourci.

Nouveau bug dans le clavier d'iOS 11 : « it » devient « I.T »

Dans une lettre aux employés, publiée par Gizmodo, le patron de la plateforme de blogs annonce son départ, après 11 ans à sa tête.

Cette décennie n'a pas été de tout repos. La société a été acquise en mai 2013 par Yahoo pour 1,1 milliard de dollars. Depuis, la filiale a été grandement dévaluée, tombant à une estimation de 300 millions de dollars en juillet 2016. Yahoo, devenue Oath, a depuis été rachetée par Verizon pour 4,48 milliards de dollars.

Le directeur général de la société justifie son départ par « des mois de réflexion sur [ses] ambitions personnelles », sans plus de détails. Ses fonctions seront reprises par le président de Tumblr, Jeff D'Onofrio.

Tumblr perd son fondateur, David Karp

Sans être une révolution, ces nouvelles moutures permettent aux trois applications Google de prendre en charge l'iPhone X et iOS 11 pour ceux qui peuvent en profiter (voir cette actualité).  

Les notes de version précisent ainsi qu'avec la dernière mouture de l'OS d'Apple sur iPad, vous pouvez « glisser et déposer facilement du contenu d'autres applications dans Docs, Slides et Sheets ».

Comme toujours, des bugs sont éradiqués au passage, tandis que les performances sont améliorées, sans aucune précision supplémentaire.

Les applications Docs, Slides et Sheets à jour pour iOS 11 et l'iPhone X

La jeune pousse Française Doctolib vient de boucler un tour de table de 35 millions d'euros afin de renforcer ses activités en France et en Allemagne.

Il est toutefois encore difficile de parler d'un succès à l'export de la French Tech : les deux investisseurs ayant pris part à cette levée de fonds sont l'inévitable Bpifrance, déjà présent au capital, et la société d'investissement Eurazeo, elle aussi française.

Pour rappel, le modèle de Doctolib est un abonnement mensuel de 109 euros (en France, 129 euros en Allemagne) destiné aux médecins pour une plateforme gérant leurs prises de rendez-vous à leur place. L'entreprise compte aujourd'hui environ 30 000 clients et près de 380 employés.

Doctolib lève 35 millions d'euros

Le compte Twitter de la section Monde du New York TImes a été suspendu pendant 24 heures le week-end dernier, après un tweet considéré comme haineux.

Le message pointait vers une actualité du journal, relatant les excuses publiques du Premier ministre canadien Justin Trudeau envers les autochtones de Labrador et de Nouvelle-Zélande. Pour la majorité du 20e siècle, les enfants devaient étudier dans des internats les éloignant de leurs familles.

Dans une déclaration, Twitter affirme que ce marquage est une erreur, marquée pour qu'elle ne se reproduise plus. Après d'importantes critiques, le réseau social a récemment renforcé ses règles de modération, entre autres sur la vérification des comptes, qui peut être supprimée pour mauvais comportement. L'apposition du badge sur les comptes de plusieurs suprémacistes blancs avait fait scandale outre-Atlantique.

Twitter présente ses excuses pour le blocage d'un compte du New York Times

L'investissement tant attendu de SoftBank dans Uber devrait coûter bien moins cher que prévu au groupe japonais. Lors de son dernier tour de table, le géant des VTC était valorisé à environ 68,5 milliards de dollars. Mais le prix proposé par son partenaire nippon est nettement plus bas, puisqu'il s'appuie sur une valorisation de 48 milliards de dollars, soit 30 % de moins, rapporte Reuters.

Cette offre, les actionnaires d'Uber ont le choix de l'accepter ou de la décliner, tout en sachant que SoftBank investira quoi qu'il arrive 1 milliard de dollars dans de nouvelles actions avec un prix correspondant à une valeur de 68,5 milliards.

Le groupe japonais offre ici un bon de sortie à ceux qui voudraient encaisser leurs plus-values avant l'introduction en bourse du groupe prévue d'ici 2019. Une offre qui tient compte des récents déboires de l'entreprise, entre le vol de données de 57 millions de clients, ou son délicat procès contre Waymo.

SoftBank tente de s'offrir un black friday avec l'action Uber

Sous le feu des critiques pour ses problèmes statistiques, l'enfermement des internautes et sa contribution à la propagande russe, le réseau social tient à affirmer ses valeurs, centrées sur les « connexions avec du sens ».

Dans un communiqué, la société promet de ne pas vendre l'identité ou les coordonnées de ses membres, rappelle la possibilité de masquer une publicité, met en avant son projet de transparence publicitaire, pose que la publicité doit rassembler et non diviser et que la réclame doit aider les petites et grandes entreprises.

Un bien beau programme qui élude le ciblage extrêmement précis que permet sa plateforme, la discrimination qu'elle fournit toujours aux annonceurs, ainsi que les montagnes de données cachées qu'elle collecte sans que les internautes ne le sachent forcément.

Facebook publie ses « principes publicitaires », dans lesquels tout va bien

Dans une déclaration transmise au gendarme boursier américain, SpaceX affirme avoir reçu 100 millions de dollars supplémentaires dans le cadre de sa levée de fonds organisée l'été dernier, ce qui en porte le total à 450 millions de dollars.

Interrogée par TechCrunch, l'entreprise se contente de paraphraser ce que le document dit déjà.

SpaceX arrondit sa dernière levée de fonds avec 100 millions de dollars

Il y a quelques jours, le patron d'Alphabet, Eric Schmidt, annonçait la volonté du moteur de recherche de déclasser les deux médias russes, accusés d'avoir contribué à l'ingérence supposée de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le Roskomnadzor, qui régule les médias en Russie, a demandé des clarifications et promis des représailles en cas d'action contre RT et Sputnik. Reuters rapporte que Google lui a répondu par lettre, niant tout déclassement spécifique des deux sites. Schmidt parlait ainsi « de nos efforts constants pour améliorer la qualité de recherche », soit le prétexte utilisé par Google depuis ses débuts pour ses modifications de classement.

À la Russie, Google assure ne pas déclasser spécifiquement RT et SPutnik
Un bug permettait de supprimer n'importe quelle image sur Facebook

Début novembre, le chercheur en sécurité Pouya Darabi a découvert un problème avec l'outil de création de sondage. À chaque création de sondage, une requête avec l'identifiant de l'image associée était envoyée. Il était possible d'indiquer n'importe quel identifiant, pour toute image en base.

La suppression du sondage impliquait celle de l'image associée, considérée comme une de ses propriétés. Un correctif a été appliqué deux jours après, le chercheur recevant 10 000 dollars en récompense de sa découverte.

Refections, le studio à qui l'on doit Grow Home, nous refait le coup de la surprise de fin d'année avec Ode, un jeu « d'exploration musicale » où l'on incarne Joy, une petite créature qui doit collecter des sources de lumière. Mais chaque interaction avec le monde donne lieu à des variations dans la musique d'ambiance.

Ode est uniquement disponible sur PC (Windows) via uPlay, pour 4,99 euros.

Ode, la surprise musicale d'Ubisoft pour les fêtes

Les joueurs de Destiny 2 se sont aperçus qu'un système caché pouvait les priver de jusqu'à 95 % des points d'expérience qu'ils gagnent à partir du niveau 20, si leur progression est trop rapide. Or il faut atteindre ce niveau avant de pouvoir acheter des engrammes (sortes de pochettes surprises payantes) avec de la monnaie du jeu.

Certains voyaient donc ici une forme d'incitation à la micro-transaction, très mal vue en ce moment, notamment du côté des régulateurs des jeux d'argent (voir notre dossier).

Pour sa défense, l'éditeur explique avoir mis ce système en place pour éviter les cas de « power leveling » où un joueur très avancé accélère brutalement la progression d'un autre, et supprimé cette limitation en attendant d'apporter peut-être d'autres solutions d'ici quelques semaines.

Destiny 2, pris la main dans la loot box

Le revendeur dévoile son bilan pour la seule journée de vendredi et annonce avoir dépassé les 2 millions de commandes Amazon.fr, soit 40 % de plus que l'année précédente.

Il en profite pour dresser une liste des produits les plus vendus. Pêle-mêle on y retrouve des consoles, jeux et accessoires pour Xbox et PlayStation 4 et des objets connectés.

Amazon rappelle aussi qu'il propose du paiement en 4 fois à ses clients et lance une opération spéciale jusqu'au 17 décembre : « cette nouvelle facilité de paiement leur est proposée sans frais, pour les paniers compris entre 100€ et 1000 € contenant des offres du jour et des Ventes Flash (sous réserve d’éligibilité au paiement en 4 fois) », toujours en partenariat avec Cofidis. Les conditions se trouvent par ici.

Amazon.fr fait le point sur le Black Friday, du 4x sans frais pour certaines commandes

En mars dernier, Facebook lançait un important test aux Etats-Unis : des outils capables de reconnaître des schémas comportementaux dans les messages publiés, via des algorithmes automatiques.

Cette protection est désormais disponible pour l'ensemble des comptes de la planète, à l'exception notable de l'Europe, où l'arrivée du RGPD complexifie les choses, puisque les algorithmes reviennent à scanner des données privées.

En cas de signal spécifique, ces alertes sont prioritaires selon Facebook. Une équipe spéciale de modérateurs doit alors prendre contact avec la personne. Les associations partenaires, spécialisées dans la prévention du suicide, peuvent éventuellement envoyer quelqu'un sur place quand le danger semble imminent. Selon le réseau social, il est arrivé qu'une association pendant la diffusion vidéo d'un message d'adieu, où le passage à l'acte semblait imminent.

Il est probable cependant que l'utilisation d'algorithmes réduisant les états d'âme d'une personne à une simple série de signaux fasse grincer quelques dents. Alex Stamos, responsable de la sécurité chez Facebook, s'est d'ailleurs exprimé sur Twitter. Il est clair selon lui que cette utilisation de l'IA peut faire peur, voire sembler malveillante, d'où l'intérêt de poser de bonnes bases, très claires.

On peut comprendre que Facebook n'ait pas envie de devenir un média relais pour ce type de comportement. Fin octobre, on apprenait ainsi un fait divers tragique : en Turquie, un homme s'était donné la mort en direct sur Facebook Live pendant le mariage de sa fille.

Facebook élargit sa prévention du suicide au reste du monde, mais pas en Europe
Qwant : trois trackers repérés par Exodus, mais deux faux positifs selon le moteur de recherche

Vendredi dernier, la plateforme Exodus était mise en ligne (voir notre entretien) et révélait une partie des trackers présents dans plus de 300 applications. Dans le lot : Qwant, un moteur de recherche centré sur le respect de la vie privée. Trois trackers étaient repérés par Exodus : Crashlytics, DoubleClick et Schibsted.

Rapidement, la société avait publié une nouvelle version de ses applications, sans attendre les résultats de son enquête. « Aujourd'hui, nous avons terminé notre enquête et nous pouvons affirmer que ni le tracker DoubleClick (Google) ni Shibsted ont été intégrés dans notre application ».

Le moteur de recherche s'explique : Exodus recherche des « chaînes de caractères suspectes ». Dans le cas de Shibsted, il s'agit d'une URL ajoutée dans une liste de raccourcis : « Ce n'était qu'une URL. Rien de plus. Il n'y avait absolument aucun code qui aurait permis à Schibsted de suivre nos utilisateurs ».

Pour la bibliothèque open source Crosswalk contenant « doubleclick.com » et « doubleclick.net », elle est utilisée pour afficher Android WebView, le navigateur de base d'Android : « Elle inclut du code permettant à Google d'activer des fonctionnalités spéciales uniquement pour ses propres noms de domaine. Elle ne permet pas de suivre votre activité de navigation » affirme Qwant.

« Nous avons cependant utilisé les services de Crashlytics » reconnaît le moteur de recherche, précisant qu'elle avait été mise en place avant son rachat par Google. Dans tous les cas, décision a été prise de ne plus s'en servir.

Enfin, Qwant réitère son offre de fournir « toute l'aide possible pour améliorer et maintenir » Exodus, sans plus de précision.

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.